« La catéchèse : une formation intégrale de la personne »

Points de repèreDu 3 au 5 juillet 2013, durant les trois jours de la session nationale du SNCC, les responsables diocésains de la catéchèse et du catéchuménat ont réfléchi à l’enjeu de la formation des catéchètes. En effet, former des hommes et des femmes croyants, les faire croître dans leur mission de serviteurs de la parole, leur donnera l’élan nécessaire pour qu’à leur tour ils puissent aider leurs frères catéchisés à grandir dans la foi. Le père Luc Mellet, directeur du SNCC, s’est adressé à l’ensemble des participants pour introduire cette session sur le thème de « La formation des catéchètes aujourd’hui ».

Discours du père Luc Mellet à télécharger en PDF

En guise d’ouverture …

Cette session sur « la formation des catéchètes aujourd’hui » nous fait entrer dans un travail de formation de formateurs au niveau national.

Quel est notre projet ?

Dans le cadre de l’Année de la foi et du 20e anniversaire du Catéchisme de l’Eglise catholique, nous voulons être sensibles plus particulièrement à la ce qu’est la catéchèse, sa place dans la grande mission de service de l’Evangile. Elle n’est pas un simple enseignement du “Compendium de la foi”, ni un cursus de théologie en raccourci. Elle est une formation intégrale de la personne :

Formation Points de repère ciric_196078

Dans le contexte missionnaire actuel : « la catéchèse doit acquérir le caractère de la formation intégrale, et ne pas se réduire à un simple enseignement: elle devra, en effet, travailler à susciter une véritable conversion.(54) » [DGC 29] ;

Lorsqu’on s’adresse à des convertis : « Le « moment » de la catéchèse est le temps pendant lequel prend forme la conversion à Jésus-Christ; il établit les fondements de la première adhésion. Les convertis, par « une formation à la vie chrétienne intégrale et un apprentissage mené de la façon qui convient », (192) sont initiés au mystère du Salut et à un mode de vie évangélique. Il s’agit, en effet, de les « initier à la plénitude de la vie chrétienne ». (193) » [DGC 63].

La catéchèse opère un travail d’initiation, puisque nous sommes en contexte d’évangélisation et de “Nouvelle évangélisation” : « Cette formation organique est plus qu’un enseignement: elle est un apprentissage de toute la vie chrétienne, « une initiation chrétienne intégrale » (204) qui permet une vie authentique à la suite du Christ, centrée sur sa Personne. Il s’agit, en effet, d’éduquer à la connaissance et à la vie de foi, de sorte que l’homme tout entier, dans ses expériences les plus profondes, se sente fécondé par la Parole de Dieu. Le disciple du Christ sera ainsi aidé à transformer le vieil homme, à assumer les promesses de son Baptême et à professer la foi à partir du « cœur ». (205). » [DGC 67].

Les tâches de la catéchèse sont : « Les tâches de la catéchèse correspondent à l’éducation des diverses dimensions de la foi, car la catéchèse est une formation chrétienne intégrale, « ouverte à toutes les composantes de la vie chrétienne ». (250) En vertu de sa dynamique interne, la foi exige d’être connue, célébrée, vécue et traduite en prière. La catéchèse doit promouvoir chacune de ces dimensions. Mais la foi se vit dans la communauté chrétienne et s’annonce dans la mission: c’est une foi partagée et annoncée. Ces dimensions doivent également être favorisées par la catéchèse. » [DGC 84].

En conséquence, la formation des catéchètes adoptera elle aussi cette perspective intégrale : « Dans la formation, il faudra aussi tenir compte du concept de catéchèse que défend l’Église aujourd’hui. Il s’agit de former des catéchistes pour qu’ils soient en mesure de donner non seulement un enseignement mais également une formation chrétienne intégrale, par la promotion de « tâches d’initiation, d’éducation et d’enseignement ». (211) Autrement dit, des catéchistes qui soient, à la fois, des maîtres, des éducateurs et des témoins. » [DGC 237].

