Prier, bénir, rendre grâce en famille, « Église domestique »

Un enfant en prière.

Un enfant en prière.

Nous sommes dans un temps particulier, nous ne cessons de le dire et de l’entendre. Nous avions pensé que ce temps en confinement pouvait être une occasion de silence … en réalité nous sommes extrêmement sollicités !

Beaucoup de très belles propositions des équipes dans les diocèses, les paroisses pour continuer à faire vivre la catéchèse ; de nombreuses messes retransmises sur internet par les évêques et les prêtres qui rivalisent d’ingéniosité avec des moyens techniques parfois succincts… Ces rendez-vous nous aident à nous sentir unis à la vie et à la prière de notre Église, et cependant nous le savons bien, ils ne sont pas le tout de notre prière chrétienne, encore moins de notre vie de chrétien !

Dans Gaudete et exsultate, le pape François nous rappelle que chacun est appelé à la sainteté dans sa vie quotidienne, « en mettant en lumière le meilleur de lui-même, ce que le Seigneur a déposé de vraiment personnel en lui (cf. 1 Co 12, 7) ». Ce temps particulier qui nous est donné, temps où nous sommes confinés dans nos maisons, le cardinal Farrell, préfet du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, nous invite à en faire « un temps de croissance ». Nous sommes contraints de prendre un nouveau rythme, en étant moins dans le “faire” mais en laissant « de la place à l’autre entre les murs étroits de nos maisons ». En famille chacun s’exerce à la patience, à l’attention à l’autre, à l’écoute des besoins et des fragilités… Mais ce n’est pas toujours facile ! Nous pouvons compter sur la force de l’Esprit Saint et la grâce de notre baptême pour qu’à travers nos « petits gestes quotidiens, Jésus [soit] durablement présent ».

Pour nourrir cette vie spirituelle au quotidien, cette vie dans l’Esprit, donnons-nous des temps pour prier en famille : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. » (Mt 18, 20).

  • Mettons-nous à l’écoute de la Parole de Dieu, ouvrons la Bible ensemble, pour lire un psaume, un passage d’Évangile, partager ce que cette Parole suscite en chacun…
  • (Re)créons l’habitude de dire du bien les uns des autres, de nous bénir entre membres d’une même famille.
  • Prenons rendez-vous pour regarder ensemble ce que nous vivons au quotidien et y reconnaître que le Seigneur est à l’œuvre dans les petites choses de chaque jour, que dans ce quotidien nous voulons qu’il soit toujours plus présent.

La vie de cette « Église domestique » creusera en nous la conscience que le Seigneur est avec nous aussi dans cette période si particulière, que son amour pour nous est de toujours à toujours. C’est ce que nous serons heureux de célébrer quand nous nous retrouverons dans nos églises parce que le temps du confinement prendra fin !

Voilà quelques propositions pour vivre ces temps en famille avec des enfants d’âges différents :

  • Au mois de mai, prions Marie avec notre dizainier : un tuto pour le fabriquer soi-même à la maison !

    Pour répondre à l’invitation du pape François, en ce mois de Marie, le Service Diocésain de la Catéchèse du diocèse de Rennes propose aux enfants une activité DIY (« do it yourself », fait-maison …) ludique et utile : fabriquer son propre dizainier ! Pour accompagner petits et grands, un tutoriel vidéo et 10 « perles » animées sont disponibles pour apprendre à prier une dizaine de chapelet par l’intercession de la Vierge Marie.

  • Neuvaine de préparation à la Pentecôte, 9 jours de prière à l’Esprit Saint

    Les neuf jours entre l’Ascension et la Pentecôte sont l’occasion de prier l’Esprit Saint, de lui demander qu’il vienne à nouveau prendre place dans nos vies, de manière plus intense, à la lumière de la période que nous venons de vivre. L’équipe du SNCC vous propose une neuvaine pour nous préparer à la Pentecôte, du vendredi 14, lendemain de l’Ascension, au samedi 22 mai 2021, veille de la Pentecôte. Chaque jour une petite catéchèse est proposée pour approfondir le lien à la troisième Personne de la Trinité, ainsi qu’une petite vidéo sous la forme d’un témoignage, un chant et une prière de la Tradition.

