Baptisés : tous appelés à être des saints !

christopher-sardegna-iRyGmA_no2Q-unsplash

« […] Chaque croyant doit discerner, dans l’Esprit, le chemin que le Christ veut pour lui et qui commence dans les petites choses de chaque jour. »

Une des richesses de Vatican II est de rappeler avec force l’appel universel à la sainteté.

Nous sommes tous appelés à être des saints (Lumen Gentium 40). C’est notre vocation de baptisés : le Seigneur a choisi chacun d’entre nous pour que nous soyons « saints et immaculés en sa présence, dans l’amour » (Ep. 1, 4).

Dieu nous appelle à la sainteté et nous donne aussi les armes pour y parvenir. Tout le Peuple de Dieu est appelé à la sainteté et tous sont à égalité devant cet appel mais chacun peut y répondre de façon différente selon son état de vie, ses propres dons et ses responsabilités dans le monde.

Chacun peut avancer sur le chemin de la sainteté puisqu’il s’agit de marcher à la suite du Christ dans la foi et l’espérance en faisant toute chose avec charité.

A la suite du Concile, l’Église donne une très grande place aux saints dans le Catéchisme de 1992 (CEC). Les saints sont les meilleurs interprètes de l’Évangile car ils vivent en suivant le commandement d’amour du Christ. Le CEC cite les Pères de l’Église, les docteurs médiévaux et, ce qui est plus nouveau, les mystiques parmi lesquels figurent beaucoup de femmes.

Jean-Paul II puis Benoit XVI ont fait du rappel de cette vocation universelle à la sainteté une priorité pastorale pour toute l’Église. Dans l’exhortation apostolique Gaudete et exsultate, le Pape François a pour objectif de « faire résonner une fois de plus l’appel à la sainteté, en essayant de l’insérer dans le contexte actuel… (§2) ».

Les saints nous accompagnent et nous encouragent. Soyons attentifs non seulement à ceux qui sont déjà béatifiés ou canonisés mais aussi à ceux que le Pape François appelle les « saints de la porte d’à côté » (§7) qui sont aussi un signe de la présence de Dieu. Chaque vie de saint est un message que le Seigneur veut donner au monde. Il faut considérer l’ensemble de cette vie pour le comprendre (§22).

Il ne faut pas les copier mais chaque croyant doit discerner, dans l’Esprit, le chemin que le Christ veut pour lui et qui commence dans les petites choses de chaque jour. N’ayons pas peur de la sainteté, n’ayons pas peur de nous laisser guider par l’Esprit Saint qui nous libère et nous donne sa force !

Pour aller plus loin en catéchèse :

Avec le pape François dans Gaudete et exsultate au n° 14, nous pouvons nous interroger : « Comment avons-nous répondu jusqu’à présent à l’appel du Seigneur à la sainteté ? Ai-je envie de devenir un peu meilleur, d’être plus chrétien, plus chrétienne ? Telle est la voie de la sainteté. Lorsque le Seigneur nous invite à devenir saints, il ne nous appelle pas à quelque chose de lourd, de triste… Au contraire ! C’est l’invitation à partager sa joie, à vivre et à offrir avec joie chaque moment de notre vie, en le faisant devenir dans le même temps un don d’amour pour les personnes qui sont à nos côtés. Si nous comprenons cela, tout change et acquiert un sens nouveau, un beau sens, un sens qui commence avec les petites choses de chaque jour. »

  • Répondons-nous à cet appel dans notre quotidien ? Est-ce une source de joie ?

Lors d’une audience, le pape s’adresse à chacun selon son état de vie en incitant les éducateurs, parents et grands-parents, à une grande patience et les catéchistes à « devenir un signe visible de l’amour de Dieu et de sa présence à nos côtés » car là grandit la sainteté. (Audience générale du mercredi 19 novembre 2014).

  • Est-ce avec passion que nous enseignons à reconnaître et à suivre Jésus ?
  • Exerçons-nous la « grande patience » nécessaire à l’éducation ?

Le dossier

Le couronnement de la Vierge et l'adoration des saints attribué à Jacopo di Cione, 1370.

Saints en catéchèse

Au gré des fêtes liturgiques et des canonisations, nous vous proposons de découvrir la catéchèse à l'école des saints que l'Eglise catholique célèbre et à la rencontre de grands témoins.

Approfondir votre lecture

  • Vignette Avent Narthex

    Art sacré : entrons dans l’Avent avec les méditations de Narthex.fr

    Cette année, pour son calendrier de l’Avent, la revue d’art sacré, patrimoine et création Narthex.fr convoque ses lecteurs le dimanche pour des « haltes de contemplation […] dans l’espérance de la Lumière de Noël ». Des méditations et réflexions spirituelles autour d’œuvres d’art seront publiées au rythme de la couronne de l’Avent et des célébrations dominicales qui jalonnent ce temps, le jour de Noël et jusqu’à la venue des mages, en la fête de l’Epiphanie.

  • L'appli Eglise catholique en France aux couleurs du temps de l'Avent (violet) : le calendrier 2020.

    Un calendrier de l’Avent catholique sur votre mobile

    Comment cheminer spirituellement en ce temps de l’Avent ? Comment se préparer à vivre Noël, en communion avec la communauté catholique ? La Conférence des évêques de France propose un calendrier de l’Avent digital via l’application mobile Eglise catholique en France.

  • Pour un Noël dans la gratitude, éditions de l'Emmanuel, 2020.

    Pour un Noël dans la gratitude : chaque case du calendrier de l’Avent, une occasion de dire « merci »

    Après Mon calendrier de l’Avent Laudato si’, les éditions de l’Emmanuel proposent un cette année un calendrier familial qui invite à rendre grâce et dire merci pendant ce temps l’Avent, du 29 novembre au 25 décembre 2020.