Canon des écritures

Ensemble des textes de l’Ancien et du nouveau Testament reconnus par l’Église comme saints et inspirés par Dieu.

Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Un jeu sur l’écologie pour devenir « Gardien du Jardin de Dieu »

    Le Gardien du Jardin de Dieu a été imaginé par le Service diocésain de pastorale catéchétique de Nantes pour animer un temps fort en catéchèse ou lors d’une fête paroissiale, pour éveiller les enfants à la sauvegarde de la Création. Ce jeu, qu’il est possible de prendre comme fil rouge d’une année en catéchèse, permet d’inviter les enfants à entrer dans une réflexion sur l’écologie et la mission par Dieu à l’Homme, gardien de la Création, à partir du récit de la Genèse et de l’encyclique du pape François Laudato Si’.

  • « Comment reconnaître la beauté de toute personne ? »

    La question des lecteurs : « Comment parler de la beauté de toute personne ? » C’est la question de Clémence, 15 ans, qui vient de rencontrer une personne porteuse de handicap lourd.

  • Dieu créateur de toute beauté

    Que dit la Bible ? De la création à la rédemption, l’Écriture donne à voir la beauté de Dieu qui se révèle. […] Le bon et le beau sont proches. Le bon fonctionnement de certaines réalités correspond à une perfection visible. Le bon est beau. C’est le cas de la création.

  • Dans notre recherche de la vérité, déjouer le serpent !

    La pandémie mondiale que nous subissons bouscule nos repères et nous plonge dans une incertitude permanente. Chacun cherche, par des moyens de communication devenus virtuels, une parole ou une information sur laquelle s’appuyer.

  • Jusqu’où ouvrir le livre ? Brève théologie des Écritures

    Dans cet ouvrage, le théologien dominicain Emmanuel Durand poursuit un objectif ambitieux et qui concerne tous les chrétiens : comment affronter la complexité des Écritures qui est inhérente à leur caractère à la fois humain et divin ? Comment les interpréter de façon juste ?