  • “Hebdo caté” en famille : un temps de catéchèse à la maison autour de l’évangile du dimanche

    Pour ce nouveau confinement, l’équipe diocésaine de catéchèse d’Albi édite de nouveau le rendez-vous familial Hebdo caté. Une proposition catéchétique pour aider les familles à bien vivre le dimanche avec les enfants, petits et grands autour de l’évangile !

  • Le château intérieur : éveiller la spiritualité des enfants avec Thérèse d’Avila

    « Le château intérieur », un récit signé Judith Bouilloc et illustré par Eric Puybaret, propose aux jeunes lecteurs un voyage intérieur comme une introduction à la vie spirituelle, une invitation à découvrir la demeure de Dieu dans leur cœur. Ce petit livre de spiritualité écrit pour les enfants à partir de 10 ans mais lumineux à tout âge de la vie, nous entraîne dans les pas de sainte Thérèse d’Avila, pour découvrir la force de la prière et le château de notre âme.

  • Célébrer le dimanche : vivre un partage de la Parole ou une liturgie domestique

    Confinement le week-end, couvre-feu, nouveaux horaires des paroisses : jusqu’à ce que nous puissions tous nous retrouver en assemblée paroissiale, nous pouvons continuer ou (re)commencer à célébrer des liturgies domestiques, grâce aux diocèses qui mettent à disposition des fidèles diverses propositions pour conduire et vivre ces célébrations en famille, en « Église domestique » (Lumen gentium, n. 11). Voici les propositions des diocèses d’Amiens, Evry et Toulouse pour un temps de prière dominical depuis chez soi.

  • BlablaKT, une proposition de catéchèse à la maison pour les enfants et les familles

    Depuis le premier confinement du printemps 2020, le Service de l’Initiation Chrétienne du diocèse de Cambrai diffuse BlablaKT, une proposition catéchétique pour les familles et les enfants avec des activités ludiques et spirituelles pour poursuivre la catéchèse depuis chez soi !

Par le diocèse de Troyes

Un livret de prière pour le confinement (et d’autres moments)

Le diocèse de Troyes propose un livret recueillant quelques prières de l’Église avec le moyen simple d’y entrer.

Par le diocèse de Reims

Epidémie, confinement et menace terroriste : une prière litanique en ce temps d’épreuve

Une prière proposée par le diocèse de Reims particulièrement pour ce temps d’épreuve marqué par l’épidémie COVID-19, le confinement et la menace terroriste.

Par l’équipe du diocèse de Lille

Installer un coin prière et prier en famille pendant ce temps « confiné »

Profitons d’être réunis à la maison pour prendre l’habitude de la prière en famille ou la renforcer. Nous vous invitons à installer, parents et enfants, ensemble, un coin prière, un petit espace agréable avec bougie, Bible, croix, fleurs, livre de prières, coussins… et à vous y retrouver chaque jour et l’enrichir d’un mot, une image, un objet. Nous pouvons par exemple confier nos journées à Dieu, prier pour nos proches ou ceux qui nous sont confiés, prier ensemble un Notre Père, un Je vous salue Marie, une des 4 prières jointes en fonction des émotions du moment … Il n’y a pas besoin de faire long ni compliqué pour que la prière ait du sens !

Nous pouvons aussi nous laisser guider par les 3 mots MERCI, PARDON, S’IL TE PLAIT : aujourd’hui j’ai envie de dire MERCI à Dieu pour… ; je veux te demander PARDON pour… ; S’IL TE PLAIT Seigneur…

Voici un lien pour une vidéo qui peut éventuellement vous aider, la prière des 5 doigts de Sœur Agathe :

La prière des 5 doigts, avec Sœur Agathe

Une prière de bénédiction en famille

Nous vous proposons deux formes de prières de bénédictions, tirées du Livre des bénédictions, qui vous permettront, si vous le souhaitez, de bénir votre famille ou votre enfant, chez vous à la maison, autant de fois que vous voudrez.

La bénédiction de la famille peut être au cœur d’une prière axée sur l’action de grâce et la bénédiction de Dieu et/ou marquer la fin d’un temps de prière ensemble.

