Un atelier « catéchèse et handicap » autour du signe de croix

Delphine Henry (responsable diocésaine de la PCS) et André Haurine (diacre permanent, accompagnateur de la PCS pour le diocèse de Nanterre) nous partagent le déroulé de ce qu’ils ont fait vivre à un groupe de PCS à partir du DVD 3 Signe de Croix, pour que vous puissiez l’utiliser à votre tour. Leur journée diocésaine, rassemblait des groupes d’enfants, de jeunes, d’adultes, des familles, des groupes paroissiaux de tout le diocèse.

« Quand je fais ou que je reçois sur moi le signe de la croix c’est tout entier Seigneur que je me présente à toi. »

Toute la journée était centrée sur la Croix. Le matin, des temps adaptés à chacun étaient proposés. Ainsi il y avait un groupe de PCS :

Le signe de Croix est déjà une profession de foi, en me marquant tout entier, je me reconnais comme membre du peuple des chrétiens, appelé à marcher à la suite du Christ, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Un temps pour s’accueillir

  • Chant : « Que vive mon âme à te louer »
  • Se présenter les uns aux autres par son nom.
  • Constituer un groupe. Pourquoi nous sommes là ?
  • Regarder les lieux, ce qui a été installé : croix, bougie…
  • Établir le cadre de la journée (temps de la catéchèse, déjeuner, messe).

Un temps pour échanger autour de la croix

  • Nous regardons des croix : photos, images, objets… Nous pouvons aussi les toucher.
  • Nous cherchons qui porte un signe d’ami de Jésus sur lui : médaille, croix portée autour du cou, chapelet…
  • Où voit-on des croix ? Là où nous sommes, dans nos maisons, dans les églises, à la croisée des chemins, la croix verte de la pharmacie …

Un temps pour faire le signe de la croix

  • Avons-nous déjà vu des personnes faire le signe de croix ? Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?
  • Nous nous rappelons quels sont les moments de notre vie où nous faisons le signe de la croix ? Ce que nous disons, ce que nous ressentons en traçant sur nous le signe de la croix.
  • Nous cherchons ce que signifient ces petits signes de croix que nous faisons : au début et à la fin d’une célébration, quand nous allons entendre l’évangile, au début d’une prière, quand on entre dans un lieu sacré, avant de se mettre à table, le jour du baptême…
  • Le signe de la croix nous fait reconnaître Jésus, présent dans notre vie.
  • Une première fois, ensemble, nous faisons sur nous le signe de la croix. Il signifie que nous sommes tous rassemblés aujourd’hui au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

C’est le même signe pour tous les chrétiens.

  • Chant : « Que vive mon âme à te louer »
  • Une personne viendra remplir une cuve avec de l’eau.
  • Cette eau sera bénie par André (diacre). Elle sera le signe de notre baptême. (Rappel de l’eau qui coule sur notre tête le jour du baptême.)
  • Une deuxième fois nous faisons sur nous le signe de la croix, l’un après l’autre, en plongeant notre main dans l’eau.
  • Par le baptême nous devenons enfants de Dieu.
  • Nous nous rappelons que nous sommes baptisés au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.
  • Chant : « N’aie pas peur, laisse toi regarder par le Christ… »

Un temps pour écouter la parole de Dieu

  • Geste avec nos mains :‘ouvre mon cœur à ta Parole’
  • Chant : « Heureux, bienheureux qui écoute la parole de Dieu… »
  • Lecture de l’évangile du jour : Jn 3, 16-18
  • L’évangéliste Jean nous dit que celui qui a le désir de suivre Jésus a la vie éternelle, il reçoit la vie de Dieu, la vie en plénitude.

Faire le signe de la croix c’est aussi annoncer que Jésus est mort sur la croix et vivant avec nous pour toujours. C’est le signe de la mort et de la résurrection.