On le voit, s’il était besoin de se le redire encore, « la foi chrétienne ne naît pas d’une grande idée… mais elle procède d’une rencontre vitale avec le Christ » (Benoît XVI, Deus caritas est, 1, 2005).

Les 4 pôles de la foi

CEC 2012Nous voulons donc assumer, avec vous qui êtes en responsabilité diocésaine, la question de l’acte de formation en catéchèse. « Que doit être une formation de catéchètes s’il s’agit d’une “formation intégrale de la personne” ? »

– A la faveur du 20e anniversaire du Catéchisme de l’Église catholique, l’attention du Service national de la catéchèse et du catéchuménat s’est portée sur les 4 pôles de la foi qu’il présente comme sa structure même : la foi professée, célébrée, vécue et priée qui sont en quelque sorte les bons repères ou critères de l’organicité de la foi :

« Ce Catéchisme a pour but de présenter un exposé organique et synthétique des contenus essentiels et fondamentaux de la doctrine catholique tant sur la foi que sur la morale, à la lumière du Concile Vatican II et de l’ensemble de la Tradition de l’Église ». [DGC 121, citant CEC, prologue].

– Ainsi, nous en sommes venus à nous questionner sur l’organicité de la formation en lien avec l’organicité de la foi. « Comment “je” dois organiser la formation des catéchètes pour qu’elle soit organique : c’est à dire qu’elle tienne compte des 4 pôles du CEC et soit une formation intégrale de la personne (cf. Jean Paul II, Catechesi tradendae, 20-21) ? ». Et alors, qu’elle place tient la Parole de Dieu dans cette élaboration et dans l’acte de formation qui assume l’organicité de la foi ?

Bien entendu tout cela doit s’inscrire dans l’Orientation de la catéchèse en France que les évêques ont donnée (cf. TNOC) …

“Tout naturellement” alors, nous avons pu échafauder le plan de notre session que vous découvrez dans le programme. Les Ateliers et les temps d’appropriation y tiennent une grande place. Le temps par lequel nous commençons, « Présentation des besoins et enjeux de la formation » construit à partir de vos « préparations diocésaines » est également essentiel …

P. Luc Mellet, directeur du SNCC

Le dossier Catéchisme de l'Eglise catholique

CEC cartouche du Roi David

Catéchèse et catéchisme

cabochon-expression-de-la-foi-de-l-eglise

Pour vous aider

620x349 vignettes boite à outils rentrée catéchèse

Pour vous aider

620x349 vignettes

Approfondir votre lecture

  • prayer-2544994_640

    « Seigneur, comment … ? » : prière du catéchiste

    Seigneur … Comment puis-je être miséricordieux, sans recevoir ta miséricorde ? Comment puis-je donner à manger à ceux qui ont faim et donner à boire à ceux qui ont soif, sans être nourri par ton Corps et ton Sang ?

  • startup-594091_1920

    Kit formation : « Servir la formation des catéchistes »

    Proposé par le SNCC, le Kit formation Servir la formation des catéchistes comprend quatre fiches pour permettre aux équipes diocésaines de s’approprier les meilleurs fruits de la session La formation des catéchètes aujourd’hui (du 3 au 5 juillet 2013 à Paris).

  • Mgr André Marceau

    « Les catéchistes, partenaires privilégiés de l’annonce de l’Évangile »

    Du 3 au 5 juillet 2013, durant les trois jours de la session nationale du SNCC, les responsables diocésains de la catéchèse et du catéchuménat réfléchissent à l’enjeu de la formation des catéchètes. En effet, former des hommes et des femmes croyants, les faire croître dans leur mission de serviteurs de la parole, leur donnera l’élan nécessaire pour qu’à leur tour ils puissent aider leurs frères catéchisés à grandir dans la foi.
    Discours d’ouverture de Mgr André Marceau, Evêque de Perpignan, membre de la CECC.