La chambre, lieu de ressourcement : une animation pour se poser la question de l’intériorité dans notre vie de baptisé

Le jeu, L’Oasis n°24 : Contempl’actif

Cette démarche catéchétique est spécialement conçue pour vivre une rencontre en équipe d’adultes (catéchistes ou accompagnateurs, ou parents) à l’aide de la revue L’Oasis n°24, Été 2022. Il s’agit d’un itinéraire pour, à l’aide de l’infographie des pages centrales, permettre avec d’autres de se situer, de relire sa pratique, sa manière de faire et d’amorcer sa conversion.

« La chambre, lieu de resourcement »

Parmi les lieux de ressourcement, la chambre est un lieu important pour chaque personne, un lieu intime.
Le Christ parle de la chambre comme lieu de l’intériorité : « Toi quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte et prie ton Père qui est présent dans le secret » (Mt 6,6).
À partir de ce lieu, je peux m’interroger sur les moyens et les conditions de l’intériorité dans ma vie de baptisé, disciple-missionnaire.

Un itinéraire en 4 étapes – 1h30

Visée catéchétique :

Le christianisme porte en lui un trésor : celui d’un éveil et d’un accès à l’intériorité qui donne sens à l’existence. Nous allons comprendre par ce temps d’animation en quoi, pour la catéchèse et le catéchuménat, l’intériorité est un enjeu d’éducation quand il s’agit de mettre en contact, en intimité et en communion avec le Christ (Cf. Jean-Paul II). Nous réaliserons que l’intériorité touche trois dimensions : la vie intérieure, la rencontre du Tout-Autre, la manière de se situer au monde en lien avec les autres en humanité. Il s’agit d’être contem’plactif…

Matériel :

Accompagnez-vous de la revue L’Oasis n°24 à télécharger ici

Pour l’étape n°1 :

Pour l’étape n°2 :

Pour l’étape 3 :

Pour l’étape 4 :

Étape n°1 : Jouer – 30 minutes

Objectif de cette étape

Se questionner sur nos lieux de ressourcement.

But du jeu

Ensemble, rassembler des objets qui vont constituer un coin prière.

Déroulement

Déposer le plateau de jeu au centre de la table. Poser juste à côté, face cachée, les trois tas de cartes « La fenêtre », « Le bureau » et « Le coin prière ». Laisser sur l’autre côté du plateau un espace pour déposer les six cartes qui constitueront le coin prière.
Chaque joueur pose également son pion sur la case départ. Pour déterminer le joueur qui débutera la partie chacun lance le dé : celui qui a le plus petit chiffre commence.

À son tour, chaque joueur lance le dé et avance d’autant de cases qu’indiqué sur le dé. Le joueur fait alors l’action correspondant à la case sur laquelle il s’arrête. Puis c’est au tour du joueur à sa gauche et ainsi de suite.
– Case « Le lit » : Tu fais une pause pour te reposer. Tu passes ton tour mais au tour suivant tu doubleras le score du dé !
– Case « Le coin prière » : Tu pioche une carte « Le coin prière » et la retournes face visible sur la table. Le coin prière se construit petit à petit.
– Case « Les portraits » : Cite une personne modèle pour ta vie de foi (saint ou sainte, témoin, personne engagée…)
– Case « La fenêtre » : Pioche une carte « La fenêtre » et lit à haute voix la citation.
– Case « L’armoire » : Recule de trois cases pour avoir le temps de rechercher ce qui est enfoui au fond de ton armoire.
– Case « Le bureau » : Pioche une carte, lis à voix haute le début de la phrase et fais marcher ton imagination pour lui trouver une fin.

Le jeu s’arrête lorsque toutes les cartes « Le coin prière » ont été retournées, ou dès qu’un joueur a rejoint la case « Arrivée ».

Relire le jeu

Prendre le temps de la relecture pour échanger brièvement :
– Qu’est-ce que j’ai découvert, de quoi ai-je pris conscience ?
– À quoi ressemble/ressemblerait mon coin prière ?

Étape n°2 : Approfondir – 30 minutes

Objectif de cette étape

Approfondir ce qu’est l’intériorité pour les chrétiens et comment elle colore toute une vie de baptisé.

Déroulement

Regarder les trois titres des paragraphes de l’article L’intériorité, Dieu au cœur de l’homme de la rubrique « Un peu de théologie » en pages 10 et 11. Correspondent-ils à la définition que vous aviez de l’intériorité ?

Lire dans le paragraphe L’intériorité, comme chemin de sainteté à proposer à tous le passage de « La justesse d’une prière se vérifie… » jusqu’à la fin. Réagir.

L’intériorité pour un baptisé participe au chemin d’unification de la vie (foi et action). C’est ce que semble dire le paragraphe Le lieu de la vérité de l’article de la rubrique « Que dit la Bible ? » en pages 5 et 6. Lire ce paragraphe. Réagir.

Regarder la page de couverture, la vignette en page 3 et la photo de l’article de la rubrique « Un peu de théologie » en page10. Exprimer alors ce qu’évoque pour chacun le mot « contempl’actif » ?

Étape n°3 : Relire nos pratiques – 20 minutes

Objectif de cette étape

Se questionner sur nos pratiques quant à l’équilibre entre vie intérieure et engagement.

Déroulement

Lire la question du lecteur en page 9 à partir de la phrase « Tout chemin d’intériorité prend en compte tout l’être … » jusqu’à la fin des 4 pistes.

Partager ensemble en se demandant :
– Qu’est-ce qui me semble évident et que je pratique déjà ? Qu’est-ce qui est nouveau ? Qu’est-ce que j’ai envie d’explorer concrètement ?
– Qu’est-ce que ces quatre pistes m’inspirent comme perspectives dans le cadre de ma responsabilité en catéchèse et en catéchuménat ? Et pour mon équipe ? Et pour mon groupe ?

Étape n°4 : Prier – 10 minutes

Objectif de cette étape

Vivre un moment d’intériorité et de ressourcement.

Déroulement

L’animateur invite à tracer le signe de la croix. Il introduit en demandant à l’Esprit Saint d’unifier les cœurs.

Lire la prière de St Augustin en page 8.

Chanter avec Taizé « Jésus le Christ, lumière intérieure » en contemplant les images des pages 8 et 9.

Prier le Notre Père, que Dieu le Père nous aide à creuser en nous le désir de le rencontrer pour être des témoins de son amour au quotidien.

Approfondir votre lecture

  • « Bien tard, je t’ai aimée… » La prière de saint Augustin d’Hippone

    Illustre docteur de l’Église, saint Augustin, devenu évêque d’Hippone, est l’un des quatre Pères de l’Église latine avec saint Ambroise, saint Jérôme et Grégoire Ier. Quelques mois après son baptême il connut un moment de bonheur mystique, l’ »extase » ou la « contemplation » d’Ostie.

  • « Comment éveiller à l’intériorité ? »

    « Comment éveiller à l’intériorité ? » demande Damien, catéchiste.
    Nous souhaitons que ceux que nous accompagnons rencontrent vraiment le Christ, qu’ils aient une relation d’intimité avec lui. Nous savons bien qu’il ne suffit pas de connaître beaucoup de chose sur Dieu.

  • L’intériorité, Dieu au cœur de l’homme

    Dans la vie chrétienne, prière et vie quotidienne se fécondent.
    « Bien tard, je t’ai aimée, Beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard, je t’ai aimée. Et voici que tu étais au-dedans, et moi au dehors (…) Tu étais avec moi et moi, je n’étais pas avec toi (…) Tu as appelé, tu as crié et tu as mis fin à ma surdité. »