Faire bénir sa maison : témoignages et propositions de bénédictions

« Nous t’en prions : protège, réconforte et défends ceux qui habitent cette maison. » Livre des bénédictions n°491E

« Aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison ». (Luc 19, 5)

Faire bénir sa maison, son appartement peut être une bonne manière de poser de vrais repères et d’installer le Seigneur sous son (nouveau) toit. Cette volonté des familles de faire bénir leur logement est peut-être d’autant plus fréquente que les derniers mois et la crise du COVID-19 ont conduit beaucoup de personnes à passer plus de temps chez eux, au sein de leur foyer (confinement, télétravail…).

A l’occasion de l’année de la famille, le diocèse d’Amiens nous propose de découvrir ou redécouvrir cette tradition avec les témoignages de Stéphanie, mère de famille qui a demandé une bénédiction et celui du père Noël Vanderlynden qui a souvent béni des habitations à la demande de ses paroissiens.

Une vidéo du diocèse d'Amiens

Pourquoi et comment demander la bénédiction de sa maison ?

Stéphanie, jeune mère de famille partage avec nous son expérience de bénédiction de sa maison.

Bénédiction des maisons : l’occasion d’une rencontre

Pascal Sarjas, Enseignant en liturgie au séminaire de Metz et responsable PLS du diocèse de Metz, a proposé une réflexion et des repères pratiques sur la bénédiction des maisons – en s’appuyant le livre des bénédictionsur le site Liturgie & Sacrements :

Les demandes de bénédiction de maisons restent fréquentes dans nos diocèses et sont un moment de rencontre et de partage avec les familles. Que ce soit pour une maison nouvellement bâtie ou à l’occasion d’un déménagement, cette demande de bénédiction marque le désir de donner une dimension spirituelle à ce lieu de vie.

Cette demande, parfois liée à quelques formes de superstition, peut devenir l’occasion d’une rencontre, d’un échange de vie, et d’une annonce de la foi. Répondre à ce désir, c’est aussi dire à ces familles que le cadre de leur vie quotidienne a du prix aux yeux de Dieu. C’est une manière de faire écho à la parole de Jésus à Zachée : « Aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison » (Luc 19, 5).

Le Livre des bénédictions offre deux formulaires pour cette prière auprès des familles en insistant dans les indications (n° 477 et 491b) pour que cela soit réalisé impérativement en présence des personnes qui constituent ce foyer. […]

Lire la suite sur liturgie.catholique.fr :

Les lectures du jour

Évangile : « Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place au festin du royaume des Cieux » (Mt 8, 5-11)

Acclamation : (cf. Ps 79, 4) Alléluia, Alléluia. Viens, Seigneur, notre Dieu, délivre-nous. Montre-nous ton visage et nous serons sauvés. Alléluia. Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu En ce temps-là, comme Jésus était entré à Capharnaüm, un centurion s’approcha de lui et le supplia : « Seigneur, mon serviteur est couché, à la maison, paralysé, et il souffre terriblement. » Jésus lui dit : « Je vais aller moi-même le guérir. » Le centurion reprit…

Le Missel romain, nouvelle traduction

La collection « Célébrer »

Regards d'évêques

sur la prière du Notre Père

La prière du Notre Père

Approfondir votre lecture