  • Nous sommes invités à choisir la vie avec le Christ ressuscité.
  • Idée de geste : venir poser sa main sur le livre de la Parole pour dire : ‘Cette parole est bonne pour moi’.
  • Nous pouvons refaire sur nous un signe de la croix (une 3ème fois) en le gestuant avec tout notre corps. (s’appuyer sur la gestuation proposée en rythmo-catéchèse )

« Il y a le haut, il y a le bas. Il y a la droite ; il y a la gauche. Il y a le ciel, il y a la terre. Un bout du monde, l’autre bout du monde. De haut en bas et de bas en haut, la croix relie les hommes à Dieu. D’un bout du monde à l’autre bout du monde, la croix relie les hommes entre eux… Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. En faisant le signe de la croix, C’est tout entier, Seigneur, Que je me présente devant toi. »

  • Chacun reçoit une croix pascale (Points de repères HS n°2) représentant 5 tableaux : l’entrée de Jésus à Jérusalem, le dernier repas de Jésus, le calvaire avec Jésus sur la croix, la descente du Christ aux enfers avec le Sauveur qui annonce la bonne nouvelle à tous les hommes, la joie de Pâques avec le ressuscité qui apparaît à ses disciples.

Jésus donne sa vie et meurt sur la croix. Mais Jésus n’est pas resté mort, il est ressuscité, il est vivant pour toujours.

Au dos de la croix sera inscrit le verset: « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. » (Jn 3,6)

  • Chant : « le Christ est vivant, alléluia, Il est parmi nous, alléluia, béni soit son nom par tout l’univers, alléluia, alléluia ».

Un temps pour se rassembler et prier autour de la croix

  • On se déplace vers la grande croix posée, légèrement inclinée, sur la table.
  • Cette croix est triste.
  • Chacun viendra poser un lumignon sur cette croix afin de la transformer en une grande croix de lumière.
  • Rassemblés autour de cette croix nous prenons un temps pour la regarder et contempler. Un temps de silence.
  • Explication des gestes pour le Notre Père.
  • Notre Père gestué.

3 gestes : ‘Notre Père qui es aux cieux…’Les 2 bras levés, mains ouvertes vers le haut, puis ‘Donne nous aujourd’hui…’ les 2 mains, paumes ouvertes l’une sur l’autre devant le corps, puis ‘car c’est à toi qu’appartiennent…’les 2 mains s’écartent du corps, toujours paumes ouvertes. On peut ajouter pour le ‘Amen’ le signe de la langue des signes : Le point droit fermé qui vient taper dans la paume gauche ouverte vers le haut.

André (diacre) : Bénédiction et signe de la croix, une quatrième fois

  • Chant : « Souffle imprévisible… »

Un temps convivial

Partage autour d’un apéritif

Matériel à prévoir

  • Jeu d’images et de photos représentant des croix + la croix de l’ébéniste Stéphane Chambry en plusieurs exemplaires.
  • Cuve + pichet rempli d’eau.
  • Grande croix (à degrés pour pouvoir poser les lumignons) + lumignons + allumettes
  • Bougie + fleurs + Bible + lutrin + tissus pour un coin prière
  • Plusieurs exemplaires de la croix pascale
  • Le poster pédagogique n°2 de Points de Repères avec la croix pascale.
  • Apéro (Boissons + biscuits + verres)
  • Feuilles de chants

Cette proposition autour de la Croix a également été développée dans la fiche 10 du document « Pour accompagner les personnes porteuses d’un handicap mental vers l’Eucharistie ». Elle peut aussi s’appuyer sur le DVD « Signe de Croix », n°3 de la collection Images et Parole.

Approfondir votre lecture

  • Béatitudes-01

    Jeu de la randonnée des Béatitudes

    Le jeu, L’Oasis n°9 : Tous saints ! Regard sur notre vie et notre mission grâce à la randonnée des Béatitudes.

  • Misericorde Année Logo

    Jubilé de la miséricorde : les initiatives catéchèse en diocèses

    Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, l’Eglise catholique célèbrait une Année Sainte extraordinaire. Les diocèses et les acteurs de la catéchèse et du catéchuménat ont développé de nombreuses ressources pour faire comprendre cette année jubilaire et surtout vivre de la Miséricorde de Dieu. Recension non exhaustive de ces initiatives.

  • IN249COUV

    Anges et démons – Initiales n°249

    « Quatre consonnes et trois voyelles, c’est le prénom de Raphaël … Il a l’air d’un ange, mais c’est un diable de l’amour. » Ces quelques mots d’une chanson pourraient bien résumer le dilemme d’aujourd’hui: le rôle traditionnel des anges et des démons se mélange dans notre imaginaire et les publicités, romans, séries y sont pour beaucoup.