Comment accompagner celui qui souffre ? – Points de repère n°214

Points de repère n°214

La souffrance et les questions qu’elle entraîne sont redoutables ; elle nous ébranle, met nos convictions les plus établies à rude épreuve… Il n’y a pas de réponse toute faite à la question de la souffrance. Le chrétien n’a pas, plus que les autres, de belles théories, de sûres explications à ce mal…
Humblement, nous pouvons être celui ou celle qui “sait” la présence de Dieu à celui dont la vue est brouillée par la souffrance ou les larmes.

Points de rencontre

Votre courrier
Votre actualité
Vos rendez-vous

Pris sur le vif : Trop facile – Où tu les trouves tes histoires ?
Un parent vous dit : “J’ai de plus en plus d’enfants non accompagnés dans le domaine de la foi par leurs parents…”
Question d’enfant : “Dieu a-t-il vraiment tué les Égyptiens ?”
Vos premiers pas : “Faire du temps son allié”

Vos lettres, vos idées, vos questions, vos réactions. Votre actualité et celle des enfants.

Dossier : « Comment accompagner celui qui souffre ? »

“La souffrance et les questions qu’elle entraîne sont redoutables ; elle nous ébranle, met nos convictions les plus établies à rude épreuve… Il n’y a pas de réponse toute faite à la question de la souffrance. Le chrétien n’a pas, plus que les autres, de belles théories, de sûres explications à ce mal…
Humblement, nous pouvons être celui ou celle qui “sait” la présence de Dieu à celui dont la vue est brouillée par la souffrance ou les larmes”.
1 – À travers l’Écriture : La femme en larmes, et la confiante
2 – À travers la Liturgie : “Portez la communion à vos frères”
3 – À travers la Tradition : Compassion à l’hôpital
4 – Les mots de la foi : Tenir face à la souffrance
5 – Piste pédagogique : L’homme remis debout (à partir du poster d’une enluminure du XIèmesiècle)

Mieux connaître les 7-12 ans

Comment font-ils pour apprendre ?

> Les recommandations d’Isabelle ALBY, psychopédagogue.
> Trois questions à Victor MARQUES, directeur d’un club d’arts martiaux.

Reportage

700 jeunes se préparent à dire “je crois”
Du jamais vu dans le diocèse de Besançon (Doubs) !
Au coeur du projet, Isabelle MOREL

Approfondir votre lecture