Prier avec les saints

Icône congrès eucharistique 1980Les saints sont des compagnons de route. Vivre en leur compagnie nous stimule sur nos chemins de foi. D’où l’importance de connaître leur vie, de découvrir les choix qu’ils ont faits et de leur demander de prier Dieu pour nous.

Nous sommes tous appelés à la sainteté

Par notre baptême nous sommes tous appelés à partager la sainteté de Dieu. Lui seul est saint, nous l’affirmons plusieurs fois à chaque messe.

Être saint, c’est être mis à part et lui appartenir, lui offrir toute son existence. Quelque chose d’apparemment tout simple mais pas si évident !

Dans la vie spirituelle, il est important de ne pas confondre sainteté et perfection. La perfection s’obtient à la force de nos poignets, la sainteté est un don que nous recevons de Dieu et que nous accueillons en engageant toute notre liberté, dont le plus beau fruit est l’amour.

Dieu ne nous demande pas de devenir parfaits, mais il se réjouit de faire de nous des saints.

Vous le savez ma Mère, j’ai toujours désiré être une sainte ; mais hélas ! j’ai toujours constaté, lorsque je me suis comparée aux saints, qu’il y a entre eux et moi la même différence qui existe entre une montagne dont le sommet se perd dans les vieux et le grain de sable obscur foulé sous les pieds des passants.

– Sainte Thérèse de Lisieux

Qui sont les saints ?

Le jour de la Toussaint, l’Église fête tous les saints que nous sommes appelés à être, ceux d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Elle célèbre aussi la mémoire des saints illustres dont les noms jalonnent son histoire. Ils ont reflété l’Évangile de manière très concrète dans leur contexte historique, parfois au prix de leur vie. Ils sont allés au bout de l’intuition qu’ils portaient, conscients d’être aimés de Dieu et également pêcheurs devant lui. Ils sont pour nous des exemples au sens où ils nous invitent à emprunter le même chemin qu’eux, mais à notre manière. Ils ont laissé filtrer le Royaume de Dieu à travers leur vie, comme un vitrail laisse passer la lumière. Avec la Vierge Marie, ils intercèdent désormais pour nous auprès de Dieu. Dans la communion des saints, nous formons une grande famille.

L’Église est communion des saints dans la mesure où ses membres sont sanctifiés, c’est à dire rendus saints au baptême par le don de l’Esprit et par leur incorporation alors réalisée au Corps du Christ.

Catéchisme pour adultes des évêques de France n°326

Apprenons à connaître nos saints patrons

Les enfants portent habituellement le nom d’un saint ou d’une sainte, à moins que leurs parents leur aient donné plus moderne comme celui d’une fleur ou d’un personnage médiatique, ce qui ne les empêche pas de choisir un saint patron. Savons-nous quelle a été sa vie ? N’hésitons pas à demander aux enfants de rassembler des représentations iconographiques, des œuvres d’art (statues …), des textes du saint homme ou de la sainte femme, pour s’imprégner de son esprit. Invitions les enfants à interroger des personnes qui ont le même prénom qu’eux, à leur souhaiter leur fête au moment voulu.

Entretenons avec notre saint patron une relation d’amitié pour qu’il nous introduise dans l’amitié de Dieu. Demandons-lui de nous aider à vivre en chrétiens et à grandir dans l’amour de Dieu.

Découvrir des prières de saints

Les saints ont chacun une manière particulière de s’adresser à Dieu. Parfois leurs prières nous paraissent être d’un autre âge, car elles sont écrites dans un français que nous ne comprenons plus. Mais certaines nous conviennent très bien.

La prière qui est attribuée à Saint François d’Assise est très concrète. celle de Saint Ignace de Loyola est reprise par les scouts et guides. Mère Teresa nous a laissé de nombreuses prières que l’on peut trouver sur Internet. Il y a aussi celles de sainte Elisabeth de la Trinité, de saint Maximilien Kolbe etc.

N’attendons pas la fête de la Toussaint pour les utiliser, mais donnons-leur une place.

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

Ô Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie.

– Saint François d’Assise

Prier la litanie des saints

Durant l’année liturgique, nous avons quelques occasions de prier la litanie des saints avec toute l’Église : dans la nuit de Pâques, lorsque nous renouvelons les promesses de notre baptême, lors de baptêmes d’adultes, d’ordinations ou de professions religieuses …

Nous leur demandons de prier pour nous lors des grands moments de notre existence, où nous ne pouvons pas compter sur nos seules forces. Pour vivre dans une plus grande communion avec Dieu et avec les saints, faisons de cette litanie une prière habituelle.

Saints et saintes de Dieu dont la vie et la mort ont crié Jésus Christ sur les routes du monde, saints et saintes de Dieu, priez pour nous !

– Litanie des saints

Soeur Anne-Marie Aitken, SNCC, rédactrice en chef de la revue Ecclésia

Guide Points de repère 2016-2017

L'Oasis n°9

Oasis 9 Couverture

Le saint du jour

Sainte Bernadette Soubirous - jeune fille à laquelle la Vierge Marie apparut (✝ 1879)

Fille aînée d'une famille de meunier que l'arrivée des moulins à vapeur jettera dans une extrême pauvreté, Bernadette Soubirous est accueillie en janvier 1858 à l'Hospice de Lourdes, dirigé par…

Toussaint eglise.catho
Saint-Jean-synode-1024x341
1er novembre, la solennité de tous les saints (2)
NewLogo-webtv_bleu

Approfondir votre lecture

  • Couv-PDR 2016/2017

    Points de repère : un an autour de Saint Joseph, l’Avent, la nativité de Saint Jean-Baptiste

    Guide annuel Points de repère 2016/2017, pour la catéchèse des enfants et de leurs familles. Le nouveau Guide annuel Points de repère évolue. Cette année il comprend : 2 chemins de foi avec comme nouveauté une page spéciale « pédagogie catéchétique spécialisée », 28 fiches pour les catéchistes, un poster : le pays de Jésus.

  • Saint Joseph charpentier par Georges de La Tour

    Saint Joseph dans la liturgie

    Avent, 19 mars, 1er mai, prière eucharistique … quelle place l’Église donne-t-elle à saint Joseph dans la liturgie ? Entretien avec le père Bruno Mary, directeur du Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle.

  • 15 mai 2015 : Pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle. Pèlerin sur un chemin de Galice. Camino Frances. Espagne.

    Être catéchiste, un chemin

    Être catéchiste c’est une vocation, un chemin qui requiert une vie spirituelle branchée sur le Christ et qui invite à se former pour toujours mieux témoigner.