Qu’est-ce que la mystagogie ?

Sommaire du dossier d'Ecclésia 12

Mystagogie : d’où vient ce terme et quelle est sa signification ?

La mystagogie est une notion familière à l’antiquité chrétienne. Le terme, peu repris au cours des siècles, reparaît aujourd’hui …

Au fil du dossier « Conduire vers le mystère », recherchez les définitions du mot “mystagogie” données par les différents auteurs. Quelle serait la vôtre ?

  • La liturgie fait vivre le mystère en le célébrant et la mystagogie introduit le néophyte dans la signification du mystère par une catéchèse qui suit la célébration. (Regard de l’évêque – page 15)
  • Une démarche mystagogique permet de déployer au cœur de la vie des familles la richesse de la vie chrétienne inaugurée par le baptême. (Récit « Avec le livre En famille avec Dieu » – page 21)
  • Ce mot qui commence comme « mystère » et finit comme « pédagogie » désigne la démarche qui cherche à conduire progressivement quelqu’un ou une assemblée dans le mystère de Dieu. (Enjeux catéchétique « Des nouvelles pratiques mystagogiques » – page 23)
  • La mystagogie est le quatrième temps de l’initiation chrétienne vécue par toute la communauté. […] Toute la vie de la communauté est alors mystagogie : signe du mystère divin dont elle est porteuse quand elle médite les Écritures, célèbre les sacrements, exerce la charité. Le mystère accomplit alors son œuvre à l’intérieur des personnes. En ce sens, le temps de la mystagogie est une entrée dans le mystère de Dieu, de l’Église et de la vie de chacun sous l’angle de la foi. (Enjeux catéchétique « Des nouvelles pratiques mystagogiques » – page 23)
  • Une catéchèse mystagogique prend appui sur ce qui s’est vécu dans les sacrements et sur ce qu’ils inscrivent dans la vie chrétienne. (Enjeux catéchétique « Des nouvelles pratiques mystagogiques » – page 23)
  • Le terme « mystagogie » vise une pratique de l’Antiquité : l’enseignement sur les sacrements de l’initiation donné aux nouveaux baptisés adultes par l’évêque durant la semaine de Pâques. (Approfondissement « Une recherche contemporaine » – page 26) Ecclésia 12 – décembre 2011
  • La mystagogie montrait les Écritures en acte dans la liturgie, elle conduisait ainsi au mystère comme l’indique son étymologie. (Approfondissement « Une recherche contemporaine » – page 2
  • Aujourd’hui, la mystagogie doit se faire nouvelle compréhension du monde afin de pouvoir habiter celui-ci autrement et de conforter une identité mise à mal par l’indifférence. C’est pourquoi la mystagogie est avant tout un exercice de théologie. (Approfondissement « Une recherche contemporaine » – page 28)
  • La mystagogie doit être avant tout un acte théologique qui développe une interprétation des Écritures à la lumière de leur actualisation liturgique tout en orientant vers la vie chrétienne. (Approfondissement « Une recherche contemporaine » – page 28)
  • La parole mystagogique est une initiation à la liturgie, à l’acte posé, qui concourt à la formation de l’être chrétien. […] Dans ce cadre, la mystagogie est l’enseignement qui permet de toucher ce mystère qui unit le Christ à son Église dont nous bénéficions et faisons l’expérience dans les rites. (Prolongements « Relecture et mystagogie : deux démarches différentes » – page 31)

En cliquant ici, vous trouverez une sélection de définitions et d’explications tirées du dossier d’Ecclésia 12, en version imprimable (.pdf)

Approfondir votre lecture