La Bible des familles, les plus beaux textes de la Bible illustrés par Eric Puybaret

La Bible des famillesLa Bible des familles, les plus beaux textes de la Bible présentés par Marie-Noëlle Thabut illustrés par Eric Puybaret, Editions Artège Le Sénevé, 2017, 1470 pages, 29,90€

Dans La Joie de l’amour, le pape François encourage constamment les parents à puiser dans la Parole de Dieu pour conduire leurs enfants sur un chemin de maturation de la foi.

Mais comment aborder l’Écriture Sainte sans aide ? La Bible des familles, illustrée par Eric Puybaret et publiée au printemps 2017 par les Editions Le Sénevé, branche catéchétique du groupe Artège, se propose de guider le lecteur dans le récit biblique.

La nouvelle traduction officielle liturgique est accompagnée de moyens favorisant la compréhension de l’unité de la Bible. Les brèves introductions aux livres et aux passages bibliques soulignent la continuité l’Histoire du Salut et le projet divin apparaît dans sa cohérence comme une histoire: l’Histoire de l’Alliance de Dieu avec Israël en vue d’une alliance universelle avec tous les hommes.

La Bible considère la famille aussi comme le lieu de la catéchèse des enfants. (…) Par conséquent, la famille est le lieu où les parents deviennent les premiers maîtres de la foi pour leurs enfants. C’est une œuvre artisanale, personnalisée : « Lorsque ton fils te demandera demain […] tu lui diras … » (Ex 13, 14). – Amoris Laetitia n°16

Les Pères synodaux ont aussi fait remarquer que « la Parole de Dieu est source de vie et de spiritualité pour la famille ». Toute la pastorale familiale devra se laisser modeler intérieurement et former les membres de l’Église domestique grâce à la lecture orante et ecclésiale de l’Écriture Sainte. – AL n°227

C’est Marie-Noëlle Thabut qui tisse ces fils textuels dans le but manifeste de mettre la Bible à la portée de tous. L’illustrateur Eric Puybaret se fait aussi artisan de cette cohérence avec cinquante-six illustrations originales dont le style épuré laisse toute liberté au lecteur d’interpréter l’Écriture. On aimerait disposer de ces œuvres indépendamment de l’ouvrage dans les lieux où l’on travaille les textes saints.

Un des autres apports au texte biblique, ce sont les quarante cahiers documentaires qui donnent un éclairage théologique et spirituel et les douze dossiers bibliques qui précisent le contexte historique et géographique, le genre littéraire … Ces articles courts, complétés par les trésors de l’iconographie chrétienne ne sont pas sans évoquer la brièveté du format rédactionnel du web. Les jeunes familles se retrouveront dans ce rythme de lecture.

Yom KipppourUn point important est à souligner : le soin apporté à l’enracinement juif de cet ouvrage, tant au niveau des mots (signification en hébreu) que des personnes (les Pharisiens) ou des fêtes (le shabbat). Pour exemple :

  • On notera des références originales dans ce document tout public comme le «Poème des quatre nuits», targoum ajouté au récit de la sortie d’Égypte qui inspire directement les lectures de notre Vigile pascale.
  • « Le catalogue des idées fausses » abordera sans détour les affirmations toujours véhiculées telles que « le Dieu de l’Ancien Testament est un Dieu vengeur – le Dieu du Nouveau Testament est un Dieu d’amour ». Il contrecarre ce préjugé par une page de « déclarations d’amour de Dieu » puisées dans l’Ancien Testament.
  • Les racines du Notre Père dans les prières juives sont présentées en face de chaque demande de la prière chrétienne.
  • On soulignera la définition ciselée des Pharisiens emplie de nuances dans l’exercice délicat des définitions.

Toutes ces attentions traduisent concrètement la mise en œuvre de la Déclaration conciliaire Nostra Aetate1 et sa mise en œuvre concrète telle que la préconisent les Notes pour une correcte présentation des Juifs et du judaïsme dans la prédication et la catéchèse de l’Église catholique2 publiées en 1985 par la Commission pontificale pour les relations religieuses avec le judaïsme.

Si tous les livres bibliques lus dans la liturgie sont présents (le Nouveau Testament est dans son intégralité), certains esprits regretteront l’absence de l’un ou l’autre des textes de l’Ancien Testament. Le volume aurait alors dépassé les 1470 pages obligeant sans doute à une présentation en plusieurs tomes rompant avec le principe d’unité de l’Écriture sur lequel les commentateurs ont voulu insister.

[1] Sur les relations de l’Église avec les religions non chrétiennes dont le n°4 affirme les relations particulières qui unissent spirituellement juifs et chrétiens, 28 octobre 1965, accessible sur le site du Vatican

[2] http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/chrstuni/relations-jews-docs/rc_pc_chrstuni_doc_19820306_jews-judaism_fr.html

Pour vous aider

620x349 vignettes boite à outils rentrée catéchèse

Pour vous aider

620x349 vignettes

Approfondir votre lecture

  • François

    François, dis-nous en qui tu crois !

    Un album illustré par Eric Puybaret, consacré à Saint François. Ce sont d’abord les très belles illustrations d’Eric Puybaret qui attirent : beaucoup de poésie, de délicatesse avec un souci particulier à la présence d’une nature vivante avec de nombreux animaux à chercher dans les pages. Et puis on est accroché par le récit : le texte est écrit d’après les Fioretti et les œuvres autobiographiques de Saint François d’Assise.

  • prieres-illustrees-par-eric-puybaret

    Prières illustrées par Éric Puybaret

    Les grandes prières de l’Église et des saints, illustrées par Éric Puybaret en grandes et superbes planches.

  • La Bible, elle se raconte

    La Bible, elle se raconte !

    Un outil catéchétique pour apprendre à conter et raconter la bible.