En progrès, mais peut mieux faire… – Initiales n°256

L’édito de Joëlle Eluard

Progrès : le mot est lâché ! Cependant, il n’a plus l’aura qu’il avait. Même si de tout temps, le progrès a pu faire peur – « c’était mieux avant ! » – il était quand même synonyme d’un mieux vivre.

Mais aujourd’hui, la question se pose à nouveau frais. En entendant ce mot, nous sommes plutôt dans une attitude de méfiance et des images négatives peuvent nous venir à l’esprit. Progrès de la science, de la médecine, oui mais … Progrès dans la communication, oui mais … Progrès technologiques, oui mais… L’ambivalence comme toujours habite le cœur des hommes. Oui nous sommes heureux des progrès de la médecine quand il s’agit de guérir des maladies mortelles, oui nous sommes heureux d’avoir nos smartphones à la main et de pouvoir communiquer avec tous et partout, oui nous sommes heureux de bénéficier des progrès techniques qui nous facilitent la vie mais … Qu’en est-il de notre liberté ? Que devient notre planète ? Quelle est la place de l’homme ?

L’Église dans l’Écriture et dans la Tradition a toujours rappelé que la notion de progrès est inséparable d’un progrès social en vue de la croissance de l’homme, de tous les hommes. Il doit être au service des relations humaines et améliorer les conditions de vies, notamment des plus petits et des plus pauvres.

Comment aujourd’hui apprendre à maîtriser le progrès pour ne pas en avoir peur, avoir en tête une éthique pour la vie et la sauvegarde de la terre et de nos frères ?

Nous ne sommes pas démunis ! Le texte de la Doctrine sociale de l’Église, si riche d’enseignement, peut nous aider à bâtir notre réflexion et à permettre un véritable discernement pour un agir chrétien. Le pape François, notamment à travers son encyclique Laudato Si’, nous invite à imaginer des voies nouvelles où « il est possible d’élargir de nouveau le regard, et [où] la liberté humaine est capable de limiter la technique, de l’orienter, comme de la mettre au service d’un autre type de progrès, plus sain, plus humain, plus social, plus intégral. » . Enfin, saint Paul nous le rappelle, «puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit.» (Ga 5,25). C’est peut-être là l’essentiel !

Joëlle Eluard, rédactrice en chef d’Initiales

En vivant dans la vérité de l’amour, nous grandirons pour nous élever en tout jusqu’à celui qui est la Tête, le Christ.

– Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 4, 15

Un peu de lecture dans ce numéro

  • Les sacrements pour progresser dans ma vie de foi

    Nous parlons souvent du baptême comme d'une vie nouvelle. Mais c'est toute notre vie qui sera marquée par un cheminement, une progression dans notre vie de foi de laquelle les sacrements participent.

  • Un pauvre a crié, Dieu entend : la Bible annonce un nouvel ordre social

    « J’ai vu, oui, j’ai vu la misère de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu ses cris sous les coups des surveillants. Oui, je connais ses souffrances. Je suis descendu pour le délivrer » (Ex 3, 7-8). C’est dans cette relation aux opprimés qu’Israël reconnaît et identifie son Dieu.

Bonus de ce numéro

Œuvrer pour le royaume

L’humanité n’a jamais vécu autant de progrès scientifiques que ces deux derniers siècles et cela n’est pas fini !

La science, les technologies, les communications, tout est en place pour nous promettre un monde meilleur et pourtant ! De nombreux jeunes se posent des questions et en viennent à s’opposer au progrès. Pourtant Dieu nous a confié la terre et nos frères, nous a fait don par son Esprit de l’intelligence, de la sagesse, de la science, du conseil … qu’en faisons-nous ?

Comment allier progrès et éthique et ne pas les opposer ?

Étape 1 : Le progrès : de quoi tu parles ?

Progrès, développement, nouveauté, avancées technologiques, scientifiques, humaines, comment définir le progrès ? Progresser c’est partir d’un point pour aller vers un autre, mais d’où part-on et pour aller où ? Est-ce toujours un mieux ?

Objectif :

Permettre aux jeunes de pouvoir exprimer ce qu’est le progrès pour eux, puis de pouvoir en définir les limites.

AU CHOIX, AU MOINS 2 ANIMATIONS

Avec les paroles d’ados

Ou

Avec les cartes des inventions

Ou

Avec un débat mouvant

Ou

Avec des publicités

Ou

Avec un un extrait du film “Retour vers le futur”

Ou

Avec un court-métrage sur l’eugénisme

Étape 2 : Croître à l’image de Dieu

La Bible est jalonnée de paroles et de gestes qui racontent quelque chose d’un progrès que l’on nommerait aujourd’hui : progrès social. Ces récits mettent l’homme au cœur du processus et ainsi nous donnent le critère essentiel pour qualifier le progrès.

