Découvrir les Actes des apôtres : Paul à Athènes

Jeu Oasis Image

Une équipe inspirée par la revue L’Oasis. Ce jeu revisité par l’équipe diocésaine de Pamiers permet d’entrer dans le livre des Actes des apôtres.

Heureuse initiative du service de catéchèse de Pamiers qui s’est approprié le jeu Annoncer de l’Oasis n°3.

Le service de catéchèse de Pamiers organise une journée de rentrée des catéchistes. En 2017, l’équipe a utilisé le jeu de l’Oasis n°3 Annoncer et le prêtre accompagnateur de la catéchèse a écrit un dialogue pour présenter le texte des Actes … à la manière des B’Abba.

Voici le document qu’il nous partage : Paul à Athènes

Dialogue autour du chapitre 17 des Actes des apôtres

Un dialogue entre 2 personnages. Une troisième personne en voix off pour les parties en italiques .

Philippe : Tiens bonjour Loukas, quelle surprise de te rencontrer sur ces routes de Grèce !

Loukas : Salut à toi Philippe, et oui tu sais j’étais à Athènes, avec Paul et son équipe, en particulier Silas et Timothée. On a bien travaillé tous ensemble.

Philippe : A Athènes ! et bien tu fréquentes du beau monde, la fine fleur de la culture, philosophes, poètes et compagnie !

Loukas : Oh tu sais ce n’a pas été si simple, là-bas…

Philippe : Ah bon raconte-moi pendant que nous marchons ensemble.

Loukas : Déjà en arrivant Paul a commencé à être exaspéré à cause de tous les temples, de toutes les idoles qui se trouvent dans la ville.

Philippe : Oui, beaucoup de divinités païennes, il n’a pas dû aimer çà ! Il paraît que les prêtres, dans ces temples, habillent les statues, les vénèrent, leur portent même à manger, bref s’occupent d’elles pour bien se faire voir de leur Dieu …

Loukas : Alors bon, comme d’hab. il a commencé par aller à la synagogue, mais rapidement il s’est exprimé sur la grande place d’Athènes, on l’appelle l’Agora. Tout le monde pouvait l’entendre.

Philippe : Et alors, il a été chassé ?

Loukas : Non pas du tout il a piqué la curiosité des penseurs, des philosophes, et puis tu sais « les Athéniens, … consacrent leur temps à rien d’autre que dire ou écouter la dernière nouveauté. » Comme Paul ne refusait pas le débat, ils l’ont invité à s’exprimer au milieu de l’Aréopage.

Philippe : L’aéro… quoi ?

Loukas : Non l’Aréopage, c’est un lieu où se réunissent les magistrats de la ville, les intellectuels et les personnalités importantes de la cité…

Philippe : Et alors, parle, quel discours Paul a-t-il tenu ?

Loukas : D’abord, à ma grande surprise, il s’est servi des religions païennes comme d’un point de départ :

« Athéniens, je peux observer que vous êtes, en toutes choses, des hommes particulièrement religieux. En effet, en me promenant et en observant vos monuments sacrés, j’ai même trouvé un autel avec cette inscription : “Au dieu inconnu.” Or, ce que vous vénérez sans le connaître, voilà ce que, moi, je viens vous annoncer.

Philippe : En tout cas il a dû captiver son auditoire en commençant de cette manière…

Loukas : Ensuite il n’a pas parlé des prophètes ou de Moïse comme il l’avait fait sur le chemin vers Emmaüs.

Philippe : C’est sûr qu’ils n’auraient pas compris, ce sont des grecs païens qui ignorent l’histoire sainte d’Israël.

Loukas : Il a donc insisté sur la grandeur de Dieu qui n’a pas besoin de statues à qui on fait des faveurs :

Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qu’il contient, lui qui est Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas des sanctuaires faits de main d’homme ;

25 il n’est pas non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, le souffle et tout le nécessaire.

Philippe : Il va droit à l’essentiel… et ensuite ?

Loukas : Sans en avoir l’air il leur a parlé de la création et aussi du désir religieux qui habite les cœurs :

26 À partir d’un seul homme, il a fait tous les peuples pour qu’ils habitent sur toute la surface de la terre, fixant les moments de leur histoire et les limites de leur habitat ;

27 Dieu les a faits pour qu’ils le cherchent et, si possible, l’atteignent et le trouvent, lui qui, en fait, n’est pas loin de chacun de nous.

Philippe : « À partir d’un seul homme » : C’est beau de dire que, finalement, tous les hommes sont frères et que Dieu leur est proche…

Loukas : Puis tout en critiquant les représentations humaines de Dieu il a fait allusion aux arts de la Grèce, la poésie, la sculpture :

28 Car c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être. Ainsi l’ont également dit certains de vos poètes : Nous sommes de sa descendance.

29 Si donc nous sommes de la descendance de Dieu, nous ne devons pas penser que la divinité est pareille à une statue d’or, d’argent ou de pierre sculptée par l’art et l’imagination de l’homme.

Philippe : Ce n’est pas Dieu qui est à l’image de statues, c’est l’homme qui est à l’image de Dieu !

Loukas : Oui tout à fait… mais ensuite, en fait, il y eut un problème…

Philippe : Ah bon, que s’est-il passé ?

Loukas : Il a parlé de conversion et de jugement :

30 Et voici que Dieu, sans tenir compte des temps où les hommes l’ont ignoré, leur enjoint maintenant de se convertir, tous et partout.

31 En effet, il a fixé le jour où il va juger la terre avec justice, Jusque-là c’est plutôt bien passé mais ensuite il a parlé de Jésus : Dieu a fixé le jour où il va juger la terre avec justice, par un homme qu’il a établi pour cela, quand il l’a accrédité auprès de tous en le ressuscitant d’entre les morts.

