Sainte Marguerite-Marie et moi, une enquête spirituelle sur les traces de la voyante de Paray-le-Monial

Sainte Marguerite-Marie et moi, un livre paru en août 2021 aux éditions Quasar.

Sainte Marguerite-Marie et moi, Clémentine Beauvais, éd. Quasar, août 2021, 248 p., 16€.

Ce récit plein d’humour est une véritable enquête spirituelle signée Clémentine Beauvais, agnostique, sur son aïeule sainte Marguerite-Marie Alacoque, religieuse de l’ordre de la Visitation à Paray-le-Monial, voyante et apôtre du Sacré Cœur de Jésus.

Marguerite Alacoque est née en Bourgogne en 1647. A 24 ans, Marguerite-Marie entre chez les Visitandines à Paray-le-Monial. Elle a de nombreuses visions et apparitions et, avec l’aide de son confesseur, elle est à l’origine du culte du Sacré Cœur. Elle meurt en 1690 et est canonisée par le pape Benoît XV en 1920.

Sa lointaine descendante nous raconte avec beaucoup d’humour mais aussi avec tendresse la découverte de cette aïeule du 17ème siècle dont tout pourtant la sépare. Clémentine Beauvais n’est pas baptisée, elle n’est pas croyante, elle ne connait rien au monde « catho » mais les circonstances de sa vie la poussent à se tourner vers ses racines.

Elle ne nous cache pas ce qui, dans la vie de Marguerite-Marie, est déroutant voire rebutant pour nous aujourd’hui. Elle nous entraîne cependant dans une vraie rencontre avec la sainte et sa passion pour le message d’amour du Christ. Même si elle avoue ne pas tout comprendre, l’auteur reconnait que cette rencontre est de celles qui bousculent, qui changent la vie.

Une lecture originale pour la Toussaint !

Sainte Marguerite-Marie Alacoque est fêtée le 16 octobre.

Quatrième de couverture

Rien ne prédisposait Clémentine, agnostique non baptisée, féministe 2.0, écolo végétarienne, à enquêter sur sainte Marguerite-Marie Alacoque, mystique du XVIIe siècle, apôtre du Sacré Cœur. Mais voilà : selon la légende familiale, la religieuse serait une aïeule. Et Clémentine est enceinte, sa grand-mère bien-aimée perd la mémoire… il est temps de partir à la recherche de ses racines.

Dans ce récit véridique, admirablement écrit, Clémentine nous narre avec un humour aussi bienveillant que ravageur sa découverte du monde catho ; et nous offre, surtout, une véritable rencontre, puissante et décalée, avec la voyante de Paray-le-Monial.

Approfondir votre lecture

  • César de Bus, catéchiste auprès des jeunes et des pauvres

    Le pape François a annoncé la canonisation future de sept bienheureux, dont le français César de Bus, béatifié en 1975 par Paul VI, prêtre, « saint catéchiste » et fondateur de la Société des Prêtres de la doctrine chrétienne. L’Église reconnait en lui un modèle de catéchiste, lui qui disait : II faut que tout ce qui est en nous catéchise et que notre conduite fasse de nous un catéchisme vivant…

  • Conférences : Une année avec César de Bus

    Le diocèse d’Avignon propose un programme de 6 conférences afin de découvrir la vie, l’époque et l’œuvre de César de Bus.

  • « Pourquoi canoniser un bienheureux vieux de 500 ans ? », une vidéo de Mgr Fonlupt

    César de Bus et Charles de Foucauld ont été canonisés en même temps le 15 mai 2022.
    À travers une vidéo, Mgr Fonlupt nous éclaire sur la canonisation de César de Bus qui fonda les doctrinaires de Cavaillon et nous explicite le rôle du nouvel économe diocésain.