En chemin sur terre… – Initiales n°258

L’édito de Pauline Dawance

J’emprunte la plume de Joëlle Eluard car la rédactrice en chef d’Initiales a été sévèrement touchée par le COVID-19. Joëlle a passé plus de cinq semaines
en service de réanimation. Elle est maintenant en convalescence.

Une chaîne de prière – dont nous ne connaissons pas l’ampleur – s’est mise en place par capillarité ; c’est un des beaux fruits de cette période si particulière que nous vivons.

Si ce numéro a pu être publié, c’est parce qu’Initiales est le fruit d’un travail d’équipe. Joëlle avait travaillé en amont avec les comités d’élaboration et de rédaction de la revue. Sa collaboration étroite avec Maïté Bordenave a permis à notre secrétaire de rédaction de les solliciter. Je remercie tout particulièrement Béatrice Lefèvre du SNEJV pour son soutien et le recueil des Paroles d’ados, Catherine Saba et Anne Dagallier, ex-membres du SNCC qui ont créé deux animations au pied levé, Isabelle Perrier, collègue de longue date de Joëlle qui a écrit, relu, corrigé, travaillé avec Maïté. Tous ont eu à coeur d’assumer nos engagements vis-à-vis des lecteurs, de l’Église qui nous confie une mission pour accompagner les jeunes, et de réaliser ce numéro dans la fidélité au projet de Joëlle. La collaboration à Initiales est une expérience d’amitié, communautaire et ecclésiale car chacun travaille à la vigne du Seigneur et non pas pour sa propre gloire. Ce numéro restera sous le signe de cet état d’esprit, précieux témoignage en ces temps de bouleversement.

Les pèlerinages, beau thème pour un numéro publié avant l’été !

Préparés pendant des mois, ils nourrissent la vie spirituelle et communautaire des groupes longtemps après leur retour. Et voilà que la pandémie en reporte la plupart ! Certains ont imaginé en ces temps confinés des pèlerinages virtuels, … pourquoi pas, pour en donner le goût. Mais le pèlerinage dans son essence même engage la personne entière, comme notre corps nous le rappelle à chaque coup de soleil ou à chaque ampoule.

Pèleriner, c’est partir de chez soi avec tout ce que nous sommes, qui peut nous peser et dont nous devrons nous délester. C’est marcher la plupart du temps vers un sanctuaire mais c’est surtout cheminer avec d’autres, vivre ensemble une démarche singulière et découvrir que le Christ est avec nous durant toute notre pérégrination. Le but finalement n’est pas d’arriver mais de se laisser transformer tout au long d’un chemin. Si nos pèlerinages restent limités régionalement, nous devrons être créatifs. Où que nous allions, puissions-nous comme les pèlerins d’Emmaüs, partis tristes en tournant le dos au lieu de leur désarroi, repartir le cœur brûlant pour annoncer la rencontre du Ressuscité.

Pauline Dawance, directrice de la publication,
Directrice du Service national de la catéchèse et du catéchuménat (SNCC)

Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ?

– Évangile selon saint Luc 24, 32

Un peu de lecture dans ce numéro

  • Ini 258_P13_hiking-1312225_Maxmann

    Le cheminement catéchuménal à l’image d’un pèlerinage

    Les jeunes catéchumènes arrivent, la plupart du temps pressés, et demandent à recevoir le baptême. Nous, nous voulons prendre du temps, et notre réponse n’est souvent pas en adéquation avec leur demande. Mais l’urgence est-elle de recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne ou plutôt de leur faire entendre la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité avec qui ils vont tout de suite commencer à cheminer ?

  • « Marcher, c'est consentir à une transformation intérieure, c'est apprendre l'alliance, à vivre à la façon de Dieu. »

    Nomades … le pèlerinage du peuple de Dieu dans la Bible

    Nous appartenons à un peuple de nomades. C’est ce que nous pourrions dire le soir, autour du feu, rejoignant la très ancienne profession de foi que le peuple d’Israël était invité à prononcer au temps de la récolte, une fois en Terre promise : « Mon père était un araméen errant… » (Dt 26, 5-10). Le peuple redisait alors sa longue histoire nomade, accompagnée par le Seigneur.

