Saints évangélisateurs : des vies consacrées à la mission et à la catéchèse

Pauline Jaricot, Saint Turibe de Mogrovejo, Léontine Dolivet.

Pauline Jaricot, Saint Turibe de Mogrovejo, Léontine Dolivet.

L’Église distingue traditionnellement parmi les nombreux saintes et saints qui ont marqué sa longue histoire différents charismes que l’on retrouve notamment dans la litanie des saints : les anges et archanges, les patriarches et prophètes, les apôtres et évangélistes, les martyrs, les docteurs, les évêques, les prêtres, les moines…

Ici nous nous intéressons plus particulièrement aux saints qui se sont consacrés à la mission d’évangélisation et à la catéchèse.

Turibe de Mogrovejo, catéchiste, saint et patron du Directoire pour la catéchèse !

La présentation du nouveau Directoire pour la catéchèse nous propose de découvrir un grand catéchiste : saint Turibe de Mogrovejo (1538-1606).

De manière tout à fait fortuite, l’approbation du présent Directoire a eu lieu en la mémoire liturgique de saint Turibe de Mogrovejo (1538-1606). Un saint, peut-être assez peu connu, qui a pourtant donné une forte impulsion à l’évangélisation et à la catéchèse. Sur les traces de saint Ambroise, cet éminent juriste laïc, né à Majorque dans une famille noble, formé à l’université de Valladolid et Salamanque où il fut professeur, nommé président du tribunal de Grenade, fut consacré évêque et envoyé par le pape Grégoire XIII à Lima, au Pérou. Il comprit son ministère épiscopal comme celui d’un évangélisateur et d’un catéchiste. En écho à Tertullien, il aimait répéter : « Le Christ est une vérité non conventionnelle ». Il le redira surtout face aux conquistadors qui opprimaient les Indiens au nom d’une supériorité culturelle et aux prêtres qui n’avaient pas le courage de défendre le sort des plus pauvres. Missionnaire infatigable, il parcourait les territoires de son Église, à la recherche avant tout des indigènes pour leur annoncer la Parole de Dieu dans un langage simple et facilement accessible. Au cours de ses vingt-cinq années d’épiscopat, il organisa des Synodes diocésains et provinciaux, il se fit catéchiste et produisit en langue espagnole, en quechua et aymara, les premiers catéchismes pour les indigènes d’Amérique du Sud. Son œuvre d’évangélisation porta des fruits inattendus avec la venue à la foi de milliers d’indigènes qui rencontrèrent le Christ dans la charité de l’évêque. C’est lui qui donna le sacrement de la Confirmation à deux saints de cette Église : Martín di Porres et Rose da Lima. En 1983, saint Jean-Paul II l’a proclamé patron de l’épiscopat latino-américain. C’est donc sous la protection de ce grand catéchiste que se place également le nouveau Directoire pour la catéchèse.

  • Directoire pour la catéchèse, Septembre 2020.

    Directoire pour la catéchèse : la catéchèse au service de la nouvelle évangélisation

    Nous voilà envoyés en cette rentrée pastorale annoncer la Bonne nouvelle de l’Évangile sur les routes de nos diocèses dans les conditions toujours difficiles de la pandémie qui s’ajoutent à bien d’autres obstacles. Si le Seigneur nous envoie en nous recommandant de ne rien prendre pour la route, il nous garantit qu’il est avec nous et même qu’il nous précède dans le cœur de ceux que nous allons rencontrer.

  • Saint Turibe de Mogrovejo.

    La sainteté dans le nouveau Directoire pour la catéchèse, « une parole décisive »

    Dès les premières pages du Directoire pour la catéchèse paru en 2020, la sainteté est affirmée comme le projet de Dieu pour l’humanité sauvée et divinisée. Il nous destine à vivre en communion avec lui dans une relation filiale renouvelée par Jésus Christ. Dans sa bonté et sa sagesse, Il « nous a choisis, dans le Christ, avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints, immaculés devant lui, dans l’amour. Il nous a prédestinés à être, pour lui, des fils adoptifs par Jésus, le Christ » (Ep 1, 4-5 cité au n°11).

Pauline Jaricot, patronne des missions lors du mois missionnaire mondial en 2019, béatifiée prochainement

Le 26 mai 2020, le pape François a autorisé la publication d’un décret reconnaissant un miracle attribué à Pauline Jaricot, fondatrice de l’Œuvre pour la Propagation de la foi et de l’Œuvre du Rosaire vivant, née le 22 juillet 1799 et morte le 3 janvier 1862 à Lyon. Ce décret ouvre la voie à sa prochaine béatification.

