A l’Assomption, prier et célébrer la Vierge Marie

icone-marie-couv222La fête de l’Assomption, le 15 août, est l’occasion de mettre à l’honneur la Vierge Marie. Le numéro 222 d’Initiales, « Son nom est Marie » nous rappelle combien elle occupe une place de choix dans la vie de l’Eglise, combien elle nous fait cheminer en confiance. Marie nous aide à faire un pas de plus vers Dieu.

Choisie entre toutes les femmes, docile à l’Esprit, Marie nous est donnée par son fils.

Mère du Christ et de l’Église qui est son corps, elle nous tourne vers lui dans l’ aujourd’hui de notre foi : « Faites tout ce qu’il vous dira » (Jn 2,5)

Un numéro à relire comme l’article de Patrick Prétot sur Marie dans la liturgie, et la Méthodologie pour s’appuyer sur des objets de piété en catéchèse. A noter aussi les bonus de ce numéro, ici sur le site, comme le texte sur la première annonce « A la louange de la Vierge Marie » (de Philippe Marxer, sj, en lien avec la fête de l’Immaculée Conception), qui interroge plus généralement sur la place de Marie dans notre vie.

Prière à Marie

Cette prière est extraite de la revue Initiales n°222

Seigneur Jésus, puisque tu nous as donné
Marie, ta propre mère, pour qu’elle devienne
aussi notre mère, nous unissons nos prières
à la sienne pour nous tourner vers toi.

Comme à Cana, elle sait lire dans nos vies ce qui y
manque pour que notre joie soit parfaite, avec toi.

Comme à Cana, tu sais l’entendre,
exaucer sa prière et changer l’eau du
quotidien en vin de ton royaume.

Transforme nos vies Seigneur,
et donne-nous d’accueillir les merveilles
que l’Esprit veut faire en nous,
comme Marie elle-même a accueilli
les paroles de l’ange.

Donne-nous d’avoir toujours la même confiance
et la même foi que Marie, dans nos épreuves
du quotidien comme dans nos joies, pour
qu’elles nous rapprochent toujours de toi.

Amen.

  • Statue de la Vierge Marie.

    Dévotion à Marie : « Les fêtes de Marie conduisent au mystère pascal »

    Dans l'encyclique Lumen Gentium, il est dit que « l'Église honore à juste titre d'un culte spécial celle que la grâce de Dieu a faite inférieure à son Fils certes, mais supérieure à tous les anges et à tous les hommes, en raison de son rôle de Mère très Sainte de Dieu et de son association aux mystères du Christ… Tandis que la Mère est honorée, le Fils en qui tout existe (cf. Col 1/15-16) et en qui « il a plu » au Père éternel « de faire résider toute la plénitude » (Col 1/19) est reconnu comme il convient, aimé, glorifié et obéi »

  • Maurice_Denis_Annonciation

    Annonciation et Visitation : « L’accueil du Seigneur dans nos vies est toujours porteur de fruit »

    De l'Annonciation du Seigneur à Marie à la Visitation, les pages fameuses de l'Incarnation chez l'évangéliste Saint Luc (Lc 1, 26-56) mettent au centre comme personnage principal Marie, à la différence de l'évangile de Matthieu qui insiste plutôt sur Joseph.

  • Statue de la Vierge Marie et de Jésus enfant.

    Marie dans la liturgie : une présence au fil du temps

    Durant les premiers siècles, la piété mariale fut plutôt discrète dans son expression mais forte dans son enracinement biblique et théologique. Le Magnificat et la plus ancienne prière adressée à Marie, le Sub tuum (Sous l'abri de ta miséricorde) constituent deux témoignages de cette sobriété primitive, toute orientée par la manifestation de la place de Marie dans le mystère du salut :

  • couverture 222

    Son nom est Marie – Initiales n°222

    Marie occupe une place de choix dans la vie de l’Église. S’il fallait s’en convaincre, il suffirait alors de jeter un rapide coup d’œil au calendrier des fêtes liturgiques – où l’on ne trouvera pas moins de quinze fêtes mariales ! – ou encore aux lieux de pèlerinages. Car excepté Rome, Jérusalem, ou Saint-Jacques de Compostelle, l’écrasante majorité des démarches pèlerines font cheminer jusqu’à un lieu de culte présentant une dimension mariale importante.

Approfondir votre lecture

  • couverture 222

    Son nom est Marie – Initiales n°222

    Marie occupe une place de choix dans la vie de l’Église. S’il fallait s’en convaincre, il suffirait alors de jeter un rapide coup d’œil au calendrier des fêtes liturgiques – où l’on ne trouvera pas moins de quinze fêtes mariales ! – ou encore aux lieux de pèlerinages. Car excepté Rome, Jérusalem, ou Saint-Jacques de Compostelle, l’écrasante majorité des démarches pèlerines font cheminer jusqu’à un lieu de culte présentant une dimension mariale importante.

  • 620x349 Marie

    Le mois de mai, mois de Marie

    « Profondeurs », le rendez-vous mensuel de l’OCA, épisode 6. Depuis 1724, le mois de mai, est officiellement consacré par l’Eglise à Marie. Il est le plus connu et le plus ancien des mois consacrés. Alors en ce mois marial, mettons le cap sur l’Alsace avec la série de vidéo Profondeurs et un numéro tourné depuis un sanctuaire dédié à la Vierge Marie.

  • La fresque de l'Annonciation de Fra Angelico.

    Marie et le Notre Père

    « Que ta volonté soit faite ». Le fiat de Marie à l’Annonciation fait écho à cette demande du « Notre Père ». « Que tout m’advienne selon ta parole », répond Marie à l’ange Gabriel (Lc 1, 38). En récitant le « Je vous salue Marie », nous célébrons ce oui de Marie, grâce auquel la Parole s’est faite chair et est venue habiter parmi nous.