Bonus de ce numéro

La vie, un pèlerinage sur terre ?

Le pape François parle des lieux de piété populaire comme d’un trésor de l’Église. Se déplacer, marcher, vivre cette expérience de cheminement n’est pas qu’un temps fort de plus dans les aumôneries mais renvoie à quelque chose d’inhérent à toute personne humaine et de ce fait à toute l’Histoire Sainte. La Bible relate sans cesse des familles, des tribus, des peuples qui se déplacent et marquent certains lieux comme lieux saints. A travers ces récits le cœur de notre foi nous est dévoilé. Nous sommes appelés à nous mettre en route en nous laissant déplacer, en sortant de nous-mêmes pour aller vers un ailleurs, vers les autres, vers le Tout Autre. C’est dans cette rencontre que nous rencontrerons le Christ vivant.

Étape 1 : Marcher, pour quoi, pour qui, vers où ?

Les jeunes avec leurs groupes ou en famille, ont souvent déjà fait l’expérience d’une marche avec ce que cela apporte de difficultés et de joies, d’expérience de la rencontre de l’autre et du Tout Autre. Découvrir que d’autres avant eux ont fait cette expérience et ont marqué certains lieux permet de s’inscrire dans une histoire.

Objectif :

Permettre aux jeunes de relire une expérience de marche et découvrir avec eux certains lieux de pèlerinage.

AU CHOIX

Les paroles d’ados

Une relecture d’expérience de marche

Un extrait du film « The way »

Ini 258-e1 The Way_Affiche

Avec le film The way, sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle

Les raisons de partir en pèlerinage peuvent être multiples, elle sont propres à chacun. Même vécu à plusieurs, le pèlerinage est d'abord un voyage personnel. Cette proposition d'animation pour une rencontre avec des adolescents bâtie à partir du film « The way » d'Emilio Estevez, permet aux jeunes de relire une expérience de marche et de découvrir le Camino.

ET AU CHOIX

Un jeu des objets symboliques des pèlerinages

Un jeu « Questions pour un pèlerin »

Un jeu « Le bon pèlerin »

Un documentaire « Lourdes »

  • Ini 258-e1 Le bon Pélerin

    « Le bon pèlerin », faire l’expérience de la marche et de la rencontre par le jeu

    Le bon pèlerin : faire l’expérience d’une marche avec ce que cela apporte de difficultés et de joies, d’expérience de la rencontre de l’autre et du Tout Autre. Par ce jeu les jeunes découvriront que d’autres avant eux ont fait cette expérience et ont marqué certains lieux. Ils pourront relire une expérience de marche et découvrir des lieux de pèlerinage.

  • ini 258-e1 Lourdes_Affiche

    Lourdes, un film pour parler des pèlerinages avec les adolescents

    Chaque année, les sanctuaires de Lourdes accueillent des millions de pèlerins venus du monde entier. Les raisons d'y venir sont multiples, propres à chacun. Cette proposition d'animation pour une rencontre avec des adolescents, bâtie à partir du film documentaire « Lourdes » de Thierry Demaizière et Alban Teurlai permet de faire émerger ces raisons et de quelle manière les quelques jours qu'ils y passent changent la vie des pèlerins.

Étape 2 : Le peuple de Dieu, un peuple de pèlerins

La Bible nous raconte des départs, des retours, des exils, des exodes … Ce peuple appelé par Dieu ose se mettre en route malgré les doutes et les incertitudes mais Dieu a promis d’être avec lui.

Objectif :

Permettre aux jeunes à travers des textes bibliques de découvrir que le peuple de Dieu est toujours en marche. Chaque marche est une manière de se connaître un peu plus et d’aller à la rencontre du Seigneur.

Une lecture du texte de l’appel d’Abram (Gn 12, 1-9)

ET AU CHOIX

Un travail sur le texte des pèlerins d’Emmaüs

Un jeu inspiré des planches de « Voyages au pays des 1ères communautés chrétiennes »

Étape 3 : Mon chemin sur le terre

Nous sommes sur terre pour faire un bout de chemin. La route n’est pas tracée, elle va dépendre de nos choix, de nos rencontres, de nos désirs, de nos espérances. Le Christ marche avec nous, savons-nous lui faire une place, le reconnaître, l’aimer ?