A cette occasion, cherchons à mieux connaitre cette laïque qui, au début du 19éme siècle, s’est engagée au service des missions et a été nommée patronne des missions par le Pape François lors du mois missionnaire mondial d’octobre 2019.

Pauline Marie Jaricot a vécu dans une période de grande instabilité politique et dans laquelle l’industrialisation créait une nouvelle classe sociale touchée par la pauvreté. Elle est née dans une famille aisée de marchands de soie à Lyon. Après un accident et la mort de sa mère, elle a connu une conversion fulgurante à l’âge de 17 ans. Elle décide alors de consacrer sa vie à Dieu par un vœu privé de chasteté et se met au service des plus pauvres et des malades. Puis elle se voue à soutenir la Mission de l’Église par la prière et la collecte de fonds.

Elle a l’idée de rendre les enfants eux-mêmes missionnaires ; elle soutient l’œuvre de Mgr de Forbin-Janson qui deviendra l’Enfance Missionnaire toujours présente dans le monde entier.

Léontine, catéchiste bretonne en voie de béatification

En 2017, Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, a déclaré l’ouverture de la cause de béatification de Léontine Dolivet (1888-1974) qui a donné sa vie pendant plus de cinquante ans à la catéchèse des enfants dans sa commune d’Ille et Vilaine.

Pour aller plus loin en catéchèse :

  • Tous appelés à être des saints évangélisateurs ? N’est-ce pas cela être disciple-missionnaire ? Au n° 23 de Gaudete et exsultate, la pape François parle de l’appel à la sainteté pour chacun comme d’un rappel fort : « Toi aussi, tu as besoin de percevoir la totalité de ta vie comme une mission. Essaie de le faire en écoutant Dieu dans la prière et en reconnaissant les signes qu’il te donne. Demande toujours à l’Esprit ce que Jésus attend de toi à chaque moment de ton existence et dans chaque choix que tu dois faire, pour discerner la place que cela occupe dans ta propre mission. Et permets-lui de forger en toi ce mystère personnel qui reflète Jésus-Christ dans le monde d’aujourd’hui. »
  • Percevons-nous la totalité de notre vie comme une mission ?
  • Savons-nous nous appuyer sur les moyens de discernement que nous donne l’Esprit Saint pour discerner ce que le Seigneur attend de nous ?

Le dossier :

Le couronnement de la Vierge et l'adoration des saints attribué à Jacopo di Cione, 1370.

Saints en catéchèse

Au gré des fêtes liturgiques et des canonisations, nous vous proposons de découvrir la catéchèse à l'école des saints que l'Eglise catholique célèbre et à la rencontre de grands témoins.

Approfondir votre lecture

  • Saint Turibe de Mogrovejo.

    La sainteté dans le nouveau Directoire pour la catéchèse, « une parole décisive »

    Dès les premières pages du Directoire pour la catéchèse paru en 2020, la sainteté est affirmée comme le projet de Dieu pour l’humanité sauvée et divinisée. Il nous destine à vivre en communion avec lui dans une relation filiale renouvelée par Jésus Christ. Dans sa bonté et sa sagesse, Il « nous a choisis, dans le Christ, avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints, immaculés devant lui, dans l’amour. Il nous a prédestinés à être, pour lui, des fils adoptifs par Jésus, le Christ » (Ep 1, 4-5 cité au n°11).

  • L'étonnante histoire des saintes et des saints d'Alsace, des vies de saints alsaciens racontées aux adolescents.

    L’étonnante histoire des saintes et des saints d’Alsace, racontée aux jeunes

    Un cheminement historique illustré dans les pas des saints et saintes originaires de l’Alsace qui ont marqué l’histoire et la foi des fidèles de cette région. Conçu pour des adolescents (6ème – 5ème), ce petit ouvrage présente les figures qui ont marqué l’histoire catholique en Alsace et que l’Eglise a déclaré bienheureux, saintes, saints, …

  • Mon chemin à la suite des saints, 30 vies de saints et 1 décor autocollant.

    Mon chemin à la suite des saints : connaître les saints et prier avec eux

    Après « Mon chemin de Carême » et « Mon chemin de l’Avent », les éditions Crer Bayard proposent un album illustré sur les saints pour les plus jeunes et les familles. Un joli chemin pour apprendre à connaitre les saints et prier avec eux !