A la lumière d’Amoris Laetitia, épisode 3 : La signification du verbe « aimer »

margaret-1285618_1280

Cet article s’inscrit dans une série destinée aux accompagnateurs du catéchuménat.

Nous voici au temps de l’Avent, au temps de l’attente de la venue du Seigneur, attente qui se fait désir. Au fil de notre lecture d’Amoris Laetitia, ce temps nous trouve au début « des deux chapitres centraux, consacrés à l’amour. » (AL 6).

Dans les chapitres précédents, il a été déjà largement question d’amour, comme le confirment les occurrences de ce mot dans ceux-ci : 90 fois ! Et maintenant, nous sommes invités par le pape François à retrouver le sens profond du mot amour afin d’encourager la croissance de l’amour conjugal et familial : « Tout ce qui a été dit ne suffit pas à manifester l’évangile du mariage et de la famille si nous ne nous arrêtons pas spécialement pour parler de l’amour. » (AL 89)

Alors, ouvrons-nous à cette proposition du pape et, durant ces jours du temps de l’Avent qui nous restent, lisons le début du chapitre 4 comme une lecture-cadeau, c’est-à-dire une lecture offerte à chacun d’entre nous afin de mieux rentrer dans la signification du verbe « aimer ».

Lecture du chapitre 4 : « L’amour dans le mariage » § 90 à 119

Les paragraphes 90 à 119 sont regroupés en un sous-chapitre intitulé « Notre amour quotidien ». Juste après avoir cité l’hymne à la charité de saint Paul, le pape donne la raison de ce titre: «Cela se vit et se cultive dans la vie que partagent tous les jours les époux, entre eux et avec leurs enfants.C’est pourquoi il est utile de s’arrêter pour préciser le sens des expressions de ce texte, pour tenter de l’appliquer à l’existence concrète de chaque famille.» (A L90)

Amoris Laetitia édition annotée 2016Le mot famille peut être pris au sens large et chacun, qu’il soit célibataire ou en couple, peut se laisser toucher par la longue méditation que le pape fait à partir de 1 Co 13, 4-7.

Aussi, laissons pour un temps les questions que nous nous posons quant à notre mission d’accompagnateur et vivons cette lecture pour nous-mêmes. Laissons-nous interroger :

  • Comment j’accueille quotidiennement ce don qui m’est fait d’être aimé de façon inconditionnelle ?

Est-ce que je ressens le bien que Dieu me fait ? Puis-je en parler ? Dans quels termes ?

  • Comment je chemine et grandis dans cet amour ?

En quoi cette méditation m’y aide ? Que me donne-t-elle pour changer concrètement ma manière d’aimer les autres ? Ai-je l’occasion de l’expérimenter dans ce temps de l’Avent ?

Une lecture qui se fait prière, une lecture qui donne de mieux accueillir le don que Dieu fait à chacun et à tous en venant nous rejoindre dans notre quotidien.

Bonne suite dans ce temps de l’Avent. Joyeuses fêtes de Noël dans la joie de l’amour.

 

Véronique Charron

Les statistiques du catéchuménat

Pour vous aider

620x349 vignettes

Accompagner les adolescents

catéchumenat-adolescents

Catéchumènes migrants, une richesse pour l’Église

couv_Courrier137

« Voilà que je me tiens à la porte et je frappe » (Ap, 3, 20)

Rencontrer Jésus-Christ, un parcours catéchuménal

Matins d’Évangile est un outil pour accompagner les adultes vers le baptême. Pour enrichir cette proposition d’initiation aux sacrements, le CFRT-Le Jour du Seigneur propose des vidéos dans presque chaque module. Voici une contribution pédagogique à découvrir ci-dessous !

banniere_jesus_2

Venir au Christ depuis l'Islam

Les fiches Venir au Christ constituent un parcours catéchuménal  pour les personnes de culture musulmane édité dans Matins d’Évangile. Pour enrichir cette proposition, le CFRT-Le Jour du Seigneur propose un catalogue de vidéos.

bandeau-venir-au-christ

Approfondir votre lecture