Catéchèse et catéchuménat : quelques conseils pour bâtir une formation pour les catéchistes

Malette Mission Impossible 2016 11 16Comment bâtir une formation en catéchèse et catéchuménat ? Le SNCC vous propose un retour sur l’expérience de la session « Former les catéchistes en catéchèse et catéchuménat, mission impossible ? » Comment a-t-elle été pensée, préparée, vécue ? A quels fins ? Dans quel esprit ? Voici quelques clés pour construire une journée de formation de catéchistes et accompagnateurs du catéchuménat dans vos diocèses.

En amont :

Écoute des demandes et attentes, analyse des besoins de personnes.

  • Nous avons entendu les demandes des responsables lors de la session proposée par le SNCC pour les 10 ans du TNOCF. Comment élaborer une formation pour les animateurs, les catéchistes ?
  • Nous avons regardé ce qu’on avait déjà fait et comparé avec les nouveaux besoins institutionnels, la réalité du terrain, les évolutions dans les besoins des personnes.
  • Nous avons choisi de proposer une seule journée à la suite des deux journées de formation des services formations pour montrer les liens qui existent entre nous (liens interservices) et donner la possibilité à ceux qui le souhaiter de ne venir de province qu’une fois pour limiter les frais.

Dans la phase de construction :

Analyse des besoins et demandes institutionnels. Travail autour de la visée de la formation, des objectifs, puis construction du schéma, de l’itinéraire en articulant des pierres fondamentales de toute expérience chrétienne, en s’appuyant sur la Parole de Dieu.

Nous avons :

  • Etabli ce qu’on visait pour cette journée.
  • Elaboré un argumentaire, une problématique, en se donnant des objectifs.
  • Choisi un intervenant. Nous avions entendu Catherine Chevallier lors du dernier colloque à l’ISPC et lu ses livres. Catherine Chevalier a soutenu une thèse de doctorat sur la formation des adultes en Eglise. Nous avons donc choisi de travailler avec elle.
  • Cherché quel processus mettre en place, quelle continuité, quel itinéraire, quelles briques, comment s’appuyer sur l’Ecriture et la Tradition de l’Eglise, comment construire notre journée en honorant les 4 piliers du catéchisme avec la foi professée, célébrée, vécue, priée en s’appuyant sur les « sources » de la catéchèse. Les « sources » de la catéchèse ont, chacune, leur langage propre, que l’on exprime par une riche variété de « documents de foi ». La catéchèse est la tradition vivante de ces documents: péricopes bibliques, textes liturgiques, écrits des Pères de l’Eglise, formulations du Magistère, symboles de la foi, témoignages des saints, réflexions théologiques. » DGC N°96.)
  • Travaillé à une formation intégrale d’adultes en formation (ont une expérience, des représentations, sont autonomes)
  • Articulé les différents ingrédients, et choisi un fil rouge (Mission impossible)

Une formation complète :

Nous nous sommes appuyés sur une riche variété de documents de foi, une tradition vivante, une formation intégrale de la personne :

Les Ecritures : Une lecture priante, un atelier biblique, une célébration de la parole

Formulations du magistère : les 4 principes dans la joie de l’Evangile, TNOC

Réflexions théologiques : intervention Catherine Chevalier, dialogues et échanges

Textes liturgiques : temps de prière et de célébration

Témoignages des saints : Spiritualité de saint Jean Eudes

Une appropriation vivante : une réflexion sur ses propres formations, les temps personnels, les temps de groupe, le travail en atelier, la fabrication de l’ADN, les échanges, les vidéos, extrait de films

La prise en compte de l’intégralité de la personne :

L’accueil (des membres de l’équipe, la carte des diocèses pour tenir compte des réalités différentes des personnes), le choix du Mooc, la vidéo, les PPT, le jeu, la musique, les images, les textes, les différents modes de travail (visuel, kinesthésique, auditif), les interventions, le mélange des personnes dans les ateliers (KT et KTQ), le repas et les pauses, la pédagogie (grands groupes, petits groupes, temps courts, temps longs, topos, ateliers, les changements de lieux (chapelle, atrium, amphi, salles)

En conclusion : Relire et évaluer

Se redire qu’on ne peut pas tout faire en une journée ! Choisir ! Certains d’entre vous repartiront frustrés, peut-être mécontents. D’autres seront confortés, d’autres diront « rien de nouveau », d’autres auront pioché quelques idées. Mais « le temps est supérieur à l’espace » . EG 222

Et surtout faire confiance à l’Esprit-saint car « dans la pratique catéchétique, ni les techniques pédagogiques les plus avancées, ni le catéchiste doté de la personnalité humaine la plus captivante ne remplaceront l’action silencieuse et discrète de l’Esprit Saint. C’est Lui, « le vrai protagoniste de toute la mission ecclésiale » c’est Lui le premier catéchiste; c’est Lui le « maître intérieur » de ceux qui grandissent vers le Seigneur. En effet, c’est Lui « le principe inspirateur de toute l’œuvre catéchétique et de ceux qui l’accomplissent ». DGC N°288.

Le dossier Catéchisme de l'Eglise catholique

CEC cartouche du Roi David

Catéchèse et catéchisme

cabochon-expression-de-la-foi-de-l-eglise

Pour vous aider

620x349 vignettes boite à outils rentrée catéchèse

Pour vous aider

620x349 vignettes

Approfondir votre lecture