Objectif :

Permettre aux jeunes de réfléchir au sens qu’ils souhaitent donner à leur vie : qu’est-ce qui les met ou les mettra en route ?

AU CHOIX

Une chanson de Black M « Sur ma route »

Un jeu de la vie

Des témoignages de personnes ayant trouvé le moteur de leur vie

ET

Bâtir une marche avec les jeunes

Relecture

En chemin sur terre...

Ini 258_Couverture

Un numéro par trimestre

Ini 253 Couverture

Se procurer un numéro

boutique-publications.cef.fr

Un numéro, un thème

620x349 vignette Initiales

Christus Vivit : lettre du pape aux jeunes

L'exhortation apostolique post-synodale Il vit, commentée, éd. Lessius, octobre 2019.

Approfondir votre lecture

  • 620x349 vignette Initiales

    Initiales, accompagner dans la foi les ados

    Initiales est une revue trimestrielle qui s’adresse aux animateurs de catéchèse, d’aumônerie de l’Enseignement public, en pastorale scolaire dans l’Enseignement catholique, animateurs de mouvements, ou à tout adulte qui souhaite se nourrir d’une réflexion et cherche des outils d’animation pour annoncer Jésus Christ aux adolescents et les aider à entrer dans l’expérience croyante de l’Eglise.

  • Un père et son enfant au bord de la mer.

    Société

    Quel regard est celui des chrétiens dans le monde où ils vivent ? Voici quelques éléments de réflexion rassemblés sur les questions de bioéthique, politique, famille, écologie, justice, réussite sociale, place des médias … Comment aborder la doctrine sociale de l’Église avec les jeunes … et les moins jeunes ?

  • Lumière perçant un ciel nuageux.

    Cœur de la foi et Credo

    En quoi croyons-nous ? Qu’est-ce qui est au cœur de notre foi et nous permet de nous dire chrétien ? Comment comprendre les mots du Credo que les chrétiens affirment dans le Symbole des Apôtres et le Symbole de Nicée-Constantinople ? Des éléments de réflexion pour nous aider à trouver les mots pour professer notre foi. « Je crois en Dieu … »

Sur ce thème

  • « Marcher, c'est consentir à une transformation intérieure, c'est apprendre l'alliance, à vivre à la façon de Dieu. »

    Nomades … le pèlerinage du peuple de Dieu dans la Bible

    Nous appartenons à un peuple de nomades. C’est ce que nous pourrions dire le soir, autour du feu, rejoignant la très ancienne profession de foi que le peuple d’Israël était invité à prononcer au temps de la récolte, une fois en Terre promise : « Mon père était un araméen errant… » (Dt 26, 5-10). Le peuple redisait alors sa longue histoire nomade, accompagnée par le Seigneur.

  • Ini 258-e1 Le bon Pélerin

    « Le bon pèlerin », faire l’expérience de la marche et de la rencontre par le jeu

    Le bon pèlerin : faire l’expérience d’une marche avec ce que cela apporte de difficultés et de joies, d’expérience de la rencontre de l’autre et du Tout Autre. Par ce jeu les jeunes découvriront que d’autres avant eux ont fait cette expérience et ont marqué certains lieux. Ils pourront relire une expérience de marche et découvrir des lieux de pèlerinage.

  • « Après la joie de Pâques, suivez les pas des Apôtres », une série d'enseignements proposée par le diocèse d'Aix et Arles.

    « Suivez les pas des Apôtres » : une série d’enseignements sur les Actes des apôtres

    « Après la joie de Pâques, suivez les pas des Apôtres » : durant ce Temps pascal confiné, le diocèse d’Aix et Arles nous invite à cheminer avec les apôtres, en suivant leurs pas au sein des premières communautés chrétiennes, avec une série d’enseignements vidéos sur les Actes des apôtres, le cinquième livre du Nouveau Testament écrit par saint Luc.