Sainte Marguerite-Marie et moi, une enquête spirituelle sur les traces de la voyante de Paray-le-Monial

Sainte Marguerite-Marie et moi, un livre paru en août 2021 aux éditions Quasar.

Sainte Marguerite-Marie et moi, Clémentine Beauvais, éd. Quasar, août 2021, 248 p., 16€.

Ce récit plein d’humour est une véritable enquête spirituelle signée Clémentine Beauvais, agnostique, sur son aïeule sainte Marguerite-Marie Alacoque, religieuse de l’ordre de la Visitation à Paray-le-Monial, voyante et apôtre du Sacré Cœur de Jésus.

Marguerite Alacoque est née en Bourgogne en 1647. A 24 ans, Marguerite-Marie entre chez les Visitandines à Paray-le-Monial. Elle a de nombreuses visions et apparitions et, avec l’aide de son confesseur, elle est à l’origine du culte du Sacré Cœur. Elle meurt en 1690 et est canonisée par le pape Benoît XV en 1920.

Sa lointaine descendante nous raconte avec beaucoup d’humour mais aussi avec tendresse la découverte de cette aïeule du 17ème siècle dont tout pourtant la sépare. Clémentine Beauvais n’est pas baptisée, elle n’est pas croyante, elle ne connait rien au monde « catho » mais les circonstances de sa vie la poussent à se tourner vers ses racines.

Elle ne nous cache pas ce qui, dans la vie de Marguerite-Marie, est déroutant voire rebutant pour nous aujourd’hui. Elle nous entraîne cependant dans une vraie rencontre avec la sainte et sa passion pour le message d’amour du Christ. Même si elle avoue ne pas tout comprendre, l’auteur reconnait que cette rencontre est de celles qui bousculent, qui changent la vie.

Une lecture originale pour la Toussaint !

Sainte Marguerite-Marie Alacoque est fêtée le 16 octobre.

Quatrième de couverture

Rien ne prédisposait Clémentine, agnostique non baptisée, féministe 2.0, écolo végétarienne, à enquêter sur sainte Marguerite-Marie Alacoque, mystique du XVIIe siècle, apôtre du Sacré Cœur. Mais voilà : selon la légende familiale, la religieuse serait une aïeule. Et Clémentine est enceinte, sa grand-mère bien-aimée perd la mémoire… il est temps de partir à la recherche de ses racines.

Dans ce récit véridique, admirablement écrit, Clémentine nous narre avec un humour aussi bienveillant que ravageur sa découverte du monde catho ; et nous offre, surtout, une véritable rencontre, puissante et décalée, avec la voyante de Paray-le-Monial.

Approfondir votre lecture

  • « Comme le Bon Dieu voudra », la vie d’une catéchiste portée à l’écran

    Le film « Comme le Bon Dieu voudra » retrace la vie de la catéchiste bretonne Léontine Dolivet, dont la cause de béatification est en cours d’examen. Une figure humble du début du XXème siècle, une femme très croyante et engagée pour faire grandir la foi des garçons de la ville de Betton qui lui étaient confiés pour la catéchèse.

  • Bienheureuse Eugénie Joubert, catéchiste et « sourire de Dieu » auprès des enfants

    Bienheureuse Eugénie Joubert est une jeune femme religieuse et catéchiste, morte au tout début du 20ème siècle avant d’avoir 30 ans et béatifiée en 1994. Sœur de la Sainte-Famille du Sacré-Cœur dont le but principal est l’enseignement du catéchisme, elle a été citée en exemple parmi les « Saints évangélisateurs » lors du IIIème Congrès international de catéchèse à Rome en septembre 2022. Elle est fêtée le 2 juillet.

  • Magnificat Junior, un magazine pour vivre la messe et la catéchèse

    Proposé à l’unité ou sur abonnement, le magazine bimestriel Magnificat Junior entraîne les enfants de 7 à 12 ans à la découverte des saints par le jeu et des récits illustrés, propose de belles pages de prières et un grand dossier thématique.