Hanoukka, le « Noël des juifs » ?

18 décembre 2006: Hanoukia dont les bougies sont progressivement allumées pendant la fête de Hanoukka, Paris (75), France.

18 décembre 2006: Hanoukia dont les bougies sont progressivement allumées pendant la fête de Hanoukka, Paris (75), France.

La fête de Hanoukka ou fête des lumières pour le judaïsme peut-elle être comparée au « Noël » des chrétiens ?

Au cœur de l’hiver quand les journées sont les plus courtes et que tout le monde s’apprête à fêter Noël les juifs célèbrent Hanoukka, autrement connu sous le nom de fête des lumières ! Cette année, Hanouka sera fêtée du 22 au 30 décembre 2019.

Vous avez tous en tête les images de bougies, cadeaux, beignets succulents et autre jeu de toupie. Vous avez peut-être aussi déjà entendu la très belle histoire de la fiole d’huile. Mais au-delà de ces aspects aussi sympathiques que folkloriques, êtes-vous sûr d’être parfaitement au clair… c’est le cas de le dire, sur la fête des lumières…

Hanoukka ne serait-elle qu’une sorte de « Noël des juifs » ?

Une vidéo (10 min) du rabbin Philippe Haddad pour découvrir l’histoire de cette fête et de son sens spirituel :

Découvrez notre dossier Judaïsme et unité des chrétiens !

Le judaïsme vivant aujourd’hui : Hanoukka

La fête de Hanoukka commémore la purification du Temple de Jérusalem, après sa profanation, en l’an 164 avant notre ère. Elle dure huit jours. Le mot hanoukka signifie en hébreu : dédicace ou inauguration. […] Lire la suite

Approfondir votre lecture

  • Coucher de soleil à l'horizon et tombée de la nuit.

    La quatrième nuit : le retour du Roi messie

    Au temps de Jésus, au soir de Pessah, nos pères dans la foi faisaient mémoire de quatre nuits. Quatre nuit où Dieu apparaît comme le veilleur de la nuit. Dans le cœur du disciple, au temps du Christ Jésus, la lecture du livre de l’Exode au soir de la Pâque, résonne comme un poème : le poème que la tradition appelle « Poème des quatre nuits ». Quatre nuits que le Seigneur lui-même désigne comme quatre nuits de veille. (Tg Ex 12, 42)

  • Le désert, à la tombée de la nuit.

    Le Poème des quatre nuits et la tradition juive de la Pâque

    Au temps de Jésus, au soir de Pessah, nos pères dans la foi faisaient mémoire de quatre nuits. Quatre nuits où Dieu apparaît comme le veilleur de la nuit. Dans le cœur du disciple, au temps de Jésus, la lecture du livre de l’Exode au soir de la Pâque, résonne comme un poème : le poème que la tradition appelle « Poème des quatre nuits ». Ces nuits que le Seigneur lui-même désigne comme quatre nuits de veille (Tg Ex 12, 42).

  • Dans le texte du Targum du livre de l'Exode, au chapitre 12, verset 42, la liturgie juive contient une profonde méditation sur le thème de la nuit.

    Les Quatre nuits, la Vigile pascale et la Parole d’un Dieu veilleur et créateur

    Avec cette prédication sur les lectures de la liturgie de la Vigile pascale, nous partons à la rencontre du peuple juif au temps de Jésus, et nous méditons sur les Quatre nuits dont nos « pères dans la foi » faisaient mémoire au soir de Pessah. Au soir de la Vigile pascale, ces quatre nuits de veille n’en font qu’une.