« Amis dans le Seigneur » … que nous dit saint Jean ?

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. » (Jn, 15)

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. » (Jn, 15)

Cet article est paru dans la revue Initiales n°260 : Je vous appelle mes amis

Combien d’amis avez-vous sur Facebook ? de Followers sur Twitter, d’abonnés sur Instagram ? Et les jeunes sur Snapchat ou Tik tok ? Les réseaux sociaux, qui auguraient de rapprocher et d’élargir notre champ de relations, mènent souvent à des amitiés aussi virtuelles qu’éphémères, qui ne rendent pas toujours heureux… En réalité, dans notre vie, les vrais amis se comptent sur les doigts de la main… Et si, au-delà de la toile, la Parole de Dieu nous aidait à tisser aujourd’hui des amitiés durables et sûres ?

En face à face

Les livres de Sagesse font l’éloge de l’amitié sincère. Ainsi Ben Sirac le sage reconnait qu’un ami est un trésor, qu’il n’a pas de prix1 (Si 6, 14-16). Elles sont précieuses les amitiés qui durent et survivent dans la mémoire du cœur, malgré la distance ou l’absence… d’autant plus quand d’autres se révèlent décevantes ou intéressées par la richesse ou la notoriété, comme l’a expérimenté Job (Jb 6, 15-30). Dans l’Ancien Testament, l’amitié véritable a pour modèle et pour source l’amitié que Dieu scelle avec l‘homme. Dieu désire entrer en amitié avec les hommes. Quand Il fait Alliance, il offre son amitié et reconnaît celle que certains lui accordent, comme Abraham « mon ami » (Is 41, 8) ou Moïse avec lequel « le Seigneur parlait face à face, comme on parle d’homme à homme » (Ex 33, 11).

A toute épreuve

Jésus lui aussi a connu des amitiés solides, comme avec Marthe, Marie et Lazare. Mais ses amitiés ne sont jamais exclusives, elles sont partagées avec ses disciples : Lazare devient « notre ami » (Jn 11, 11). Avec Jésus, l’amitié de Dieu n’est plus réservée à quelques-uns. Elle prend un visage familier offert à tous, notamment aux plus fragiles ou exclus. Jésus se fait « ami des publicains et des pécheurs » (Mt 11, 19). Et souvent, dans ses paraboles, la figure du maître interpelle le serviteur ou l’invité à recevoir la grâce qui lui est faite, en le désignant par « mon ami » (Mt 20, 13 ; 22, 12 ; Lc 14, 10). Accueillir le Royaume, c’est vivre en amitié avec Dieu. Et même au pire des épreuves, quand nous sommes parfois déçus, blessés ou trahis, sa miséricorde nous donne la force de renouer l’amitié. Jésus dira à Judas qui le trahit par un baiser : « Mon ami, ce que tu es venu faire, fais-le ! » (Mt 26,50).

A mon commandement… prêts ? Aimez !

Devenir ami de Jésus, c’est donc consentir à être aimé de lui, sans condition. Pour les disciples, c’est un don autant qu’une révélation ! (v. 14) Faire ce qu’il commande n’est pas un prérequis éthique, mais une réponse à son amitié : l’amour donné ouvre sur l’amour à donner. Vivre en amitié avec Jésus n’est donc pas obéir sans rien comprendre ni savoir, comme des serviteurs livrés aux décisions arbitraires de leur maître et incapables d’orienter leur vie. (v. 15) Ce changement de statut indique que l’amitié de Jésus repose sur un échange, une transmission, une compréhension mutuelle qui donne un sens à la vie et aussi un but : la rencontre avec le Père. Pour Jésus, la véritable amitié n’induit pas d’égalité ou de réciprocité, mais de la gratuité. La grâce du Christ est première.

Amis par tous les temps

Se laisser choisir comme ami par Jésus ouvre à chacun une vocation et une mission. Son amitié nous engage à notre tour à vivre de belles amitiés vraies et durables, où « porter du fruit » c’est vouloir le bonheur de l’autre. L’amitié commence quand le bonheur de l’autre compte plus que ce qu’il m’apporte… et fait ma joie. (Jn 15, 11) Certes, les routes de l’amitié ne sont pas sans orages parfois. Paul, si soucieux de tenir des liens solides entre chrétiens et entre communautés connait pourtant des difficultés avec Barnabé (cf. Ac 15,36-39) ou avec Pierre (cf. Ga 2,11-14). Mais au-delà des crises, le don du Seigneur lui rappelle que, si l’amitié idéale n’existe pas, elle demeure une force dans les tempêtes, une boussole dans le brouillard2

P. François Campagnac, Vicaire général du diocèse de Sens-Auxerre

1. Un ami fidèle, c’est un refuge assuré, celui qui le trouve a trouvé un trésor. Un ami fidèle n’a pas de prix, sa valeur est inestimable. Un ami fidèle est un élixir de vie que découvriront ceux qui craignent le Seigneur. (Si 6,14-16).
2. « L’#amitié est un cadeau de la vie et un don de Dieu. Les amis fidèles qui sont à nos côtés dans les moments difficiles sont un reflet de l’affection du Seigneur, de sa consolation et de sa présence aimante. » Tweet du pape François, juillet 2020

Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.

Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.

Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.

Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres.

Jn 15, 12-17

Dans le même numéro :

Le catéchuménat : un apprentissage de la prière

Le pape François dans son encyclique Christus vivit nous invite à la prière pour entrer en amitié avec Jésus. « Nous parlons avec l’ami, nous partageons les choses les plus secrètes. Avec Jésus aussi, nous parlons. La prière est un défi et une aventure. » (Christus vivit, n°155)

A la recherche de la vérité

Pour une conversion écologique

Un numéro par trimestre

Ini 258_Couverture

Se procurer un numéro

boutique-publications.cef.fr

Un numéro, un thème

Initiales : une nouvelle maquette depuis 2020.

Christus Vivit : lettre du pape aux jeunes

L'exhortation apostolique post-synodale Il vit, commentée, éd. Lessius, octobre 2019.

Approfondir votre lecture

  • « A Miami ? » : un jeu de piste sur le sens du mot « ami »

    A Miami ! … avec le jeu, reconstituer le texte du Nouveau Testament en Jean 15, 13-15 qui montre que le mot « Ami » n’a peut-être pas tout à fait le même sens dans la bouche de Jésus que dans la nôtre.

  • Je vous appelle mes amis – Initiales n°260

    Quelques fois, l’amitié est une évidence, d’autres fois, elle surprend. En tout état de cause, l’amitié ne va pas de soi, elle connait des hauts et des bas, elle demande à être entretenue. Il en va souvent de même dans notre relation au Christ. Il est toujours présent, toujours pressé de nous proposer d’entrer dans cette belle relation avec lui.

  • Le livre de Job : un appel à l’amitié au nom de Dieu

    Parfois fatigués de vivre, nous faisions nôtre la désespérance du Livre de Job. Job est un audacieux téméraire ; il veut que Dieu se justifie devant lui, il somme le souverain de l’univers de s’expliquer au sujet de la douleur de la vie. Le plus étonnant est que Dieu prend le temps de répondre à Job, de manière inattendue, comme toujours.