Statistiques du catéchuménat en 2009

Statistiques 2009

Suite à la conférence de presse du 23 mars 2009, retrouvez-ci dessous les données sur le catéchuménat en 2009.

« Le catéchuménat, se convertir à l’âge adulte »

Aujourd’hui, au sein de l’Eglise catholique, des enfants, des jeunes, des adultes vivent un temps de conversion initial. Ce temps est le catéchuménat.

Les personnes qui accompagnent des catéchumènes se trouvent particulièrement confrontées à deux questions :

  • Dans la société actuelle, comment se fait-il, que des hommes et des femmes se tournent vers une religion et choisissent ?
  • Dans le cadre du christianisme, en quoi la conversion change-t-elle
    la vie des personnes ?

Pour apprécier ce qui est en jeu dans la conversion chrétienne, au temps du catéchuménat, il importe de se situer du point de vue de la personne qui chemine dans la foi.

Chercheurs de sens

Le catéchumène, structuré comme tout être humain, est un chercheur de sens et l’authenticité de vie. Au départ d’une conversion, il y a un désir, un manque éprouvé … L’accompagnateur de catéchumène est d’emblée amené à se décentrer d’un itinéraire qu’il préétablirait lui-même pour faire pleinement droit à l’imprévu d’une expérience spirituelle.

Peu à peu ils deviennent croyants

Chemin faisant, les catéchumènes expriment des bouleversements. La foi, disent-ils, change complètement leur manière de voir le monde, le sens de l’existence, l’importance des relations… Ils se
situent progressivement comme croyants, avec des convictions, de nouvelles valeurs, des opinions à communiquer…

Puis disciples de Jésus Christ

Mais la conversion les conduit encore ailleurs. En écoutant ou lisant leur récit de foi, les accompagnateurs le constatent : les catéchumènes prennent conscience que valeurs, convictions et opinions peuvent devenir un enfermement. La conversion devient alors l’espace salutaire qui laisse du champ un questionnement, une force critique. Pour les chrétiens, cette force et l’Evangile. Les catéchumènes découvrent une altérité fondatrice de leur foi, et en même temps une capacité de liberté qui les rend acteurs de leur vie. Mais cette source de liberté, ils en viennent à l’attribuer à la présence de Dieu.

Cette expérience est partagée pour la plupart : se convertir devient alors un but en soi qui donne sens et goût à l’expérience religieuse. Vivre en chrétien est un choix et on le devient par l’expérience
initiale d’une première conversion. Les néophytes expérimentent ainsi leur nouvelle appartenance à la longue filiation qu’est l’Eglise depuis Jésus Christ.

Cette année les communautés chrétiennes commémorent l’apôtre Paul : la conversion de Paul a été à l’origine de l’essor de l’Eglise. Car si l’expérience de conversion a des répercussions sur la vie des personnes, elle en a tout autant sur la pratique religieuse d’une époque. Se convertir aujourd’hui comme hier, a une portée d’actualité et un impact dans la vie du monde.

Sœur Béatrice Blazy, Adjointe au Directeur, Déléguée pour le catéchuménat

Vous pouvez accéder aux documents en version .pdf en cliquant sur les liens ci-dessous :

Approfondir votre lecture

  • Enquête sur l’évolution de l’éveil à la foi dans les diocèses

    Au sein du Service national pour la catéchèse et le catéchuménat, nous avons pris acte d’une évolution de la question de la famille dans la catéchèse et l’éveil à la foi dans la plupart des diocèses. Nous questionnant sur la manière d’accompagner au mieux ces évolutions, nous avons le désir de réfléchir avec les personnes qui, dans les diocèses, ont une attention plus particulière sur l’éveil à la foi des petits enfants, parfois aussi de leurs parents, et bien souvent aujourd’hui de l’annonce de la foi au sein de la famille.

  • Enquête sur le nombre d’enfants catéchisés du CE2 au CM2 en 2016

    L’enquête sur le nombre d’enfants catéchisés entre 8 et 11 ans, commencée en juin 2016, a été poursuivie pendant toute l’année scolaire 2016-2017. 74% des diocèses ont répondu.

  • Quelques mots sur la rentrée du caté en 2011

    Conférence de presse nationale du 1er septembre 2011. A l’occasion de la rentrée scolaire, le service national de la catéchèse et du catéchuménat a donné une conférence de presse sur « la rentrée du caté ».