Plan Vigipirate Alerte Attentat suite aux attentats du 13 novembre 2015

« Le niveau « alerte-attentat » du plan Vigipirate est en vigueur en Ile-de-France : informations mises à jour suite aux attentats terroristes du 13 novembre 2015. Les manifestations publiques sont annulées en Ile-de-France ainsi que les voyages scolaires sur tout le territoire national jusqu’à nouvel ordre. « 

Ce texte est une reprise du communiqué à lire sur www.education.gouv.fr : consignes-de-securite-applicables-dans-les-etablissements-relevant-du-ministere

(Publié ici le 17/11/2015 à 18h00)

« Pour l’ensemble du territoire national, il est demandé de veiller à la stricte application du contrôle d’accès et du contrôle visuel des sacs dans les écoles et établissements scolaires, publics et privés, ainsi que dans les établissements d’enseignement supérieur et les organismes de recherche.
La présence d’adultes aux entrées et sorties est mise en place. Une attention particulière est demandée afin d’éviter tout attroupement aux abords de ces établissements.
Il est par ailleurs demandé aux recteurs en lien avec les préfets d’identifier les écoles et établissements scolaires sensibles.
Il est recommandé aux responsables des établissements de signaler à la préfecture les manifestations ou les déplacements importants.
S’agissant des établissements de l’enseignement supérieur, il est demandé de porter une attention particulière à l’organisation de manifestations ouvertes au public en liaison avec les préfets.
Ces consignes ont été transmises aux recteurs d’académies, chanceliers des universités, présidents et directeurs d’établissements d’enseignement supérieur, aux présidents et directeurs d’organismes de recherche, aux directeurs du Cnous et des Crous par le haut fonctionnaire de défense et de sécurité du ministère. »

Ce texte est une reprise du communiqué à lire sur www.education.gouv.fr : consignes-de-securite-applicables-dans-les-etablissements-relevant-du-ministere

Activités pastorales

A titre informatif (sous réserve de confirmation auprès d’une autorité publique, si cela pose question), les établissements accueillant des enfants et des jeunes ne doivent pas maintenir les déplacements inhabituels mais peuvent continuer de se rendre, par exemple, sur les lieux de restauration et les centres sportifs s’ils sont à l’extérieur de l’établissement.
Le bon sens commande que ces règles s’appliquent également aux activités pastorales. Les groupes de catéchèse et d’aumônerie doivent s’interroger pour tout déplacement inhabituel (sortie exceptionnelle, pèlerinage, retraite, etc.), la décision devant être prise par le responsable concerné.

Des questions ou des doutes, prendre contact avec les autorités publiques (commissariat de police, préfecture, mairie…) ; ceci jusqu’à ce que le plan Vigipirate passe à un niveau inférieur.

Pour plus d’informations

Notre dossier Violence / attentats

  • 31 mars 2015 : Une jeune femme allume un cierge lors de la prière en mémoire des martyrs contemporains célébrée en la basilique Sainte-Marie-du-Trastevere, Rome, Italie.

March 31, 2015: A young woman lays a candle symbolizing a martyr during a prayer for the Christian martyrs of the XXI century. Basilica of Santa Maria in Trastevere in Rome, Italy.

    Violence / Attentats

    31 mars 2015 : Une jeune femme allume un cierge lors de la prière en mémoire des martyrs contemporains célébrée en la basilique Sainte-Marie-du-Trastevere, Rome, Italie. Attentats et violences : prier et trouver les mots, avec les enfants et les jeunes Comment trouver les mots pour parler à des enfants et des jeunes des attaques terroristes qui ont […]