Catéchèse en famille sur YouTube : les petits Pouch dessinent et racontent les fêtes liturgiques

La Nativité, représentée par une famille youtubeuse du diocèse de Meaux : Les petits Pouch.

La Nativité, représentée par une famille youtubeuse du diocèse de Meaux : Les petits Pouch.

De l’Annonciation à la Nativité, les confinements ont été de belles occasions de réviser en famille les grands moments du Nouveau Testament. Dès le premier confinement, cette famille du diocèse de Meaux a créé sa propre chaîne YouTube et posté chaque semaine un épisode sur les grands événements de l’année liturgique vécus en famille.

À partir de dessins et questions des enfants, un dialogue catéchétique s’instaure avec les parents autour de la Parole de Dieu.

Les ingrédients d’une catéchèse équilibrée sont réunis : le format (8 minutes), la participation de tous, la forme dialogale à partir de l’Écriture Sainte, l’appel à l’intelligence et à la mémoire, la dynamique catéchétique qui conduit à la prière chantée.

On est étonné de constater jusqu’où nous sommes emmenés grâce à un grand respect de l’unité de l’Écriture et de la Révélation .

Un bel exemple de catéchèse familiale qui peut encourager les parents à se lancer.

L’aventure familiale des Petits Pouch, racontée par le papa Pouch

Dans le bulletin de la Paroisse Notre Dame du Val, Patrick Pouchelle raconte les coulisses des vidéos Petits Pouch :

En 2020, le confinement accompagné d’un régime eucharistique drastique a débouché sur d’heureuses surprises. Bien des familles ont fait preuve d’originalité. C’est le cas de la famille Pouchelle. Pour les parents et les quatre enfants, cela a pris la forme de « fresques familiales ». Une belle façon de lancer l’année des familles proposée par notre évêque.

Tout a commencé par du temps : du temps disponible pour nos enfants ; du temps à devoir occuper également. Nous discutions du dimanche des Rameaux, quand notre troisième, Amélie, a dessiné Jésus sur son âne. Une vraie révélation ! Nous décidâmes d’en faire une fresque grand format sur une feuille de type paperboard. Pour Isabelle, maîtresse des écoles, c’était une belle opportunité de fédérer la famille autour d’un beau projet d’arts graphiques. Pour Patrick, le papa, professeur d’Ancien Testament au Centre Sèvres, ce fut une belle occasion d’essayer une exégèse compréhensible par ses propres enfants.

Assez vite est arrivée l’idée de faire un montage vidéo à partager sur un site d’hébergement. Tout le monde s’y est mis pour enregistrer les voix et une chanson finale, le papa se chargeant du montage proprement dit. Et voilà comment l’occupation d’un après-midi du dimanche des Rameaux devint catéchèse familiale. Tout s’est alors enchaîné : Jeudi Saint, Vendredi Saint, Dimanche de Pâques, puis ensuite Ascension et Pentecôte. Nous avons vraiment vécu la meilleure semaine pascale de notre existence. Comme beaucoup, nous étions souvent simples consommateurs de la liturgie. Or l’impossibilité pour cette année d’assister aux eucharisties nous a mis au défi de vivre pleinement ce temps. Nous fûmes heureux de l’avoir expérimenté. Nous avons continué pour Noël mais le temps fut moins propice, les enfants toujours enthousiastes, mais moins disponibles. Nous sommes en retard pour l’Épiphanie, mais elle va bientôt sortir ! […]

Lire la suite sur le bulletin paroissial

Approfondir votre lecture