Accusé, levez-vous ! – Initiales n°261

Initiales n°261 : Accusé, levez-vous ! Mars 2021.

Qui n’a jamais jugé quelqu’un ? Sur le physique, les vêtements, les manières d’être, de parler, l’âge, les croyances, la couleur de peau … La Bible elle-même parle du jugement dernier, nous serons jugés à la fin des temps. Et nous avons l’impression que le couperet va tomber ! Cela peut faire peur, cela peut faire mal, encore plus à l’âge de l’adolescence où le regard des autres compte tant. Mais peut-on pour autant s’abstenir de tout jugement ? De quoi parle-t-on quand on utilise ce mot dans le langage courant, dans le langage biblique … Comment porter un regard neuf, un regard d’amour sur son prochain quel qu’il soit ? Il s’agit pour nous chrétiens de ne pas oublier de voir en chacun le visage du Christ dans toute sa tendresse et sa bienveillance. Pas toujours facile !

L’édito de Joëlle Eluard

Le regard de l’autre peut être un regard qui donne la vie, qui donne confiance, qui encourage, qui relève ou à l’inverse un regard qui fait peur, qui se moque, qui accuse, qui condamne. Quel regard voulons-nous porter sur nos frères ? C’est la question qui est au cœur de ce numéro.

Juger, jugement, des mots qui très souvent résonnent négativement. Nous entendons la plupart du temps le fait de porter un jugement sur quelque chose ou quelqu’un, comme un couperet qui tombe, comme une fin en soi. Pourtant, le verbe juger peut être entendu comme une manière de se situer dans le monde et de mieux comprendre une situation afin de pouvoir agir, mais cela implique une conversion de notre part. Comment ne pas être addicts aux « likes » des réseaux sociaux même si, ne l’oublions pas, ils veulent dire « j’aime » ? Comment ne pas entendre une sanction de manière uniquement négative mais comme quelque chose qui va aider à se construire ? Comment ne pas craindre une évaluation, alors qu’elle peut nous permettre de nous situer à un moment donné ? Comment ne pas avoir peur d’un Dieu qu’on imaginerait comme celui qui nous regarde de là-haut, prêt à faire tomber sur nous toutes sortes de catastrophes, réprimandant nos mauvaises actions, alors qu’il nous cherche pour nous aimer ?

Car son jugement est un jugement qui rend libre, une lumière dans nos ténèbres, une promesse de Salut et de vie.

Il nous faut alors apprendre à poser un regard de tendresse sur ceux qui nous entourent, même si leurs différences nous mettent mal à l’aise. Il nous faut alors vouloir partager la vie de Dieu et ainsi s’éloigner de certaines spirales de mort. Il nous faut alors changer de lunettes pour substituer à la défiance, un regard d’amour, celui que le Christ posait sur chacune des personnes qu’il rencontrait, un regard qui met debout, qui relève. Ecoutons son invitation à être doux et miséricordieux, pour cela, il nous a laissé la grâce nécessaire de l’Esprit Saint.

Joëlle Eluard,
Rédactrice en chef d’Initiales

Femme, où sont-ils donc ? Personne ne t’a condamnée ?

Évangile selon saint Jean 8, 10

Un peu de lecture dans ce numéro

Bonus de ce numéro

Changer son regard

Qui n’a jamais jugé quelqu’un ? Sur le physique, les vêtements, les manières d’être, de parler, l’âge, les croyances, la couleur de peau …

La Bible elle-même parle du jugement de Dieu. Cela peut faire peur, cela peut faire mal, encore plus à l’âge de l’adolescence où le regard des autres compte tant. Mais peut-on pour autant s’abstenir de tout jugement ? De quoi parle-t-on quand on utilise ce mot dans le langage courant, dans le langage biblique…

Comment porter un regard neuf, un regard d’amour sur son prochain quel qu’il soit ? Il s’agit pour nous chrétiens de ne pas oublier de voir en chacun le visage du Christ dans toute sa tendresse et sa bienveillance.

