La catéchèse : la Parole au souffle de l’Esprit

Un enfant portant une bougie allumée lors d'une activité catéchétique.

Un enfant portant une bougie allumée lors d’une activité catéchétique.

Article publié dans le Guide annuel 2016/2017 Points de repère

Qu’est-ce que la catéchèse ? La catéchèse est une action vitale pour l’Eglise. Elle participe à l’annonce de la Bonne Nouvelle à tous. Quelle est sa spécificité, comment la définir ?

Catéchiser, faire résonner la Parole

Le meilleur point de départ pour comprendre ce qu’est la catéchèse est son étymologie. C’est un mot grec provenant d’un verbe mystérieux, catekeo qui veut dire « faire résonner ». C’est un « écho », un son, une parole qui résonne d’une vallée à l’autre, qui couvre les distances grâce à la force de celui qui la prononce mais grâce aussi à l’air, au vent qui permet la propagation des ondes. Ainsi, dans la catéchèse, deux dimensions doivent être toujours rappelées : la parole, l’énergie, le courage d’ouvrir son cœur et ses poumons pour annoncer quelque chose, pour révéler le nom de Quelqu’un. Et le vent qui dans la Bible figure l’Esprit, le vent qui permet à cette parole de rejoindre les autres, de franchir des obstacles et des distances bien plus grands que ce que nous pourrions imaginer. Témoignage de ce qu’on a découvert, action de l’Esprit, don de soi et don de Dieu… Tout ceci anime la catéchèse face aux défis qui l’interpellent. La Parole de Dieu résonne dans la vie des catéchisés, elle les anime, les transforme, les engage à vivre, à parler, à témoigner de l’amour infini du Père.

La catéchèse fait partie de l’évangélisation

Aujourd’hui, avec la catéchèse, d’autres mots existent et peuvent créer, sans le vouloir, des confusions ou des malentendus. Évangélisation, nouvelle Évangélisation, première annonce… Pour faire émerger la signification actuelle et spécifique de la catéchèse, il est utile de les mettre en relation et non de les opposer. Tel est le dernier commandement confié par Jésus à ses disciples : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28,18-20).

L’Eglise évangélise par l’intermédiaire de tout ce qu’elle est et réalise. Elle le fait grâce à quatre grands domaines toujours inséparables et ayant toutefois chacun leur spécificité : la liturgie, le témoignage (martyria), le service (diakonia) et la communion (koinonia).

La spécificité de la catéchèse

Qu’en est-il alors de la catéchèse ? Quel est donc le domaine spécifique qui la caractérise ? Si elle est liée à la liturgie, à la communion et au service dans l’Eglise, la catéchèse fait partie du ministère de la parole, du “témoignage” ou “martyr. Le propre de la catéchèse est ainsi une “parole” qui annonce, qui témoigne, qui rend compte de la foi. La catéchèse n’est pas donc le tout dans la vie de l’Eglise, mais la catéchèse est précisément au service du “tout” et de l’essentiel dans la vie de chaque baptisé. Dans ce “tout”, apparaît cette dimension fondamentale de la communauté chrétienne, du “bain ecclésial”.

Le but de la catéchèse : l’intimité avec le Christ

Le cœur et la mission de la catéchèse ne réside pas simplement dans l’apprentissage, mais comme le soulignait saint Jean-Paul II dans « la mise en relation avec Quelqu’un » : c’est à dire qu’au cœur de la catéchèse nous trouvons essentiellement une Personne, celle de Jésus de Nazareth, « Fils unique du Père, plein de grâce et de vérité », qui a souffert et qui est mort pour nous et qui maintenant, ressuscité, vit avec nous pour toujours. C’est Jésus qui est « le Chemin, la Vérité et la Vie » et la vie chrétienne consiste à suivre le Christ, « sequela Christi ». Mais encore : « le but définitif de la catéchèse est de mettre quelqu’un non seulement en contact mais en communion, en intimité avec Jésus-Christ: lui seul peut conduire à l’amour du Père dans l’Esprit et nous faire participer à la vie de la Trinité Sainte.1 »

