Jeu sur les paroles et les gestes de la messe

Jeu extrait de la revue Initiales 253 : On se voit dimanche ?

Les paroles et les gestes de la messe.

Un jeu de coopération, qui nous aide à comprendre ce que nous disons et ce que nous faisons pendant la messe.

Un jeu pour permettre aux jeunes de découvrir à travers la pratique de l’Église le sens des gestes et des mots posés lors de nos eucharisties.

Matériel

Déroulement de la partie – 50 minutes environ

But du jeu :

Avoir posé toutes les cartes sur le plateau de jeu avant que le puzzle « Je m’ennuie » ne soit reconstitué.

Règles du jeu :

Le maître du jeu distribue le plus équitablement possible les 40 cartes aux joueurs.

Ensuite, il raconte la messe en suivant le déroulement proposé.

Le maître du jeu va demander aux joueurs, au fur et à mesure de son récit, de poser sur le plateau une carte geste ou une carte parole ou les deux (selon le moment du récit).

Pour cela, le premier joueur lance le dé :

  • S’il tombe sur la face du dé correspondant au type de carte demandée (geste ou parole) ou sur le joker :
    • S’il a la carte, il la pose sur le plateau de jeu.
    • S’il n’a pas la carte, il demande à son voisin de l’aider. Si celui-ci ne peut pas, il demande au suivant, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un joueur possède la carte demandée. Ce joueur pose sa carte sur le plateau.
    • Le maître du jeu continue alors son déroulement et le joueur suivant lance le dé.
  • S’il ne tombe pas sur la bonne face du dé (ni sur un joker), le joueur suivant récupère le dé et le relance… et ainsi de suite jusqu’à ce que la bonne face apparaisse, on pose alors la carte demandée et le jeu continue.
  • S’il tombe sur la face ennui, il prend et pose un morceau du puzzle. Puis il passe le dé à son voisin qui va tenter d’obtenir la bonne face et la carte.

Le maître du jeu peut aider les joueurs à trouver la bonne carte en donnant des indices : le début des paroles prononcées ou ce que lui voit sur la photo reproduite dans son déroulement.

Remarques :

Les photos ont été prises dans des lieux différents avec l’accord des prêtres.

Vous pouvez personnaliser ce jeu en prenant des photos d’une messe célébrée dans votre paroisse, sans flash et sans déranger la prière ; si vous prenez des photos de l’assemblée, prenez des plans d’ensemble et non des gros plans et dans tous les cas, demandez l’autorisation de le faire.

Pour la fabrication du dé, nous vous suggérons un cube de bois sur lequel vous pourrez dessiner ou coller l’image adéquate pour différencier les faces.

Approfondir votre lecture

  • Aux environs de Qesm Nwebaa, Gouvernorat du Sinaï Sud, Egypte.

    Avec des jeunes, préparer la Vigile pascale avec le récit de la traversée de la Mer Rouge

    Cette proposition de mise en scène, à mi-chemin entre le chœur parlé et la saynète, a été vécue dans le diocèse de Strasbourg avant d’être publiée dans le numéro des Cahiers de l’Orientation de la Catéchèse en Alsace « Vivre le Mystère pascal. La Semaine sainte ». Elle invite à préparer les jeunes adolescents entre 13 et 18 ans à vivre pleinement la Vigile pascale en revisitant avec eux une des sept Lectures de la Veillée pascale, le texte de l’Exode et l’épisode biblique de la traversée de la Mer Rouge (Ex 14, 15-15, 1).

  • Illustration des cartes du jeu « A la découverte de mon Église »

    Par le jeu, partir « à la découverte de mon Église »

    A la découverte de mon Église : quelles sont les personnes qui composent l’Église, quels sont leur rôles, leurs missions ? Un jeu de cartes où deux équipes s’affrontent pour deviner qui est illustré par un dessin, un rébus, ou une charade. Sauront-elles les nommer, sauront-elles expliquer qui ils sont dans la diversité du paysage de ce que nous appelons « Église » ?

  • Illumination de l'église lors d'une veillée de prière.

    Les moyens du combat spirituel : quelles sont nos armes ?

    Intervenu dans le cadre de la session « Le combat spirituel en catéchèse et catéchuménat », le Père Emmanuel Faure, exorciste et prédicateur du diocèse de Belley-Ars, donne des clés et moyens pour livrer un combat spirituel : « Il est impossible de devenir chrétien en dehors des combats. » « Il n’est pas possible d’acquérir la sagesse sans combat. »