A la maison, à l’église, prendre un temps de prière en famille devant la crèche

Statue à l'effigie de la Vierge Marie tenant l'enfant Jésus dans ses bras.

Statue à l’effigie de la Vierge Marie tenant l’enfant Jésus dans ses bras.

Le diocèse de Pamiers partage une prière à lire le premier dimanche de l’Avent, au moment d’installer les santons, et un guide de prière familiale pour vivre un moment de recueillement au pied de la crèche jusqu’à la fin du temps de Noël !

Prière en faisant la crèche de Noël

« J’ai demandé à l’âne … j’ai demandé au bœuf … »

Le site du diocèse de Pamiers partage une prière qui s’adresse tour à tour des « personnages » de la crèche. Un texte à dire en famille devant la crèche.

Temps de prière devant la crèche en famille, à la maison, à l’église

Le diocèse de Pamiers partage un guide pour prier devant la crèche, en entrant dans une église ou chez soi :

Il arrive que l’on nous demande un peu d’aide pour prier en famille avec les enfants, devant la crèche. Ce petit document, tout simple peut nous aider. Cela peut servir aussi pour une groupe de catéchisme ou une rencontre toute simple à l’église.

Ce qui peut favoriser ce temps d’intériorité…

En entrant dans l’église, s’incliner et faire un signe de croix.

Chant : Sur Youtube : « Venez, approchez-vous »

S’avancer vers la crèche.

Prendre un temps de silence.

« Juste le silence, l’espace où Dieu dit qu’Il aime en pardonnant, sans tambour ni trompette »

Observer et nommer ce que l’on voit, dialoguer…

Marie, Joseph, Jésus, les bergers, l’ange, … crèche, la mangeoire, le bœuf, l’âne, les moutons, Bethléem, etc… plus tard les mages.

Texte biblique… Evangile selon Saint Luc 2, 1-20

Ouvrir la Bible des familles page 941-942

En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre – ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. – Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine. Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem. Il était en effet de la maison et de la lignée de David. Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte. Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte. Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. » Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. » Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux- ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. » Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.

Prendre un temps de silence.

Partager autour du récit…

Par exemple :

  • Qu’est-ce que j’ai aimé le plus dans ce récit ?
  • Pourquoi dit-on que Noël est une Bonne Nouvelle ?
  • Pouvez-vous imaginer qui va dire aux Hommes combien cet enfant est important ?
  • Comment est-ce possible qu’on parle encore de cette naissance aujourd’hui et dans le monde entier ?

Prier ensemble, se bénir, chanter…

Prière

Dieu, très grand, se fait tout petit,

pour montrer qu’il aime tous les hommes,

même les plus petits, les plus fragiles, les plus pauvres…

Quel amour extraordinaire !

Ensemble disons-Lui merci.

Un adulte ou un enfant lit une phrase et tous répètent :

Dieu, Toi qui nous aimes tant, nous te disons merci ! Merci pour Jésus venu nous dire ton Amour.

Merci pour la joie de Noël dans nos maisons et dans nos cœurs.

Merci pour la vie, pour les bébés, pour nos familles.

Donne à tous les enfants du monde le bonheur d’être aimés, d’être

heureux.

Aide-nous à dire aux autres tout ce que Tu fais pour nous !

Chant

Chercher sur Youtube : « Il est né le divin enfant »

« Les anges dans nos campagnes »

« Dans les pas de Jésus »

Etc…

Bénédiction

Chaque parent, chaque enfant trace une croix sur le front de chaque membre de la famille en disant :

Puis :

« Que Dieu te bénisse et te garde »

 

Dieu, Notre Père et Père de tous les hommes,

Garde tes enfants rassemblés dans ta bonté. Donne-nous ton Esprit de joie,

et fais de nous les témoins de ta tendresse,

Toi qui nous aimes pour les siècles des siècles. Amen

Approfondir votre lecture

  • Il était une fois… un souvenir autour de Noël

    Chaque semaine, dans la série Un Avent avec le nouveau Directoire : Le mystère de l’Incarnation, nous publions un récit-témoignage audio autour de l’Avent et Noël. Un souvenir, lointain ou pas, d’une rencontre, d’un dialogue, d’un clin d’œil qui nous a dit un peu du mystère de la venue du Christ … A votre tour de prêter attention et d’ouvrir votre cœur : qu’est-ce que Jésus veut murmurer à mon oreille, par la voix de mon prochain, en ce temps de cheminement vers Noël ?

  • Prier, bénir, rendre grâce en famille, « Église domestique »

    Pour nourrir cette vie spirituelle au quotidien, cette vie dans l’Esprit, donnons-nous des temps pour prier en famille : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. » (Mt 18, 20). Prenons rendez-vous pour regarder ensemble ce que nous vivons au quotidien et y reconnaître que le Seigneur est à l’œuvre dans les petites choses de chaque jour, que dans ce quotidien nous voulons qu’il soit toujours plus présent.

  • « Le chemin vers Noël », un calendrier de l’Avent de belles histoires

    Le calendrier de l’Avent de la Province de Reims se pare de nouvelles couleurs et s’apprête à raconter de belles histoires pour accompagner les enfants et les familles jusqu’à Noël. Les récits sont publiés quotidiennement du 29 novembre 2020, début de l’Avent au 25 décembre 2020, où nous fêtons la Nativité du Seigneur.