Le Temps ordinaire

prière JF

On appelle « temps ordinaire » le temps liturgique qui s’écoule dans l’intervalle des cycles de Noël et de Pâques : entre le Baptême du Christ et le Carême, puis entre la Pentecôte et l’Avent (34 semaines).

C’est le temps du quotidien de la vie, des jours qui se suivent où nous pensons que rien de particulier n’arrive. C’est le temps de l’habitude, de la fidélité, des recommencements toujours enracinés dans le mystère de la mort et la résurrection du Christ. (L’Oasis n°4, Le Temps)

Pour en savoir plus sur l’année liturgique : église.catholique

Le dossier sur le site de la liturgie

Zoom sur quelques fêtes du temps ordinaire

La Visitation de la Vierge Marie, fêtée le 31 mai

Dans notre calendrier liturgique, nous fêtons LA Visitation. Nous pensons toujours, à cette occasion, à la visitation que Marie fait à sa cousine Elisabeth à l’approche de la naissance de Jean-Baptiste.

Mais pourquoi fêter cette visitation (et aucune autre, alors qu’il y en a d’autres dans l’Ancien Testament) ? Sans doute parce qu’il s’agit de plus que la visite familiale d’une cousine à une autre. Celui qui visite, c’est l’Esprit Saint ! Et il vient visiter Elisabeth comme il vient visiter Marie. A la suite des paroles que l’Esprit inspire à Elisabeth, Marie fait une véritable relecture de vie qui la conduit à exulter de joie dans le Magnificat.

L’Esprit a poussé Marie à répondre aux besoins de sa cousine et cela a été l’occasion pour Elisabeth de combler Marie et de lui ouvrir de nouvelles perspectives.

Voilà qui pourrait éclairer la façon dont nous envisageons (au sens propre du terme) les rencontres avec les personnes handicapées, leurs familles et… toutes les autres rencontres. Qu’elles soient des « visitations » et l’occasion de belles et fructueuses relectures de vie !

Le Notre Père et le Magnificat : mémoire, attente et accomplissement

La Vierge Marie est fêtée à plusieurs reprises durant le temps ordinaire :

Le mois de mai, mois de Marie

Assomption : relire « Son nom est Marie »

 

La Toussaint, fête de « tous les saints » le 1er novembre

Tous appelés à être saints ! Le 1er novembre, jour de la Toussaint, les Catholiques fêtent tous les saints connus ou inconnus. Quand on pense Toussaint, on pense cimetière, chrysanthèmes, commémoration des défunts… alors que c’est une fete ! Fête de tous les saints, connus et inconnus, fête de tous ceux qui ont accepté de suivre le Christ, fête où nous sommes à notre tour appelés à devenir des saints. Elle est célébrée le 1er novembre. Voici quelques ressources pour en savoir plus, pour animer un temps de catéchèse…

La fête de la Toussaint témoigne de l’espérance chrétienne devant la mort. Elle atteste qu’à la fin de notre existence sur terre la vie n’est pas détruite, mais qu’elle s’achève dans une vie de communion totale avec Dieu au delà de la vie terrestre.

Le souvenir, l’évocation des saints apporte à chacun une lumière pour la vie actuelle, une manière d’assumer le présent, une façon de nourrir l’espérance en vivant en fidélité à l’évangile.

Le saint du jour

Saint René Goupil - Martyr au Canada (✝ 1642)

Médecin, frère lai (laïc) jésuite et coopérateur de saint Isaac Jogues, il était missionnaire chez les Indiens. Il fut tué par un païen d'un coup de hache, à Ossernenon au…

Assomption eglise.catho
1er novembre, la solennité de tous les saints (2)
Toussaint eglise.catho

Toutes les vidéos sur la Toussaint