« Vous serez mes témoins » : en octobre, une semaine pour devenir missionnaire !

Semaine Missionnaire Mondiale en 2022 : « Vous serez mes témoins » (Ac 1, 8).

Du 16 au 23 octobre 2022 aura lieu la Semaine Missionnaire Mondiale voulue par le pape François. Les Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM) sont chargées d’orchestrer ce rendez-vous automnal dédié à l’évangélisation. Le thème choisi pour cette semaine de mission est tiré des Actes des Apôtres « Vous serez mes témoins » (Ac 1, 8).

En 2022, la Semaine Missionnaire Mondiale se conclut le dimanche 23 octobre, date retenue pour la « Journée missionnaire mondiale » fêtée par toutes les Églises du monde ! En France, depuis plus d’une trentaine d’années, cette journée est devenue une semaine pour donner plus de visibilité aux activités missionnaires dans les diocèses et permettre aux paroisses de vivre cette semaine autour de multiples activités. Elle se tiendra cette année sous le patronage de Bienheureuse Pauline Jaricot, « mère des missions ».

Chaque année, à l’occasion de la Semaine Missionnaire Mondiale, le Pape publie un texte de réflexion que vous pouvez retrouver sur le site Mission et Migrations.

Préparer la Semaine Missionnaire Mondiale

Chargées de coordonner la semaine missionnaire annuelle, le site des OPM propose des informations et des aides à la mise en place d’événements au niveau local.

On peut notamment y trouver une prière, un livret d’animation, une affiche …

La prière

Seigneur,

A la suite de la bienheureuse Pauline-Marie Jaricot,

Donne-nous la grâce d’une véritable conversion.

Par ton Eucharistie, fais de nous les témoins de ton amour,

Par ton Sang, fais de nous des témoins de ta miséricorde,

Par ton Église, fais de nous des témoins de ta résurrection,

Par la Vierge Marie, fais de nous des missionnaires.

Réalise avec nous l’unité des chrétiens pour que nous puissions rayonner

de ta paix,

de ta joie

et de ton amour.

Amen.

Comprendre la Semaine Missionnaire Mondiale

Le pape Pie XI a créé la Journée Missionnaire Mondiale en 1926 afin de célébrer « la catholicité et la solidarité universelle ».

Pour aider les jeunes Églises à agir dans leur pays, tous les catholiques sont appelés à la charité missionnaire, chaque année, le troisième dimanche d’octobre. Chacun selon son engagement ecclésial est invité à se mobiliser pendant la semaine qui précède. Les paroisses, les congrégations religieuses, les mouvements, les écoles organisent des célébrations, des animations, des formations… Ce temps est, pour chaque baptisé l’occasion :

  • d’un engagement renouvelé de prière
  • de participer au fonds missionnaire mondial pour soutenir la mission de l’Église dans le monde
  • de s’informer sur la vie des chrétiens à travers le monde

Lire la suite sur le site des Oeuvres Pontificales Missionnaires

A lire aussi :

  • Saints évangélisateurs : des vies consacrées à la mission et à la catéchèse

    L'Église distingue traditionnellement parmi les nombreux saintes et saints qui ont marqué sa longue histoire différents charismes que l’on retrouve notamment dans la litanie des saints : les anges et archanges, les patriarches et prophètes, les apôtres et évangélistes, les martyrs, les docteurs, les évêques, les prêtres, les moines… Ici nous nous intéressons plus particulièrement aux saints qui se sont consacrés à la mission d’évangélisation et à la catéchèse.

  • La Démarche KERYGMA : un processus au service de l’évangélisation

    Mutations, épreuves, crises, signes d'espérance sont autant de réalités qui cohabitent aujourd'hui dans l'Église en France. Les évêques du Conseil pour la Catéchèse et le Catéchuménat (CCC), attentifs à l'invitation du pape François à fonder toute activité d'évangélisation sur le kérygme, recevant en 2020 le nouveau Directoire pour la Catéchèse et en 2021 le Motu Proprio instituant un ministère de catéchiste, ont saisi un kaïros pour redynamiser l'activité catéchétique en cette nouvelle étape de l'évangélisation en France. C'est pourquoi ils initient un processus : la Démarche KERYGMA.

« Toi, va avec l’Esprit-Saint. Va, le Seigneur ne te laissera pas seul ! » : l’homélie du Pape François au début du mois missionnaire extraordinaire en 2020

Nous entamons aujourd’hui le mois missionnaire d’octobre, accompagnés de trois « serviteurs » qui ont porté beaucoup de fruit.

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus nous montre le chemin, elle qui a fait de la prière le carburant de l’action missionnaire dans le monde.

C’est aussi le mois du Rosaire : comment prions-nous pour la diffusion de l’Évangile, pour nous convertir de l’omission à la mission ?

Il y a ensuite saint François-Xavier, un des grands missionnaires de l’Église. Lui aussi nous secoue : sortons de nos coquilles ! Sommes-nous capables de nous départir de notre confort pour l’Évangile ?

Et il y a la vénérable Pauline Jaricot, une ouvrière qui a soutenu les missions par son travail quotidien : par les offrandes qu’elle prélevait de son salaire, elle a été à l’origine des Œuvres Pontificales Missionnaires. Et nous, faisons-nous de chaque journée un don pour combler la fracture entre l’Évangile et la vie ? S’il vous plaît, ne vivons pas une foi « de sacristie ».

Une religieuse, un prêtre et une laïque nous accompagnent. Ils nous disent que personne n’est exclu de la mission de l’Église. Oui, en ce mois, le Seigneur t’appelle toi aussi. Il t’appelle, père ou mère de famille ; toi, jeune qui rêves de grandes choses ; toi, qui travailles dans une usine, dans une boutique, dans une banque, dans un restaurant ; toi qui es au chômage, toi qui es dans un lit d’hôpital… Le Seigneur te demande d’être un don là où tu es, comme tu es, pour celui qui est à côté de toi ; de ne pas subir la vie, mais de la donner, de ne pas te lamenter, mais de te laisser toucher par les larmes de celui qui souffre. Courage, le Seigneur attend beaucoup de toi ! Il attend aussi que quelqu’un ait le courage de partir, d’aller là où manquent le plus l’espérance et la dignité, là où trop de personnes vivent encore sans la joie de l’Évangile. « Mais où dois-je aller tout seul ? ». Non, ça ne va pas. Si nous envisageons de faire la mission avec les organisations commerciales, avec des plans de travail, ça ne va pas.

Le protagoniste de la mission est l’Esprit-Saint. C’est le protagoniste de la mission. Toi, va avec l’Esprit-Saint. Va, le Seigneur ne te laissera pas seul ! En témoignant, tu découvriras que l’Esprit-Saint t’a précédé pour te préparer le chemin.

Courage, frères et sœurs ! Courage, Mère Église : retrouve ta fécondité dans la joie de la mission !

Approfondir votre lecture