Sainte Geneviève et Paris : une année jubilaire en 2020

L'année Sainte Geneviève, une année jubilaire dédiée à la sainte patronne de Paris en 2020.

L’année sainte Geneviève, une année jubilaire dédiée à la sainte patronne de Paris en 2020.

Sainte Geneviève sera particulièrement mise à l’honneur en cette année 2020, 1600 ans après sa naissance en 420. Une occasion pour les catéchistes et accompagnateurs du catéchuménat franciliens (et de tous les diocèses !) de s’emparer de cette figure de sainteté inspirante pour la foi de ceux avec qui ils cheminent.

Cet événement célébré et organisé par le diocèse de Paris du 3 janvier au 15 décembre 2020, rayonnera également auprès des catholiques des diocèses de Nanterre et Créteil placés sous la protection de cette sainte du Vème siècle.

Sainte Geneviève, protectrice de Paris

Le 3 janvier 2020 marque le 1600ème anniversaire de la naissance d’une figure incontournable pour les parisiens puisqu’elle donnât son nom à un quartier de la capitale. Sainte Geneviève est la patronne de la ville de Paris, mais aussi du diocèse de Nanterre qui la vit naître et se place désormais sous sa protection. Canonisée en 1962 par le pape Jean XXIII, elle demeure pour les catholiques, un bel exemple de sainteté, une femme de foi et de courage qui a marqué l’histoire de Paris dans les premiers temps de l’Eglise.

Que doit la ville de Paris à sainte Geneviève ? Geneviève, jeune femme consacrée à Dieu a évité la destruction de Lutèce (actuelle ville de Paris) en 451, puis protégé ses habitants de la famine.

Une année jubilaire dédiée à Sainte Geneviève

L’année 2020 sera synonyme de festivités et dévotion autour de cette grande sainte du Vème siècle. Le 11 janvier 2020 depuis la Montagne Sainte Geneviève et l’église Saint Etienne du Mont, l’archevêque de Paris Mgr Michel Aupetit ouvrira cette année diocésaine par des vêpres solennelles et la bénédiction de la ville de Paris tant éprouvée depuis l’incendie de sa cathédrale Notre Dame. À cette occasion, chaque paroisse recevra le « cierge de sainte Geneviève ».

Au cours de cette année, seront proposées aux fidèles parisiens, mais aussi aux badauds et à tous les habitants de la ville des rendez-vous culturels, spirituels : expositions, vénération des reliques, rassemblements, célébrations liturgiques, concert, colloques et spectacles …

Le programme sera mis à jour progressivement sur le site du diocèse de Paris : saintegenevieve2020.fr

Pèlerins, dans les pas de Sainte Geneviève

Une initiative a souligner : deux livrets de pèlerins sont d’ores et déjà disponibles pour sillonner la capitale dans une démarche de piété et de pèlerinage. De Saint-Etienne du Mont à l’église Saint-Médard en traversant le Luxembourg, l’association diocésaine Art, culture & foi et la Fondation Notre Dame proposent d’emprunter un chemin de pèlerinage individuel ou en groupe, dans les pas de sainte Geneviève au cœur de Paris.

Pendant les vacances de février, des ateliers pour les enfants

Du 10 au 21 février, dates des vacances scolaires pour les écoliers parisiens, plusieurs centres paroissiaux du diocèse de Paris organisent une semaine d’ateliers pour les enfants bâtie à partir d’un dossier d’animateur commun très complet ! Au programme : chant, jeux et activités manuelles variés, temps de prière. Les inscriptions se feront dans les centres participants aux Ateliers. Cette année, les ateliers des vacances de février vous feront découvrir sainte Geneviève : en savoir plus.

Un reportage KTO TV

Les 1600 ans de sainte Geneviève

Alors que, samedi 11 janvier 2020 s’est ouvert l’année diocésaine des 1600 ans de sainte Geneviève (419-512), KTO vous propose un Hors-les-murs spécial pour découvrir la sainte patronne des Parisiens et des vierges consacrées mais aussi celle des diocésains de Nanterre qui organisent chaque année un pèlerinage fluvial en son honneur. Cette démarche jubilaire est le fruit d’un réel intérêt spirituel et apostolique. En effet, la mémoire chrétienne puise dans l’exemple de la vie de saints comme Geneviève la conviction que tout baptisé est appelé à la sainteté selon sa grâce propre. Ce soir, entre plateaux et reportages, processions publiques et fluviales, la figure de Geneviève, spirituelle et politique, apparaît dans toute son actualité.

Une année jubilaire autour de plusieurs saints

En 2020, plusieurs diocèses entrent simultanément dans une année jubilaire autour des figures de sainteté qui ont marqué leurs diocèses respectifs : saint Irénée, sainte Jeanne d’Arc, sainte Odile, sainte Geneviève. Découvrez ces jubilés dans notre dossier thématique : Saints et témoins.

Approfondir votre lecture

  • Une jeune couple.

    14 février, Saint-Valentin : et si on parlait mariage avec les catéchumènes ?

    La Saint-Valentin, une fête commerciale ? Un certain nombre de couples va profiter de cette fête pour se manifester de petites attentions l’un à l’autre. Et si on prolongeait cette fête par une soirée catéchuménat « en couple » ? Avec le (la) conjoint(e) du catéchumène, les conjoints des accompagnateurs, un couple d’amis des catéchumènes réunis par exemple pour une soirée détente. Confortablement installés au salon chez l’un ou l’autre, créer une occasion de se redire la bonne nouvelle du mariage, qu’ils soient mariés ou non.

  • Gnosticisme et pélagianisme : « Même aujourd’hui les cœurs de nombreux chrétiens, peut-être sans qu’ils s’en rendent compte, se laissent séduire par ces deux propositions trompeuses. » (Gaudete et exsultate, chapitre II)

    « Gnostique ou pélagien ? » : identifier et combattre deux ennemis de la sainteté

    Dans les deux premières interventions de la session de formation Le combat spirituel en catéchèse et catéchuménat nous avons situé le combat comme une donnée inhérente à la condition humaine. Ce qui nous fait comprendre qu’il n’y a pas d’humanité sans combat. En contemplant la figure de Jésus, Dieu fait homme, nous avons vu à quel point lui-même a affronté le diable et mené le combat jusqu’à la croix. En tant que baptisés, à la suite du Christ comme disciples-missionnaires, les combats ne manquent pas. Il appartient à chacun de repenser ce qu’il mène comme combat propre. L’objet de cet atelier est à présent de situer le combat dans son lien avec la sainteté.

  • Saint Pierre, une menace pour l'empire romain, éd. Glenat/Cerf, 2019.

    Saint Pierre, une menace pour l’empire romain : en BD, dans les pas du premier pape

    Cette BD au beau graphisme nous raconte l’histoire de saint Pierre, apôtre et premier pape, mort à Rome en 64 après Jésus-Christ sous le règne de Néron. L’auteur choisit de démarrer par la fin : saint Pierre, crucifié sur une croix, va raconter les moments importants de sa vie.