Chaque jour, une figure de mission : un calendrier de saints pour le mois missionnaire

Mois missionnaire YvelinesAfin d’accompagner le mois missionnaire en octobre 2019, le diocèse de Versailles propose sur son site internet un calendrier de figures de sainteté.

Avec ce calendrier numérique, le diocèse dépasse les frontières des Yvelines et propose de découvrir chaque jour un exemple de vie missionnaire ainsi qu’une prière. Les internautes peuvent s’abonner à ce calendrier pour recevoir quotidiennement un mail et ouvrir une case de ce calendrier en un clic !

Parmi les saints et témoins présentés, aux côtés de Sainte Thérèse de Lisieux, Saint François d’Assise, Joséphine Bakhita, découvrez la figure de Saint Pedro Calungsod, Catéchiste accompagnant des missionnaires jésuites, martyr.

« Pedro Calungsod est né vers l’année 1654, dans l’archipel des Visayas aux Philippines. Son amour pour le Christ l’a poussé à se former comme catéchiste auprès des jésuites missionnaires qui y vivaient. Lire la suite »

Les saints et le mois missionnaire

Dans l’homélie qu’il a prononcé au début du mois d’octobre, mois missionnaire extraordinaire, le Pape François nous a présenté trois figures de sainteté. Deux de ces témoins sur trois sont français et leur action rayonne dans le monde entier.

« [Nous sommes] accompagnés de trois « serviteurs » qui ont porté beaucoup de fruit.

Sainte Thérèse de Jésus nous montre le chemin, elle qui a fait de la prière le carburant de l’action missionnaire dans le monde. C’est aussi le mois du Rosaire : comment prions-nous pour la diffusion de l’Évangile, pour nous convertir de l’omission à la mission ?

Il y a ensuite saint François-Xavier, un des grands missionnaires de l’Église. Lui aussi nous secoue : sortons de nos coquilles ! Sommes-nous capables de nous départir de notre confort pour l’Évangile ?

Et il y a la vénérable Pauline Jaricot, une ouvrière qui a soutenu les missions par son travail quotidien : par les offrandes qu’elle prélevait de son salaire, elle a été à l’origine des Œuvres Pontificales Missionnaires. »

Approfondir votre lecture

  • Une jeune couple.

    14 février, Saint-Valentin : et si on parlait mariage avec les catéchumènes ?

    La Saint-Valentin, une fête commerciale ? Un certain nombre de couples va profiter de cette fête pour se manifester de petites attentions l’un à l’autre. Et si on prolongeait cette fête par une soirée catéchuménat « en couple » ? Avec le (la) conjoint(e) du catéchumène, les conjoints des accompagnateurs, un couple d’amis des catéchumènes réunis par exemple pour une soirée détente. Confortablement installés au salon chez l’un ou l’autre, créer une occasion de se redire la bonne nouvelle du mariage, qu’ils soient mariés ou non.

  • Gnosticisme et pélagianisme : « Même aujourd’hui les cœurs de nombreux chrétiens, peut-être sans qu’ils s’en rendent compte, se laissent séduire par ces deux propositions trompeuses. » (Gaudete et exsultate, chapitre II)

    « Gnostique ou pélagien ? » : identifier et combattre deux ennemis de la sainteté

    Dans les deux premières interventions de la session de formation Le combat spirituel en catéchèse et catéchuménat nous avons situé le combat comme une donnée inhérente à la condition humaine. Ce qui nous fait comprendre qu’il n’y a pas d’humanité sans combat. En contemplant la figure de Jésus, Dieu fait homme, nous avons vu à quel point lui-même a affronté le diable et mené le combat jusqu’à la croix. En tant que baptisés, à la suite du Christ comme disciples-missionnaires, les combats ne manquent pas. Il appartient à chacun de repenser ce qu’il mène comme combat propre. L’objet de cet atelier est à présent de situer le combat dans son lien avec la sainteté.

  • Saint Pierre, une menace pour l'empire romain, éd. Glenat/Cerf, 2019.

    Saint Pierre, une menace pour l’empire romain : en BD, dans les pas du premier pape

    Cette BD au beau graphisme nous raconte l’histoire de saint Pierre, apôtre et premier pape, mort à Rome en 64 après Jésus-Christ sous le règne de Néron. L’auteur choisit de démarrer par la fin : saint Pierre, crucifié sur une croix, va raconter les moments importants de sa vie.