Le Catéchisme de l’Église catholique, « une expérience de communion »

PortafideiCECA l’occasion de l’ouverture de l’Année de la foi et du 20e anniversaire du catéchisme de l’Eglise catholique, la Commission épiscopale de la Catéchèse et du Catéchuménat (CECC) organise pour tous les responsables diocésains chargés de l’annonce de l’évangile aujourd’hui, une journée nationale autour du Catéchisme de l’Eglise catholique, le 18 octobre 2012. Plusieurs des intervenants à cette formation témoignent de l’importance de ce texte, pour eux-mêmes, pour l’Église…

 

Trois questions à Marie-Laëtitia Calmeyn : « Jésus revêt le visage de notre humanité »

Laetitia Calmeyn

Lors de la journée nationale de formation au « Catéchisme de l’Église catholique », Marie-Laëtitia Calmeyn, docteur en théologie et enseignante au Collège des Bernardins (Faculté Notre Dame), répondra à cette question à Paris, « Quel beau visage du Christ dessine le Catéchisme de l’Église catholique ? » Un avant-goût ici de son intervention…

Que représente pour vous personnellement le Catéchisme de l’Église catholique ?

Le Catéchisme m’accompagne dans la formation théologique reçue et donnée. Ce qu’il représente pour moi, c’est une expérience de communion qui nous relie au Christ et à son Église par la tradition dont il témoigne et par l’acte de tradition (de foi, d’amour et d’espérance) qu’il représente et auquel il nous associe.

Quelle lecture en faites-vous ? Quel visage du Christ vous apparaît alors ?

Permettez-moi, de me référer à la première phrase que nous lisons lorsque nous ouvrons le Catéchisme de l’Église catholique : « Père,… la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le véritable Dieu, et ton envoyé Jésus Christ » (Jn 17, 1-3). Le document commence par nous introduire à la prière de Jésus à son Père, il conclut en commentant la prière du Notre Père jusqu’en son accomplissement : « Puis la prière achevée, tu dis Amen, contresignant par cet Amen, qui signifie « Que cela se fasse » (Lc 1,38) ce que contient la prière que Dieu nous a enseignée » (CEC 2856). De la prière de Jésus à l’Amen du Notre Père, tel est le chemin que le Catéchisme nous invite à parcourir. Ce faisant, le document fait œuvre catéchétique, non pas d’abord en nous exposant des principes méthodologiques adaptées, ou en nous proposant divers parcours possibles, mais en nous orientant d’emblée vers Celui qui du lieu même de sa prière nous appelle à la connaissance de foi, le Christ notre Seigneur. Dit autrement, ce que le catéchisme nous enseigne c’est que pour transmettre la foi, il y faut poser un acte de foi. Le mystère de la foi n’en appelle pas d’abord à une compréhension, mais à une adhésion.

C’est en nous inscrivant dans la relation à Celui qui est au principe de toute vie, le Père, que le document nous donne de redécouvrir le contenu de notre foi, d’entrer dans la Tradition de l’Église. Recevoir la vie du Père par la médiation du Christ tête et de son corps qui est l’Église, c’est entrer nouvellement dans le dessein de salut de Dieu et bénéficier de la connaissance de la vérité pour la transmettre. Car il n’y a pas d’autre vérité à transmettre que cette expérience de communion, que cette action de grâce de Jésus à laquelle l’Église m’associe ici et maintenant. Suivant la structure du Catéchisme, on pourrait dire que le Credo décline cette vie de Dieu dans l’histoire. La confession de foi nous invite à nommer ce salut dont nous sommes bénéficiaires (première partie), à faire nôtre cette vie communiquée par les sacrements (deuxième partie) afin d’y correspondre toujours davantage par l’engagement de notre liberté (troisième partie), cet engagement qui nous conduit à grandir dans la communion, à prier le « Notre Père » (quatrième partie).

Cette expérience de communion posée dès le départ me conduit à chaque lecture et enseignement du Catéchisme à y redécouvrir le visage du Christ tel qu’il apparaît en son Église, d’abord à travers ceux que le Père me confie dans la mission et que je ne peux catéchiser que par la foi en Celui qui me sauve. La Parole de Dieu consignée dans les Écritures et attestée par la Tradition me communique les traits de ce visage, éclairé en particulier par la vie des saints.

Selon vous, que nous dit aussi ce texte, de l’Église ?

Ce qu’il convient de percevoir, c’est que le Catéchisme de l’Église catholique ne décrit pas seulement le Christ dans les passages qui traitent explicitement des mystères de sa vie, car si chaque page est le fruit d’un acte de foi et suscite notre foi, c’est que l’œuvre de la tradition ne cesse de nous faire découvrir la façon dont Jésus revêt le visage de notre humanité. L’Église, elle aussi, y est donc présente.

Le dossier Catéchisme de l'Eglise catholique

CEC cartouche du Roi David

Catéchèse et catéchisme

cabochon-expression-de-la-foi-de-l-eglise

Pour vous aider

Boîte à outils catéchuménat

Approfondir votre lecture