Objectif :

Découvrir comment Dieu par sa Parole, nous aide à grandir, à progresser en humanité en faisant lui-même le premier pas, il se fait homme, petit parmi les petits, pauvre parmi les pauvres.

Avec un jeu sur le progrès dans les textes bibliques

Jeu sur le progrès dans les textes bibliques

Le progrès dans les textes bibliques : un jeu de type Cluedo pour découvrir comment Dieu par sa Parole, nous aide à grandir, à progresser en humanité.

Ou

Avec un travail sur la Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates (3, 26-29)

ET

Avec une lecture d’image de la nativité

Étape 3 : Oser construire un monde meilleur

L’Église, inspirée par l’Esprit, nous invite à accompagner l’évolution de notre maison commune, à continuer à la transformer pour œuvrer pour le Royaume, pour un monde de justice et de paix. Pour cela, la Tradition nous laisse des textes à découvrir comme des trésors pour transformer nos manières d’être.

Objectif :

Permettre aux jeunes de découvrir des éléments de la Doctrine Sociale de l’Église, ainsi que du texte de Laudato Si’, et commencer à les mettre en œuvre par une animation.

Avec un travail sur extrait de Laudato Si’, § 112

Ou

Avec un travail sur la Doctrine sociale de l’Église

ET

Avec le film « Demain »

Avec le film Demain, animer une rencontre de jeunes autour de l’écologie

Oser construire un monde meilleur : une proposition d'animation pour une rencontre avec des adolescents bâtie à partir du film documentaire « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent. Ce documentaire permet une prise de conscience des enjeux environnementaux et donne à voir des solutions concrètes réalisée à petite et moyenne échelle un peu partout dans le monde.

Ou

Avec une animation du CCFD-Terre Solidaire : Carte du monde solidaire

Ou

Avec une animation du CCFD-Terre Solidaire : une marche vers l’essentiel

Accusé, levez-vous !

Un numéro par trimestre

Ini 258_Couverture

Se procurer un numéro

boutique-publications.cef.fr

Un numéro, un thème

Initiales : une nouvelle maquette depuis 2020.

Christus Vivit : lettre du pape aux jeunes

L'exhortation apostolique post-synodale Il vit, commentée, éd. Lessius, octobre 2019.

Approfondir votre lecture

  • Initiales, accompagner dans la foi les ados

    Initiales est une revue trimestrielle qui s’adresse aux animateurs de catéchèse, d’aumônerie de l’Enseignement public, en pastorale scolaire dans l’Enseignement catholique, animateurs de mouvements, ou à tout adulte qui souhaite se nourrir d’une réflexion et cherche des outils d’animation pour annoncer Jésus Christ aux adolescents et les aider à entrer dans l’expérience croyante de l’Eglise.

  • Parole de Dieu

    Le nouveau Directoire pour la Catéchèse nous rappelle que « la transmission de l’Evangile selon le commandement du Seigneur a été accomplie de deux manières : « par la transmission vivante de la Parole de Dieu (appelée plus simplement la Tradition) et par la sainte Ecriture (Ancien Testament et Nouveau Testament), qui est la même annonce du salut, consignée par écrit. »

  • Société

    Quel regard est celui des chrétiens dans le monde où ils vivent ? Voici quelques éléments de réflexion rassemblés sur les questions de bioéthique, politique, famille, écologie, justice, réussite sociale, place des médias … Comment aborder la doctrine sociale de l’Église avec les jeunes … et les moins jeunes ?

Sur ce thème

  • Pourquoi l’Eglise dit-elle que Marie est toujours vierge ?

    “Pourquoi l’Eglise dit-elle que Marie est toujours vierge alors qu’elle a donné naissance à un enfant ?”, voici une question à laquelle Noémie, catéchiste a des difficultés à répondre. C’est Monseigneur François Kalist, archevêque de Clermont, qui lui propose une explication de cette affirmation de la foi.

  • « Comment lier les apports de la science et les récits bibliques de la Création ? »

    Loïc, catéchumène, s’interroge sur la difficulté à concilier ce que nous disent les sciences et ce que que relate la Bible au sujet de la Création. Nous avons demandé à Pascal Balmand, chef de projet “Transition écologique et écologie intégrale” au sein de la Conférence des évêques de France de lui répondre.

  • L’écologie intégrale dans le mystère pascal

    La catéchèse sur la Création revêt une importance capitale. Elle concerne les fondements mêmes de la vie humaine et chrétienne.