Dimanche de Laetare : se réconcilier pour aller vers la joie

notre-dame-d-esperance-chasuble-roseSamedi 13 mars et dimanche 14 mars 2015, à l’invitation du pape François, les catholiques du monde entier pourront participer à l’initiative « 24 heures pour le Seigneur ». Deux jours pour prier dans une église, y rencontrer un prêtre et se réconcilier avec Dieu. Afin de vivre la joie du 4ème dimanche de Carême, appelé le dimanche de Laetare.

Face à l’impuissance que chacun peut ressentir face à certains événements difficiles de la vie, le pape François, dans sa lettre pour le Carême 2015, invite tous les baptisés à prier et à recevoir le sacrement de la réconciliation, pour y puiser de la force et de la joie. « L’initiative 24 heures pour le Seigneur, qui, j’espère, aura lieu dans toute l’Église, même au niveau diocésain, les 13 et 14 mars, veut montrer cette nécessité de la prière. »

Le saint Père incite aussi les catholiques à ne pas en rester là : « Ensuite, nous pouvons aider par des gestes de charité, rejoignant aussi bien ceux qui sont proches que ceux qui sont loin, grâce aux nombreux organismes de charité de l’Église. Le Carême est un temps propice pour montrer cet intérêt envers l’autre par un signe, même petit, mais concret, de notre participation à notre humanité commune. »

C’est le cœur léger que toute l’Eglise réconciliée pourra célébrer le 4e dimanche de Carême, dimanche de Laetare, le « dimanche de la joie » : pour mieux faire désirer la Résurrection du Christ et la fête de Pâques qui approche.

« Réjouissez-vous »

  • « Comme au dimanche Gaudete au milieu de l’Avent, l’Église fait une pause dans la pénitence quadragésimale, pour mieux se hâter vers les joies pascales. En vue de mieux le signifier, on peut porter en ce jour des ornements roses, mettre des fleurs dans le sanctuaire, jouer de l’orgue. » (Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie © Editions CLD, tous droits réservés)

Approfondir votre lecture

  • Pourquoi vivre les trois scrutins des catéchumènes en paroisse ?

    « Mais pourquoi donc vivre les scrutins ? Et pourquoi faudrait-il les célébrer trois fois ? Ça nous rallonge la messe ! » Voici quelques lignes sur le sens des scrutins des catéchumènes vécus au cours du Carême, et une vidéo explicative du diocèse de Nantes.

  • En Carême, de l’appel décisif à l’initiation chrétienne, prions pour les catéchumènes

    Le diocèse de Nanterre invite les communautés chrétiennes à prier pour les catéchumènes qui se préparent à recevoir à Pâques les sacrements de l’initiation chrétienne : le Baptême, la Confirmation et l’Eucharistie. Voici les mots de cette prière pour les futurs baptisés de nos diocèses :

  • Un Carême confiné : soutenir particulièrement les catéchumènes

    L’appel de détresse d’une catéchumène privée de scrutins en cette période de confinement nous a bousculés. Nous avons donc travaillé sur des propositions pastorales à faire au réseau d’accompagnateurs du catéchuménat, propositions que les responsables diocésains peuvent bien sûr adapter à leurs réalités locales. Nous espérons que ces propositions aideront à soutenir la foi de ces nouveaux convertis.