Pour la bénédiction d’un enfant, il est préférable de choisir un temps calme, par exemple le soir au coucher ou le matin pour démarrer la journée, en l’accompagnant d’un geste simple : la main sur la tête ou un signe de croix sur le front.

Une bénédiction des familles

« Nous te bénissons, Dieu notre Père, car tu as voulu que ton fils vive dans une famille humaine en partageant ses joies et ses peines.

Garde notre famille sous ta protection. Fortifie-la par ta grâce. Rends-nous paisibles et heureux.

Aide-nous à nous assister mutuellement dans l’épreuve et la souffrance.

Fais que nous vivions en ta présence dans la concorde et dans l’amour, en nous rendant service les uns aux autres, à l’exemple de ton fils,

Jésus notre Seigneur. »

(Tracer sur soi le signe de croix).

Amen.

La bénédiction d’un enfant par ses parents

« Que le Seigneur soit avec toi, qu’il te protège aujourd’hui (ou chaque jour),

Et que Dieu te bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit (tracer le signe de croix sur le front de l’enfant). »

Amen.

Ou bien :

« Que le Seigneur te bénisse et te garde, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. »

(Tracer le signe de croix sur le front de l’enfant.)

Amen.

Vivre une liturgie familiale à domicile pour les dimanches

En ces jours de confinement, où les catholiques ne peuvent participer à la liturgie dominicale, les célébrations en ligne (via Facebook, Youtube etc…) se multiplient et elles aident à rester dans la communion. On peut aussi faire le choix d’une célébration plus active, en famille, grâce à des propositions comme celle du diocèse d’Orléans qui met à disposition des fidèles un livret pour conduire et vivre une liturgie domestique en famille, en « Église domestique » (Lumen gentium, n. 11).

Accueillir le Seigneur dans sa maison, au milieu de sa famille et de son quotidien, quelle joie à partager !

Nous relaierons ici des propositions diocésaines pour les dimanches de l’Avent :

  • Célébrer le dimanche : vivre un partage de la Parole ou une liturgie domestique

    Confinement le week-end, couvre-feu, nouveaux horaires des paroisses : jusqu'à ce que nous puissions tous nous retrouver en assemblée paroissiale, nous pouvons continuer ou (re)commencer à célébrer des liturgies domestiques, grâce aux diocèses qui mettent à disposition des fidèles diverses propositions pour conduire et vivre ces célébrations en famille, en « Église domestique » (Lumen gentium, n. 11). Voici les propositions des diocèses d'Amiens, Evry et Toulouse pour un temps de prière dominical depuis chez soi.

  • Par la liturgie, accès à la grâce du temps présent

    Le Service national pour la pastorale liturgique et sacramentelle publie une série de trois articles et des "lignes spirituelles" afin d'accompagner les fidèles et les personnes engagées en diocèse, en cette fin d'année liturgique dans les conditions particulières d'un nouveau confinement national.

Une proposition du Service national « familles et société » de la Conférence des Évêques de France

Relire notre vie en famille avec journal de bord

Nous pouvons par exemple, réaliser un journal familial : chacune et chacun écrit, dessine, colle…dans le journal de bord. Un témoin à partager jour après jour et relire plus tard.

Une idée proposée par le diocèse de Lille

Conserver les beaux moments dans une boîte à merveilles

On peut fabriquer en famille une boîte à merveilles :

  • Prends une boîte à chaussure (ou en carton), ouvre-la et colle à l’intérieur un beau papier de couleur, papier cadeau, papier peint ou dessins que tu auras fait. Fais la même chose avec le couvercle et l’extérieur de ta boite.
  • Installe un bloc-note (ou post-it) et des crayons à côté.
  • Cette boîte servira à toute la famille pour y mettre, chaque jour, une chose belle, étonnante, fabuleuse, merveilleuse que chacun aura vécue dans la journée !
Dans la Province ecclésiastique de Rennes

Entraide : des anges gardiens pour les personnes âgées

Pour que les personnes âgées, les grands-parents se sentent moins seuls, les enfants, qui sont tous à la maison, pourraient écrire de petites lettres pour les personnes âgées en institution ou à domicile, envoyer des dessins, des photos. Les paroisses, et les services diocésains de santé, peuvent servir de relais pour les contacts. […]

Approfondir votre lecture