Regardez ces crèches originales manifester la naissance de Jésus !

creche-equateur-en-savoieNous sommes habitués à une représentation de la crèche qui présente une mère et son enfant, Marie et Jésus, et le père adoptif, Joseph. Souvent bien d’autres personnages viennent compléter le décor. Certes, à Noël, on se souvient particulièrement de la naissance de Jésus, mais cette saynète qui vient décorer nos maisons à côté du sapin de Noël existe sous de très nombreuses formes avec des personnages des quatre coins du monde plus ou moins décorés, élaborés. Quel est alors le sens de cette fête à travers tous ces personnages et ces mises en scène ? A travers quelques exemples originaux de crèches, mettons ici en lumière ce que les chrétiens célèbrent à Noël.

« Le Verbe s’est fait chair »

creche-1-le-verbe-fait-chairIci il n’y a pas de bébé entre les deux parents mais un livre ouvert, la Bible et en particulier les évangiles. Les mains des parents sont aussi ouvertes, ils sont à genoux dans une attitude de prière. Les premiers mots de l’évangile de Jean expriment que « le Verbe s’est fait chair. Il a habité parmi nous » Jn 1,14. La présence de Jésus dans le monde d’aujourd’hui se fait en particulier dans sa Parole.

« Pain de Dieu, pain de vie »

creche-2-pain-de-dieu-pain-de-vieDans cette image, on retrouve Jésus nouveau-né entouré de ses parents avec quelques animaux. Ce qui est remarquable ici, c’est la forme de l’étable. Il s’agit d’une miche de pain creusée. Or Bethléem signifie « maison du pain ». Et le texte d’évangile nous dit que le nouveau-né est posé dans une mangeoire. L’évangéliste nous prépare à la présence de Jésus dans le pain. Il est offert en nourriture. Voici un autre signe de la présence du Christ aujourd’hui. C’est à la messe au milieu de la communauté réunie que les chrétiens célèbrent le Christ qui se donne totalement par amour pour les hommes. On ne peut pas dissocier l’évènement de la naissance du sauveur de sa mort et sa résurrection. Certains peintres l’ont d’ailleurs traduit tout spécialement en insérant un crucifix dans l’étable de la nativité ou en figurant l’enfant Jésus déposé sur un autel.

Venu pour tous les hommes de tous les temps et tous les lieux

creche-3-venu-pour-tousNoël est aussi l’occasion d’annoncer que la venue du Christ au milieu des hommes est pour tous les hommes de tous les temps et tous les lieux. Une manière de manifester cette universalité est de placer autour de l’étable toute sorte de personnages même les plus actuels. Les santons de Provence déclinent spécifiquement tous les métiers qui permettent à chaque villageois d’être associé à cette naissance qui vient bouleverser le monde. Ici, c’est la mappemonde qui vient évoquer la place de chacun près de l’enfant. Le tissu jaune et la bougie viennent soutenir l’annonce d’un enfant lumière pour les nations.

Comme les bergers, n’ayons pas peur de répandre cette bonne nouvelle. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime ! » (Lc 2,14).

Votre crèche en photo : partagez-la !

Partagez avec nous le sens que vous donnez à la fête de Noël. Envoyez-nous à contact.sncc vos photos de crèches pour traduire le message qui vous tient à cœur.
N.B. : Les images seront libres de droits et pourront faire l’objet d’une publication sur site internet ou revues.

Les trois photos de crèches publiées ici sont issues des albums des Fraternités monastiques de Jérusalem :

Approfondir votre lecture

  • Une enluminure médiévale représentant une des 26 visions décrites par sainte Hildegarde de Bingen dans le Scivias (1151).

    L’art pour dire Dieu : L’enluminure de la Création d’Hildegarde de Bingen

    Dans ce numéro d’été consacré à la Création et à l’écologie intégrale, la rédaction de L’Oasis propose à ses lecteurs de découvrir une enluminure du Scivias, le livre écrit par sainte Hidegarde de Bingen au début du deuxième millénaire.

  • « Seigneur Dieu, tu as parlé,
et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie pour toujours. » 2S 7, 29

    Vivre sa foi à domicile en méditant la Parole de Dieu

    Pendant tout ce temps où nous n’avons pas pu nous retrouver en communauté, nous avons pu continuer à nourrir notre vie de foi en méditant la Parole de Dieu. Nous y avons été aidés et accompagnés par un certain nombre de propositions de diocèses et de paroisses.

  • « Le même jour, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé. » Lc 24, 13-14.

    Méditation sur la route de Jérusalem à Emmaüs ou l’art de devenir témoins de la Résurrection

    Une méditation pour prolonger la lecture de l’évangile de Luc avec les disciples d’Emmaüs. Le Christ Ressuscité rejoint Cléophas et son ami pour leur ouvrir les yeux grâce aux Écritures et au partage du pain. Cette proposition s’adresse aux catéchumènes, confirmands et catéchistes… pour découvrir que nous pouvons, en accueillant le Ressuscité avec les yeux de la foi, devenir des porte-paroles de la bonne nouvelle du salut.