Les patronages, une présence d’Église aux périphéries

26 janvier 2011: Le P. Vincent De MELLO, aumônier du patronage du Bon Conseil, s'adresse aux enfants pour un temps de catéchisme, Patronage du Bon Conseil, Paris (75), France.

26 janvier 2011: Le P. Vincent De MELLO, aumônier du patronage du Bon Conseil, s’adresse aux enfants pour un temps de catéchisme, Patronage du Bon Conseil, Paris (75), France.

La journée organisée à la CEF le 12 octobre 2018 sur les patronages (Les patronages, une présence d’Église aux périphéries) a souligné l’importance de cette présence de l’Église dans la cité auprès des enfants et des adolescents, et plus encore auprès de ceux qui vivent aux périphéries. Ils permettent de rejoindre des jeunes que nous ne rejoignons pas facilement ailleurs.

Les expériences qui ont été présentées montrent qu’il existe différents modèles d’organisation d’un patronage (une équipe de chrétiens au service de jeunes chrétiens ; une équipe de chrétiens au service de tous les jeunes ; des chrétiens engagés dans une équipe plurielle…) et qu’ils ont tous leur place. La diversité au sein de l’Église est un enrichissement. Il faut peut-être cependant réfléchir à des appellations différentes puisqu’il ne s’agit pas de revenir à un modèle du passé mais de construire de nouveaux outils.

Le soutien apporté aux familles, à travers l’accueil des enfants et des jeunes en dehors du temps scolaire selon une pédagogie inspirée de celle du Christ (croire, espérer, aimer), est vraiment une mission d’Église. Les patronages sont aussi un terreau pour la catéchèse. Ils sont des lieux de vie chrétiens qui permettent l’expérience progressive de la vie de foi et de la vie fraternelle. Comme ils sont fondés sur des principes éducatifs qui prennent en compte toutes les dimensions de la personne, ils peuvent également favoriser l’éveil des vocations (au sens le plus large du terme).

De nombreuses questions éducatives, spirituelles et pratiques ont été abordées pendant la journée, en particulier pendant les ateliers. Pour plus d’information, les travaux de la journée sont publiés dans un numéro des Documents Episcopat. Les patronages aujourd’hui, présence d’Eglise aux périphéries

 

Par ailleurs, l’Afocal met à disposition un guide de l’organisateur de patronage et crée un site spécifique patronages

Tout sur les patronages : un site et un guide pour aider les organisateurs

Pour accompagner les initiatives chrétiennes à destination des enfants et des jeunes, l'Association pour la formation des cadres de l'animation et des loisirs (AFOCAL) propose Le guide de l'organisateur de patronage et un site dédié aux patronages.

Approfondir votre lecture

  • En route vers Pâques, des parcours catéchétiques de Carême ludiques pour les enfants

    Dans son dossier Carême-Pâques, le vicariat enfance-adolescence du diocèse de Paris propose un ensemble de propositions d’animations catéchétiques et de puzzles pour le Carême bâtis autour des textes liturgique de l’année A, B ou C. En famille ou en groupe de catéchèse (école, paroisse…), reconstituez la fresque qui raconte tous les événements menant à la Résurrection ! Un parcours en 12 étapes conçu pour les enfants de 5 à 12 ans.

  • L’Union des patronages, au service de l’unité et du renouveau de la pédagogie du « patro » pour la jeunesse !

    Après des années de relatif déclin, on assiste aujourd’hui à la renaissance des patronages ou « patros ». Parmi les propositions ecclésiales à destination des enfants et des adolescents, ces derniers sont en effet en forte expansion, de nombreux diocèses choisissant de faire renaître ces initiatives et d’encourager leur développement. Véritables « terrains de vie », les patronages participent à la vocation missionnaire de l’Église et peuvent devenir « terreau d’Évangélisation ».

  • A l’occasion du Dimanche de la Parole de Dieu, un livret pour se familiariser avec les Saintes Écritures

    Pour honorer le dimanche consacré à la Parole, chaque année le 3ème dimanche du temps ordinaire et cette année A le 22 janvier 2023, voici un livret co-écrit par le Service national des relations avec le judaïsme et le Service national de pastorale liturgique et sacramentelle. Le dimanche de la Parole de Dieu a pour but de faire grandir chez tous les croyants l’assiduité familière avec les Écritures, renforcer nos liens avec la communauté juive et le pape François nous demande que « ce jour consacré à la Bible soit non pas « une seule fois par an », mais un événement pour toute l’année ».