La mystagogie, découverte ou redécouverte ? Chercheurs de Dieu HS n°9

Chercheurs de Dieu HS n°9Un mot qui peut paraître bien mystérieux et pourtant la réalité qu’il désigne est présente tout au long de la tradition de l’Église et de sa mission d’évangélisation. Ce hors série donne les moyens d’une réflexion sur l’enjeu de la mystagogie aujourd’hui.

Commander

Sommaire du numéro hors série d’octobre 2008 de Chercheurs de Dieu (HS9).

« Ne sommes-nous pas dans des temps nouveaux, marqués par la sécularisation et la mondialisation d’une part, et par de nouvelles aspirations humaines, existentielles et spirituelles d’autre part ? Le trésor chrétien ne peut-il pas aujourd’hui encore répondre à ces aspirations par le témoignage d’une foi célébrée, professée et vécue ? Ce témoignage retentit dans la liturgie, l’annonce et l’engagement chrétien. la méthode mystagogique relie ces trois dimensions du témoignage: de la célébration à la vie, par le biais de la catéchèse. »

Mgr Christophe Dufour, président de la CECC (Commission de la catéchèse et du catéchuménat)

Dans chacune des six séquences de ce hors série, il est proposé une alternance de textes de réflexion et de narration d’expériences.

Chercheurs de Dieu

Chercheurs de Dieu est une revue d'accompagnement de l'initiation chrétienne parue entre 2000 et 2008. Elle comprend 35 numéros et 9 hors-série.

Dans chaque numéro, une réflexion, des récits d'expérience, de nombreux articles pour aider à la mise en oeuvre de l'initiation chrétienne.

Approfondir votre lecture

  • Pourquoi se confesser ? Comment recevoir le sacrement de la réconciliation ?

    Pourquoi demander le sacrement de la réconciliation ? Comment s’y prendre ? Dans le cadre de la série Théo Dom sur les 7 péchés capitaux, sœur Henriette Kaboré, dominicaine, nous parle de l’importance de la confession dans la vie des baptisés. Aveu de ses péchés, contrition, miséricorde de Dieu, joie d’être pardonné : le pourquoi et le comment de la confession expliqués en vidéo.

  • Jules et Manon découvrent les trésors du pardon et de la réconciliation

    Après les trésors de la messe, de Noël, de la Création, du scoutisme, les enfants Jules et Manon découvrent les trésors du pardon dans cet album illustré sur le chemin du pardon et de la réconciliation.

  • Après les sacrements, favoriser l’intégration des néophytes dans la communauté chrétienne

    Cette année, les rencontres pour les catéchumènes ont été limitées, se sont vécues en petit comité et avec de la distance. Ces conditions n’ont pas permis la rencontre des catéchumènes avec la communauté alors qu’habituellement ils sont très entourés durant le Carême et le Temps pascal : scrutins, baptême, confirmation. Pour aider les néophytes à créer du lien avec la communauté, et à trouver leur place, le service du catéchuménat du diocèse de Nantes a conçu un parcours « Accompagner après les sacrements », qui se déploie sur trois rencontres dominicales.

  • Appelés au baptême en 2020 : le temps des retrouvailles, de la célébration et de la mystagogie

    Pour accompagner les catéchumènes puis les néophytes en cette année spéciale qui a vu les baptêmes d’adultes différés, le Service diocésain du catéchuménat du diocèse de Lille a proposé des fiches pour préparer la célébration du baptême au cours d’une messe paroissiale, pour vivre la célébration, pour en faire une mystagogie.

  • Grâce au jeu, mettons le cap sur la Justice dans nos vies !

    Nous assumons un certain nombre de responsabilités : familiales, au travail, dans notre environnement local ou associatif, comme citoyen, ou encore dans notre mission d’accompagnateur ou de catéchiste, en paroisse. Comment conduisons-nous notre vie ? Sur quoi et sur qui gouvernons-nous ? Sur quoi n’avons-nous aucune maîtrise ?
    Le baptême fait de nous des « rois ». Navigant vers chacun de ces pans de notre vie, jetons l’ancre pour relire avec le Christ notre manière de conduire notre vie avec justice.

  • L’art pour dire Dieu : La Justice et le tombeau des parents d’Anne de Bretagne

    Dans ce numéro de printemps consacré à la gouvernance et à la justice, la rédaction de L’Oasis propose à ses lecteurs de découvrir une figure de justice : l’une des statues du riche monument funéraire que la future reine de France Anne de Bretagne à fait édifier pour ses parents, François II et Marguerite de Foix. Nous encourageons nos lecteurs à venir contempler ce tombeau in situ, dès que les sorties et promenades seront de nouveau autorisées, et lorsque l’épidémie qui sévit en France ne sera plus qu’un lointain souvenir.