L’Oasis n°24 : Contempl’actif

Ressource pour les catéchistes & les accompagnateurs du catéchuménat, Été 2022

Cette revue est destinée aux catéchistes et accompagnateurs en catéchuménat pour leur permettre d’approfondir les fondamentaux de la foi, nourrir leur vie spirituelle et les soutenir dans leur mission.

Nos contemporains sont sensibles aux propositions de bien-être personnel, aux techniques de méditation, au prendre soin de soi, de son corps, de son esprit, de son intériorité. Or, le christianisme porte en lui ce trésor d’un éveil et d’un accès à l’intériorité qui donne sens à l’existence.

Pour la catéchèse et le catéchuménat, l’intériorité est un enjeu d’éducation quand il s’agit de mettre en contact, en intimité et en communion avec le Christ (cf. Jean-Paul II), de donner les mots de la foi pour qu’ils puissent résonner, de permettre des expériences spirituelles et liturgiques. L’intériorité touche trois dimensions : la vie intérieure, la rencontre du Tout-Autre, la manière de se situer au monde en lien avec les autres en humanité. Quand la catéchèse initie à l’intériorité dans son originalité chrétienne, elle rend service au monde ; elle rend service à la personne quand elle accompagne dès la toute petite enfance ce chemin de l’intériorité offrant comme une colonne vertébrale pour tenir debout. C’est ce que dit le Directoire pour la Catéchèse au numéro 140 : « A partir de ce niveau d’intériorité, germe le savoir être avec, comme capacité naturelle nécessaire à la catéchèse, entendu comme acte d’éducation et de communication ».

L’éditorial

Me retournant, je suis happée par le regard de celui qui m’appelle par mon prénom. Un regard profond, lumineux, empreint de paix et de bonté. André, religieux, m’a fait la grâce de ce regard, reflet d’une riche vie intérieure. Il sera un témoin important sur mon chemin de foi, un « éveilleur ».

Nous savons l’importance pour un enfant de l’ouverture à la vie intérieure qui sera comme une colonne vertébrale pour poser des choix, tenir debout dans la vie. Les adultes ont parfois aussi besoin d’être initiés à cette intériorité. Pensons au désarroi de beaucoup, « arrêtés » subitement dans leur rythme de vie effréné lors de la pandémie de Covid-19. Cette « pause » a pu les conduire à explorer leur vie intérieure.

La foi chrétienne propose une infinie quantité de chemins pour nourrir cette intériorité : la prière, lieu d’écoute, de rencontre avec le Ressuscité (combien de jeunes font l’expérience marquante du silence à Taizé ?), le témoignage des saints mais aussi de contemporains habités d’une présence, un séjour en abbaye, une lecture spirituelle, une célébration eucharistique en communauté, un temps d’adoration…

Fort de ces nourritures spirituelles, la vie prendra un nouveau souffle pour l’action. Prenons soin de nourrir notre vie intérieure, de nous laisser habiter par la présence du Seigneur. Nous serons alors des témoins rayonnants… prêts à l’action !

Cécile Eon, rédactrice en chef

Feuilletez L’Oasis en ligne !

Cliquez sur la revue pour la consulter en plein écran.

Les articles de ce numéro

  • Le cœur dans la Bible, lieu de rencontre avec Dieu

    Évoquer la vie spirituelle c’est souvent parler du cœur, lieu de la rencontre et de l’expérience avec Dieu. Dans la Bible, l’intériorité est évoquée à partir de l’image du cœur.

  • L’intériorité, Dieu au cœur de l’homme

    Dans la vie chrétienne, prière et vie quotidienne se fécondent. L’intériorité, la vie spirituelle, le cœur à cœur avec Dieu, ne sont pas réservées à quelques fervents. C’est une démarche proposée à chaque baptisé.

  • « Comment éveiller à l’intériorité ? »

    « Comment éveiller à l’intériorité les personnes que l’on accompagne en catéchèse et catéchuménat ? » demande Damien, catéchiste. Nous souhaitons que ceux que nous accompagnons rencontrent vraiment le Christ, qu’ils aient une relation d’intimité avec lui. Nous savons bien qu’il ne suffit pas de connaître beaucoup de chose sur Dieu.

