La douceur avec nos sens : un jeu sur la douceur du disciple-missionnaire

Le jeu, L’Oasis n°17 : Heureux les doux

Cette démarche catéchétique est spécialement conçue pour vivre une rencontre en équipe d’adultes (catéchistes ou accompagnateurs, ou parents) à l’aide de la revue L’Oasis n°17, Automne 2020.

« Heureux les doux »

Le titre de ce numéro de L’Oasis invite le baptisé, disciple-missionnaire, à comprendre et à habiter cette douceur à la manière du Christ et donc à vivre un chemin de conversion, tout particulièrement dans les missions de catéchistes et d’accompagnateurs en catéchuménat.

Un itinéraire en 4 étapes – 2h00

Visée catéchétique :

Ce numéro d’automne se situe au moment de l’année liturgique où est fêtée la Toussaint. L’évangile proclamé ce jour-là est celui des Béatitudes, « Heureux les doux » (Mt5,4).

Jésus se présente comme « doux et humble de cœur » (Mt 11,29) or la douceur n’est pas une attitude particulièrement encouragée dans notre société.

Le baptisé, disciple-missionnaire est invité à comprendre et à habiter cette douceur à la manière du Christ et donc à vivre un chemin de conversion, tout particulièrement dans les missions de catéchistes et d’accompagnateurs en catéchuménat.

Matériel : Accompagnez-vous de la revue L’Oasis n°17 à télécharger ici

Pour l’étape n°1 :

Pour l’étape n°2 :

Pour l’étape 3 :

Pour l’étape 4 :

Étape n°1 : butiner dans la revue – 15 minutes

Objectif de cette étape :

Entrer dans la thématique « Heureux les doux » en observant attentivement les illustrations de la revue

Déroulement

L’animateur propose trois temps pour découvrir la revue :

  • Personnellement, jeter un premier regard pour repérer les visuels qui évoquent spontanément le thème « heureux les doux ».
  • Dans un deuxième temps, ensemble repérer les contrastes de ces illustrations : à quoi puis-je repérer que l’expression « heureux les doux » ne veut pas dire mou ou mièvre.
  • Enfin, s’attarder sur le dessin humoristique de la page 3 : qu’y voyons-nous ?

Étape n°2 : Jouer de ruche en ruche – 40 minutes

Objectif de cette étape :

  • Partager sur la manière dont nous vivons avec nos 5 sens, et aussi sur la manière dont ils sont présents dans notre vie de foi ?

But du jeu :

Être le premier arrivé sur la dernière case. Le premier peut éventuellement gagner un petit pot de miel.

Déroulement du jeu :

Déposer le plateau de jeu au centre de la table, ainsi que les cartes « Jésus et son expérience humaine » qu’on aura pris soin de mélanger.

Chacun pose son pion sur la case départ puis lance le dé. Celui qui a fait le plus petit chiffre commence la partie.

A son tour, chaque joueur lance le dé et avance d’autant de cases qu’indiquées sur le dé. Le joueur répond alors à la question correspondant à la case sur laquelle il s’arrête, ou pioche une carte “Jésus et son expérience humaine” et recherche dans la Bible la citation correspondant à la référence, ou fait l’action qui est indiquée.
Puis c’est au tour du joueur à sa gauche et ainsi de suite.

Le gagnant est celui qui est arrivé en premier sur la dernière case. Attention, il doit arriver exactement sur la case “Arrivée”, sinon il repart en arrière d’autant de cases que ce que le dé indique en trop ! (On peut éventuellement offrir un pot de miel au vainqueur.)

 

Relire le jeu

Prendre le temps de la relecture pour se demander :

  • Comment ai-je vécu ce temps de jeu ?
  • Ai-je mieux découvert « Jésus vrai homme » ?
  • Comment l’échange autour des 5 sens m’inspire-t-il pour ma mission en catéchèse et en catéchuménat ?

 

Pour l’animateur :
Dans les cases « Jésus et son expérience humaine » nous croyons que Jésus est bien le Fils de Dieu incarné, le Verbe fait chair, comme nous le proclamons dans le Credo. Il est celui qui, avec tout son corps, a vécu notre condition humaine.
S’il est celui qui est le bon berger, doux et humble de cœur, il est aussi celui qui renverse les tables devant le Temple, …
Pour aller plus loin on peut se reporter aux deuxièmes questions sous chaque pictogramme de l’infographie des pages 6 et 7.

Étape n°3 : Faire son miel, récolter – 30 minutes

 

Objectifs de cette étape :

  • Approfondir la notion de douceur à partir de l’enseignement de la Parole de Dieu
  • Réfléchir ensemble à la posture de douceur à la manière du Christ, pour être disciple-missionnaire dans nos missions de catéchistes et d’accompagnateurs au catéchuménat

Déroulement :

Lire dans l’article de la rubrique “Que dit la Bible”, le paragraphe qui va de « Jésus modèle de douceur” à “a renversé les habitudes” en page 5. Chacun se demande comment il définit la « douceur » à l’école de Jésus ? Comment Jésus l’a-t-il incarnée ?

Lire ensuite dans l’article de la rubrique “Un peu de théologie”, le paragraphe « L’exemple de Jésus » en page 11. Échanger ensuite pour se partager comment cet exemple impacte notre mission de catéchiste ou d’accompagnateur au catéchuménat ?

À partir de la lecture de la conclusion de l’article de la rubrique “Que dit la bible ?” en page 5, échanger : quelle posture est-ce que cela nous invite à adopter dans nos missions ?

Chacun est enfin invité à prendre un temps de silence pour réfléchir, écrire pour lui-même une conviction, une conversion, un appel à vivre …

Étape n°4 : savourer, prier – 10 minutes

Objectif de cette étape :

  • Déposer, recueillir les fruits de l’ensemble de ce qui a été partagé et vécu durant cette rencontre en le confiant au Christ doux et humble de cœur ; prier.

Déroulement

Commencer par tracer le signe de la croix.

L’animateur peut rappeler que la douceur est un fruit de l’Esprit Saint ainsi que Paul l’écrit aux premiers chrétiens (Gal 5).

Il invite à recueillir les fruits de ce qui a été partagé en écoutant quelques minutes la musique Spiegel im Spiegel en contemplant l’image de la rubrique “Regard” en page 8.

Il propose de confier d’éventuelles intentions de prières, action de grâce …

Il invite à dire ensemble la prière de Saint François de Sales, en page 8.

Terminer la rencontre par le signe de la croix.

Approfondir votre lecture