« Comment éveiller à l’intériorité ? »

cathopic_1495551095913183

La question des lecteurs, L’Oasis n°24 : Contempl’actif

« Comment éveiller à l’intériorité les personnes que l’on accompagne en catéchèse et catéchuménat ? » demande Damien, catéchiste.

Nous souhaitons que ceux que nous accompagnons rencontrent vraiment le Christ, qu’ils aient une relation d’intimité avec lui. Nous savons bien qu’il ne suffit pas de connaître beaucoup de chose sur Dieu. Il est indispensable de réserver des temps pour le rencontrer au plus profond de notre cœur. Cela paraît un défi dans ce monde tourbillonnant d’activités et d’informations. Catéchistes, accompagnateurs, prenons soin de notre propre vie intérieure pour transmettre (plus facilement ou naturellement) ce dont nous vivons ! Tout chemin d’intériorité prend en compte tout l’être, corps-esprit-cœur (âme), pour initier progressivement au silence, à l’écoute des Écritures, à la reconnaissance de la présence aimante de Dieu, … et aider petit à petit chacun à trouver sa manière particulière de vivre avec le Christ et d’en témoigner :

  • En osant sortir de nos habitudes pour profiter de lieux, qui portent à l’intériorité, poussent au recueillement : nature, église, lieu de pèlerinage.
  • En prenant soin du cadre lors de nos rencontres (quelques objets parfois suffisent : icône, croix, bougie, Bible…) et des attitudes (ambiance, posture…)
  • En participant à la liturgie de l’Église et en découvrant ses divers courants spirituels.
  • En proposant des activités manuelles, musicales, artistiques qui mettent en œuvre les sens, et ouvrent à une présence à soi-même, aux autres et à Dieu.

L’intériorité est un chemin. En catéchèse et catéchuménat, on initie quelque chose qui est toujours à entretenir, à repenser au long de sa vie…

 

Clotilde Levesque, Accompagnatrice des Laïcs en Mission Ecclésiale,
Diocèse d’Évry-Corbeil-Essonnes

Feuilletez L’Oasis en ligne !

Cliquez sur la revue pour la consulter en plein écran.

Approfondir votre lecture

  • La chambre, lieu de ressourcement : une animation pour se poser la question de l’intériorité dans notre vie de baptisé

    Cette démarche catéchétique est spécialement conçue pour vivre une rencontre en équipe d’adultes (catéchistes ou accompagnateurs, ou parents) à l’aide de la revue L’Oasis n°24, Été 2022. Il s’agit d’un itinéraire pour, à l’aide de l’infographie des pages centrales, permettre avec d’autres de se situer, de relire sa pratique, sa manière de faire et d’amorcer sa conversion.

  • Prier avec les mots de saint Augustin : « Bien tard, je t’ai aimée… »

    Illustre docteur de l’Église, saint Augustin, devenu évêque d’Hippone, est l’un des quatre Pères de l’Église latine avec saint Ambroise, saint Jérôme et Grégoire Ier. Quelques mois après son baptême, il connut un moment de bonheur mystique, l' »extase » ou la « contemplation » d’Ostie. Les Confessions est une œuvre autobiographique, écrite entre 397 et 401, dans laquelle il raconte sa quête de Dieu et sa rencontre… La prière de saint Augustin : « Bien tard, je t’ai aimée, ô beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard, je t’ai aimée ! … »

  • L’intériorité, Dieu au cœur de l’homme

    Dans la vie chrétienne, prière et vie quotidienne se fécondent. L’intériorité, la vie spirituelle, le cœur à cœur avec Dieu, ne sont pas réservées à quelques fervents. C’est une démarche proposée à chaque baptisé.