En Avent, méditer la Parole de Dieu à la lumière du kérygme : 2ème dimanche

Le 4 décembre 2022 : Voici la deuxième proposition de notre série vers Noël pour une lecture kérygmatique des textes du 2ème dimanche de l’Avent (Année A). Pour poursuivre le cheminement, en cette deuxième semaine de l’Avent, prenons le temps de goûter la Parole de Dieu tirée de l’Ancien et du Nouveau Testament et d’entrer dans l’attente confiante de Celui qui est venu, qui vient, qui viendra.

Méditer avec les textes de la liturgie du 2ème dimanche de l’Avent – Année A

Quelques pistes pour cette méditation.

Lire les textes proposés, puis :

  • Chercher l’expression kérygmatique dans le Nouveau Testament et/ou la formulation kérygmatique de l’Ancien Testament : Qui est le messager ? Où est l’annonce ? Quel est son contenu ? A quelle invitation, à quel mouvement conduit-elle ?
  • Repérer les correspondances entre Ancien et Nouveau Testament et comment le Nouveau Testament vient donner un visage aux formulations kérygmatiques d’Isaïe : Comment les prophètes de l’Ancien Testament nous aident à vivre la dimension de l’attente du Peuple de Dieu de celui qui est venu, qui vient, qui viendra ?
  • Méditer : Qu’est-ce que cela produit en nous ? Quelle prière cette méditation fait-elle naître ?

Lecture du prophète Isaïe 11, 1-10 – 1ère lecture Année A

En ce jour-là, un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur – qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs. Il jugera les petits avec justice ; avec droiture, il se prononcera en faveur des humbles du pays.

Du bâton de sa parole, il frappera le pays ; du souffle de ses lèvres, il fera mourir le méchant.

La justice est la ceinture de ses hanches ; la fidélité est la ceinture de ses reins. Le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. La vache et l’ourse auront même pâture, leurs petits auront même gîte. Le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage. Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra ; sur le trou de la vipère, l’enfant étendra la main. Il n’y aura plus de mal ni de corruption sur toute ma montagne sainte ; car la connaissance du Seigneur remplira le pays comme les eaux recouvrent le fond de la mer. Ce jour-là, la racine de Jessé
sera dressée comme un étendard pour les peuples, les nations la chercheront, et la gloire sera sa demeure.

Evangile selon Saint Matthieu 3, 1-12 – Année A

En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe :

Voix de celui qui crie dans le désert :Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.

Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage. Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés. Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens se présenter à son baptême, il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc un fruit digne de la conversion. N’allez pas dire en vous-mêmes : ‘Nous avons Abraham pour père’ ; car, je vous le dis : des pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham. Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient dans sa main la pelle à vanner, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera son grain dans le grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »

Chaque semaine jusqu’à Noël, retrouvez un nouvel épisode de la série de l’Avent :

Une démarche pour 2022-2023

Un Avent avec Joseph

Un Avent avec Marie

Couverture de L'Oasis n°18 : Le Seigneur est avec vous, paru en décembre 2020.

Calendrier de l'Avent

Noel-2020-_-vignettes-web-1

Denier de l'Eglise

560X315 vignette site

Fêter Noël

Les séries de l'Avent :