Philippe : C’est sûr qu’à un moment donné il fallait bien qu’il parle de résurrection ! Si le Christ n’est pas ressuscité il n’y a rien à croire.

Loukas : Je suis bien d’accord mais alors tu aurais vu le remue-ménage dans l’assemblée. Ils se sont divisés selon le choix, la compréhension de chacun :

Quand ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquaient, et les autres déclarèrent : « Là-dessus nous t’écouterons une autre fois. »

33 C’est ainsi que Paul, se retirant du milieu d’eux, s’en alla.

34 Cependant quelques hommes s’attachèrent à lui et devinrent croyants. Parmi eux, il y avait Denys, membre de l’Aréopage, et une femme nommée Damaris, ainsi que d’autres avec eux.

Philippe : Tout ça n’est pas très glorieux, pas de super réussite au rendez-vous, si tu veux mon avis, Loukas, cette visite de Paul à Athènes on l’oubliera vite !

Actes des Apôtres, chapitre 17

15 Ceux qui escortaient Paul le conduisirent jusqu’à Athènes. Puis ils s’en retournèrent, porteurs d’un message, avec l’ordre, pour Silas et Timothée, de rejoindre Paul le plus tôt possible.

16 Pendant que Paul les attendait à Athènes, il avait l’esprit exaspéré en observant la ville livrée aux idoles. 17 Il discutait donc à la synagogue avec les Juifs et ceux qui adorent Dieu, ainsi qu’avec ceux qu’il rencontrait chaque jour sur l’Agora.

18 Il y avait même des philosophes épicuriens et stoïciens qui venaient s’entretenir avec lui. Certains disaient : « Que peut-il bien vouloir dire, ce radoteur ? » Et d’autres : « On dirait un prêcheur de divinités étrangères. » Ils disaient cela parce que Paul se faisait le messager de « Jésus » et de « Résurrection ».

19 Ils vinrent le prendre pour le conduire à l’Aréopage. Ils lui disaient : « Pouvons-nous savoir quel est cet enseignement nouveau que tu proposes ?

20 Tu nous rebats les oreilles de choses étranges. Nous voulons donc savoir ce que cela signifie. »

21 Tous les Athéniens, en effet, ainsi que les étrangers de passage, ne consacraient leur temps à rien d’autre que dire ou écouter la dernière nouveauté.

22 Alors Paul, debout au milieu de l’Aréopage, fit ce discours : « Athéniens, je peux observer que vous êtes, en toutes choses, des hommes particulièrement religieux.

23 En effet, en me promenant et en observant vos monuments sacrés, j’ai même trouvé un autel avec cette inscription : “Au dieu inconnu.” Or, ce que vous vénérez sans le connaître, voilà ce que, moi, je viens vous annoncer.

24 Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qu’il contient, lui qui est Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas des sanctuaires faits de main d’homme ;

25 il n’est pas non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, le souffle et tout le nécessaire.

26 À partir d’un seul homme, il a fait tous les peuples pour qu’ils habitent sur toute la surface de la terre, fixant les moments de leur histoire et les limites de leur habitat ;

27 Dieu les a faits pour qu’ils le cherchent et, si possible, l’atteignent et le trouvent, lui qui, en fait, n’est pas loin de chacun de nous.

28 Car c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être. Ainsi l’ont également dit certains de vos poètes : Nous sommes de sa descendance.

29 Si donc nous sommes de la descendance de Dieu, nous ne devons pas penser que la divinité est pareille à une statue d’or, d’argent ou de pierre sculptée par l’art et l’imagination de l’homme.

30 Et voici que Dieu, sans tenir compte des temps où les hommes l’ont ignoré, leur enjoint maintenant de se convertir, tous et partout.

31 En effet, il a fixé le jour où il va juger la terre avec justice, par un homme qu’il a établi pour cela, quand il l’a accrédité auprès de tous en le ressuscitant d’entre les morts. »

32 Quand ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquaient, et les autres déclarèrent : « Là-dessus nous t’écouterons une autre fois. »

33 C’est ainsi que Paul, se retirant du milieu d’eux, s’en alla.

34 Cependant quelques hommes s’attachèrent à lui et devinrent croyants. Parmi eux, il y avait Denys, membre de l’Aréopage, et une femme nommée Damaris, ainsi que d’autres avec eux.

Approfondir votre lecture

  • plateau jeu Athènes

    Jeu de l’annonce de Paul aux Athéniens

    Le jeu, L’Oasis n°3 : Annoncer. Relisons notre manière d’évangéliser ceux que nous rencontrons. Cette rencontre peut avoir lieu dans le temps pascal pour réfléchir à notre façon d’annoncer Jésus-Christ mort et ressuscité aux enfants, aux catéchumènes, mais aussi aux personnes que nous rencontrons au quotidien.

  • L'Oasis n°1 La prière

    « Toi qui nous as choisis pour annoncer aux enfants … »

    La prière, L’Oasis n°1 : La Miséricorde. Une prière écrite par Christiane, catéchiste du diocèse de Nîmes et parue dans le premier numéro de l’Oasis. « Dieu notre Père qui nous as choisis pour annoncer aux enfants la joie de te connaître, Toi qui nous assistes pour vivre et témoigner de ta Miséricorde

  • Jésus et la Samaritaine au puits de Jacob, Angelica Kauffmann, Munich, Neue Pinakothek (1769)

    Oser la rencontre

    Que dit la Bible ? L’Oasis n°3 : Annoncer. Pour évangéliser, il faut des moments où l’on s’explique entre soi et d’autres où l’on va vers des gens nouveaux. La Bible parle en plusieurs temps. Certains moments sont plus faciles, d’autres plus difficiles.