Étape 1 : Présumé innocent

Nous sommes tous très rapides pour juger quelqu’un en fonction de son attitude, ses vêtements, un geste, une parole posée, et le mot jugement a toujours une connotation négative.

Pourtant même la loi en France présume toute personne innocente et nous demande de ne pas préjuger de ce qu’elle est.

Objectif :

Permettre aux jeunes de se saisir de la notion de “présumé innocent” afin de pouvoir dans un deuxième temps réfléchir sur les jugements qu’eux-mêmes portent sur les autres.

AU CHOIX

Le jeu du pendu

Un échange coupable / innocent

ET AU CHOIX

Les Paroles d’ados

Le film La vie scolaire

Deux extraits de films : La vie scolaire et Greenbook

Une vidéo sur la notation : Black mirror, épisode Chute libre

Une chanson sur les préjugés

GIMS - La Même ft. Vianney (Clip Officiel)

Des images sur les préjugés

Étape 2 : La justice de Dieu

La Bible renvoie à de nombreux textes qui évoquent la justice de Dieu, et nous ne les percevons pas toujours de manière positive. L’image que nous avons d’un Dieu sévère qui punit s’oppose-t-elle au Dieu amour que nous avons envie d’annoncer ?

Objectif :

Permettre aux jeunes à travers des textes bibliques de découvrir que la justice de Dieu nous sauve et nous invite à aimer l’autre tout comme soi-même.

Les Paroles d’ados

ET AU CHOIX

Un plaidoyer pour Caïn

Sodome et Gomorrhe

ET AU CHOIX

Une lecture d’image : la femme adultère

Le vêtement de Noce (Mt 22, 1-14)

ET

Des Paroles de jeunes, à partir des Paroles d’ados

Étape 3 : Se laisser surprendre

Aimer l’autre c’est se laisser surprendre par lui à chaque instant. Pour cela il faut accepter de le voir chaque jour de manière différente sans préjuger de ce qu’il pense ou va dire.

Objectif :

Permettre aux jeunes d’accepter leurs fragilités, se sachant aimés de Dieu et pardonnés. C’est cet amour qui va permettre de regarder le monde autrement et d’oser.

AU CHOIX

Le chamboule-tout du pardon

ET AU CHOIX

Les lunettes 3B

Secret Story

Les images à double sens

Une animation du Secours Catholique – Young Caritas : Que le meilleur gagne

Un jeu de rôles

Pour une conversion écologique

Un numéro par trimestre

Ini 258_Couverture

Se procurer un numéro

boutique-publications.cef.fr

Un numéro, un thème

Initiales : une nouvelle maquette depuis 2020.

Christus Vivit : lettre du pape aux jeunes

L'exhortation apostolique post-synodale Il vit, commentée, éd. Lessius, octobre 2019.

Sur ce thème

  • Choisir un mode de vie sobre et durable : l’intention du pape François pour septembre

    Le pape François compte sur nos prières. Découvrez son intention pour le monde au mois de septembre !

  • Le cas Richard Jewell, un film pour faire éclater la vérité

    Les infos arrivent dans les médias à un rythme effréné, vraies, fausses, on a du mal à faire la part des choses. Un mot, une image choc et on transfère, l’info fait ainsi le tour du monde, les rumeurs se propagent. Quelle est la place de chacun au cœur de ce système ? Cette proposition d’animation pour une rencontre avec des adolescents bâtie à partir du film « Le cas Richard Jewell», permet aux jeunes de réfléchir sur la façon dont eux-mêmes donnent ou non du crédit aux informations qu’ils reçoivent.

  • Quand la justice fait naître à la vie : le jugement de Salomon

    Deux femmes demandent justice au roi Salomon. Elles partagent tout : même métier de prostituées, enceintes en même temps, elles ont enfanté à trois jours d’intervalle, seules dans la même et unique maison. Pas de témoin donc, ni de pères ni d’enfants non plus dans son récit. Une histoire de femmes qui sont comme indifférenciées.