  • Prier avec les mots de saint Augustin : « Bien tard, je t’ai aimée… »

    Illustre docteur de l’Église, saint Augustin, devenu évêque d’Hippone, est l’un des quatre Pères de l’Église latine avec saint Ambroise, saint Jérôme et Grégoire Ier. Quelques mois après son baptême, il connut un moment de bonheur mystique, l' »extase » ou la « contemplation » d’Ostie. Les Confessions est une œuvre autobiographique, écrite entre 397 et 401, dans laquelle il raconte sa quête de Dieu et sa rencontre… La prière de saint Augustin : « Bien tard, je t’ai aimée, ô beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard, je t’ai aimée ! … »

  • La chambre, lieu de ressourcement : un atelier pour réveiller sa vie intérieure de baptisé

    Parmi les lieux de ressourcement, la chambre est un lieu important pour chaque personne, un lieu intime. Le Christ parle de la chambre comme lieu de l’intériorité. À partir de ce lieu, je peux m’interroger sur les moyens et les conditions de l’intériorité dans ma vie de baptisé, disciple-missionnaire.

  • La Maison d’Église, un lieu d’accueil propice au ressourcement au cœur de la vie active de La Défense

    L’art pour dire Dieu : c’est du côté de l’architecture que s’est tourné la rédaction de L’Oasis pour ce numéro sur l’intériorité. Au milieu du quartier d’affaires de La Défense, se dresse la Maison d’Église Notre-Dame de Pentecôte.

Jouer

Animer une rencontre entre accompagnateurs et catéchistes.

Le dessin d'Elvine

L’intériorité est nécessaire pour aller mettre au monde le message de feu que Jésus nous a transmis.

– Martin Steffens

Un numéro par saison

Approfondir votre lecture

  • L’Oasis, ressource pour les catéchistes et accompagnateurs du catéchuménat

    L’Oasis est la revue numérique du SNCC pour les catéchistes et les accompagnateurs du catéchuménat. Le premier numéro est paru à l’automne 2016. Cette revue vise à soutenir, encourager, accompagner, rappeler les fondamentaux de la catéchèse, nourrir la foi des catéchistes et des accompagnateurs du catéchuménat. Elle voudrait participer à leur formation à l’acte catéchétique et les aider à discerner les signes des temps à la lumière de la foi de l’Eglise.

  • Rentrée scolaire, Toussaint et fin d’année liturgique

    De nombreuses ressources pour préparer la rentrée et plus largement vivre votre année de catéchèse. Pour amorcer les mois de septembre et d’octobre et bien anticiper le début d’année pastorale, vous pouvez consulter les boîtes à outils idéales pour la « rentrée du caté ». Quelques semaines plus tard, après l’effervescence du début de l’année scolaire, viendront la fête de la Toussaint puis le dimanche du Christ Roi qui clôt l’année liturgique.

  • L'Oasis n°7 couverture

    L’Oasis n°7 : La résurrection de la chair

    « Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière. » (Genèse 3,19). Le mercredi des cendres, nous avons commencé ainsi notre carême. Le texte hébreu originel fait plus écho à la « terre » qu’à la poussière. Il se réfère à cette terre que Dieu, grâce à son souffle, a modelé en homme et femme, à la différence de tous les autres êtres créés. Donc au début de la création, face au péché originel, la Parole de Dieu n’était pas une menace de vengeance mais plutôt une promesse et une révélation inouïe.

  • L’Oasis n°4 : Le Temps

    Peut-être avez-vous semé des graines de basilic en prévision de l’été et des salades de tomates ? Et peut-être comme moi, surveillez- vous la croissance des plants en trouvant que ça ne va pas assez vite, regrettant de ne pas pouvoir tirer sur la tige pour accélérer le processus ?

  • L’Oasis n°9 : Tous saints !

    Ressource pour les catéchistes & les accompagnateurs du catéchuménat, Automne 2018. Les artistes du passé ont trouvé deux façons différentes de représenter la sainteté d’une personne : une auréole ronde et l’autre carrée. Une auréole ronde (le cercle indique le ciel) pour les anges et les saints déjà au Paradis ; une auréole carrée (les quatre points cardinaux) pour ceux qui sont considérés comme des « saints » mais qui sont encore sur terre.

  • Vie spirituelle

    Si nous voulons grandir dans la vie spirituelle, nous dit le pape François dans La joie de l’évangile, nous ne pouvons pas cesser d’être missionnaire, d’aimer. – Spiritualité des catéchistes : la mission, une passion

  • Société

    Quel regard est celui des chrétiens dans le monde où ils vivent ? Voici quelques éléments de réflexion rassemblés sur les questions de bioéthique, politique, famille, écologie, justice, réussite sociale, place des médias … Comment aborder la doctrine sociale de l’Église avec les jeunes … et les moins jeunes ?