Le lien entre catéchèse et « première annonce » toujours plus actuel

L’invitation du Pape François dans l’exhortation apostolique La Joie de l’évangile le souligne : « Nous avons redécouvert que, dans la catéchèse aussi, la première annonce ou “kérygme” a un rôle fondamental, qui doit être au centre de l’activité évangélisatrice et de tout objectif de renouveau ecclésial. […] Sur la bouche du catéchiste revient toujours la première annonce : “Jésus Christ t’aime, il a donné sa vie pour te sauver, et maintenant il est vivant à tes côtés chaque jour pour t’éclairer, pour te fortifier, pour te libérer.” »2

Le Pape François souligne que cette annonce, vrai cœur ardent de la catéchèse, vise à une croissance, à cette maturation indispensable de la vie de foi de toute personne, que la rencontre avec Jésus et son Évangile conduisent à une authentique conversion et à la réalisation de soi-même.

La catéchèse : pour grandir dans la foi

Trois verbes caractérisent la réalisation de cette croissance et sont mis constamment en relation : le savoir-être, le savoir, et le savoir-faire. La catéchèse comporte toujours une dimension d’initiation à l’être chrétien, à la vie de foi. Elle accompagne l’existence des personnes à qui elle s’adresse. Dans un chemin de catéchèse, le savoir ne doit pas être négligé car celui qui rencontre le Christ est incité à entrer toujours plus dans le mystère de Dieu, à connaître sa volonté, à découvrir ce que l’Esprit réalise. Les questions de foi sont nécessaires dans un chemin de foi, elles croissent et se transforment parallèlement à la vie de chacun Enfin, il ne faut pas oublier une dimension pratique de la catéchèse, son revers éthique : tout chemin de foi conduit la personne non seulement à être toujours plus fils de Dieu, à comprendre toujours toujours la richesse et la beauté du christianisme, mais aussi à poser dans sa vie et dans son histoire des choix courageux que seuls “le cœur nouveau et l’esprit nouveau” donnés par Dieu peuvent identifier et réaliser.

Père Pietro Biaggi, directeur adjoint SNCC

1. Saint Jean Paul II, Exhortation apostolique Catechesi Tradendae n°5, 1979.

2. Pape François. Exhortation apostolique La joie de l’Evangile n°168, 2013.

  • Points de repère : un an autour de Saint Joseph, l’Avent, la nativité de saint Jean-Baptiste

    Guide annuel Points de repère 2016/2017, pour la catéchèse des enfants et de leurs familles. Le Guide annuel Points de repère évolue. En cette année pastorale 2016-2017 il comprend :

  • Être catéchiste, un chemin

    Être catéchiste c’est une vocation, un chemin qui requiert une vie spirituelle branchée sur le Christ et qui invite à se former pour toujours mieux témoigner. Il y a quelques années, je fis une enquête auprès des prêtres de mon diocèse. Face à la nécessité toujours croissante de trouver des catéchistes disposés à se mettre au service de la communauté, je posai aussi cette question : sur la base de quel critère devons-nous identifier ceux qui pourraient devenir catéchistes ?

Approfondir votre lecture

  • Comment bâtir une séance de catéchèse ?

    Que proposer lors de ma séance de caté ? L’Orientation de la Catéchèse en Alsace, service diocésain de la catéchèse du diocèse de Strasbourg, publie sur sa chaîne YouTube une courte vidéo avec des repères théologiques pour vous aider à construire une séance de catéchèse.

  • « La mission du catéchiste est avant tout d’être témoin »

    Le pape François est intervenu sur la catéchèse vendredi dernier 17 septembre 2021 dans le cadre d’une rencontre organisée par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation (CPPNE), avec les responsables européens pour réfléchir ensemble à la réception du Directoire pour la catéchèse paru en 2020 et du Motu proprio Antiquum ministerium instituant un ministère de catéchiste.

  • César de Bus, catéchiste auprès des jeunes et des pauvres et futur saint

    Le pape François a annoncé la canonisation future de sept bienheureux, dont le français César de Bus, béatifié en 1975 par Paul VI, prêtre, « saint catéchiste » et fondateur de la Société des Prêtres de la doctrine chrétienne. L’Église reconnait en lui un modèle de catéchiste, lui qui disait : II faut que tout ce qui est en nous catéchise et que notre conduite fasse de nous un catéchisme vivant…