Parrains et marraines : quelques repères sur leur mission

27 novembre 2011: Mgr Pascal DELANNOY, évêque de Saint Denis, signe le coeur d'un catéchumène, égl. Saint Pierre, Bondy (93), France.

Que disent le RICA et le droit canonique sur le rôle des parrains et marraines ? Quelques repères.

Le rituel est riche dans ses notes pastorales comme dans ses rubriques. Le droit canonique est éclairant également. Voici quelques pistes de réflexion pour enrichir les journées diocésaines du catéchuménat qui rassemblent souvent catéchumènes, accompagnateurs et parrains / marraines.

Cette initiation chrétienne au cours du catéchuménat doit être l’œuvre non pas des seuls catéchistes ou des seuls prêtres, mais celle de toute la communauté des fidèles, spécialement celle des parrains, en sorte que dès le début les catéchumènes sentent qu’ils appartiennent au Peuple de Dieu.

Ad Gentes 14

Que dit le Rituel de l’initiation chrétienne des adultes (RICA) dans ses Notes doctrinales et pastorales (NDP) ?

Rôle et mission des parrains

Dans les notes doctrinales, il est pointé …

au n°8 : le parrain est pris dans la communauté chrétienne. Son rôle est d’aider le catéchumène dans l’ultime préparation et après le baptême, dans la persévérance dans la foi et la vie chrétienne. Sa présence élargit dans un sens spirituel la famille et signifie le rôle maternel de l’Église.

au n°9 : Le parrain atteste la foi du catéchumène (cf. n. 130, 131, 132 : Lors de l’appel décisif, première intervention publique du parrain ou de la marraine qui donnent un avis et rendent témoignage).

au n°10 : être apte et mûr pour remplir cette fonction. Avoir reçu les SIC et mener une vie conforme à la foi et à la fonction à assumer. Ne pas être parent du futur baptisé.

au n°46 : Le parrain est choisi par le catéchumène ; délégué par la communauté, agréé par le prêtre (sur l’accord du prêtre et de la communauté, cf. appel décisif n° 131), il accompagne le candidat le jour de l’appel décisif et lui rend publiquement témoignage (n°127, 130, 131, 138, 139, 141), dans la célébration des sacrements (n°214-235) et au temps de la mystagogie (n°238-240). Il montre au catéchumène comment vivre de l’Évangile dans sa vie privée et sociale, il l’aide dans ses doutes et inquiétudes, il lui apporte l’appui de son témoignage et veille à la croissance de sa vie baptismale. Il doit être aidé pour demeurer fidèle à son baptême.

au n°304 : Pour un recommençant, le parrain est garant du cheminement et délégué de la communauté.

Parrain, un appui

Lors de l’appel décisif

Au n°142 : le prêtre invite les parrains / marraines à manifester leur appui en posant leur main sur l’épaule du filleul.

« Ces catéchumènes, auxquels vous avez rendu témoignage, vous sont confiés dans le Seigneur. Que votre aide fraternelle et votre exemple les accompagnent jusqu’aux sacrements de la vie divine. »

n°143/1 : « Les catéchumènes que nous accompagnons vers les sacrements de Pâques attendent de voir de nous les signes d’une vie transformée par le baptême… ».

Lors des scrutins

n°156 : les parrains / marraine posent la main droite sur l’épaule de leur filleul)

n°157/1 : « Pour que nous soyons tous enseignés par le Christ, que nous aimions la volonté du Père et accomplissions son œuvre avec amour, prions le Seigneur… »

Lors du baptême

n°221 : Les parrains / marraines posent la main sur celui que l’on baptise.

Lors de la confirmation

n°232 : Le parrain / marraine pose la main droite sur l’épaule de son filleul dont il dit le nom …

Parrain, un accompagnateur

Pendant le temps du catéchuménat

n°103/2 : Témoignent et aident à ce que l’initiation se fasse progressivement par la familiarisation avec la pratique de la vie chrétienne ;

n°103/4 : présents lors des rites qui jalonnent le temps du catéchuménat.

Pendant la célébration du baptême

n°214, Sont présents aux fonts baptismaux, avant la litanie ;

n.°217, Donnent le nom, avant le Credo ;

n.°235, Néophytes et parrain / marraine communient sous les deux espèces.

Messes pour les néophytes et temps de la Mystagogie

n°60 ; 238, 239 : « entrer en relation plus étroite avec les fidèles, leur apporter une vision renouvelée de l’existence et un nouveau dynamisme.

Parrain, un acteur de la transmission de la foi

Lors de l’immersion

n°227 : Le parrain / marraine transmet la lumière du Christ :

« Parrains et marraines, approchez pour transmettre cette lumière aux nouveaux baptisés. »

Lors de la première eucharistie

L’Église prie pour les néophytes et leurs parrains /marraines.

n°234 qui renvoie au missel romain p. 852, messe pour le baptême, Prière Eucharistique I.

Memento : « Souviens-toi, Seigneur, des parrains et marraines qui ont accueilli dans ta famille ceux que tu as appelés au baptême… ».

Que précise le code de droit canonique (CIC) ?

Sur le rôle du parrain / marraine :

canon 872

Assister dans son initiation chrétienne l’adulte qui se fait baptiser.

Sur les conditions :

canon 874

§1 (qu’il ait été choisi par la personne qui va être baptisée… qu’il ait les aptitudes et l’intention de remplir cette fonction),

§2 (sur l’âge des parrains : 16 ans accomplis),

§3 (catholique confirmé, eucharistié et qu’il mène une vie cohérente avec la foi et la fonction qu’il va assumer),

§5 (ni le père, ni la mère du baptisé). Afin que la fonction de parrain soit restaurée pour qu’elle ne soit plus une simple convention sociale, mais qu’il lui soit rendu son sens religieux véritable !

Quelques pistes de lectures pour poursuivre la réflexion …

Questions de cheminement

Le frère Jean-François Noël dans le hors-série n°6 de Chercheurs de Dieu souligne l’importance du « médiateur » :

« Vérifier l’hypothèse que la personne choisie vient combler une certaine défaillance du côté des figures parentales ou fraternelles. Comme si un certain manque devenait le lit d’accueil d’une médiation réussie qui dit un des visages de Dieu. » (p. 51).

« Cette attention que vous porte L’Église, et à travers elle, les autres, est placée sous le signe de la gratuité. » (p. 52).

« Dieu ne peut pas tout dire de lui en une seule fois… Dieu est généreux et touche le tout de l’homme par le don qu’il fait dans le sacrement. Mais l’homme n’a pas immédiatement accès à la totalité de ce don. Et de plus, il ne sait pas qu’il n’en saisit qu’une partie. » (p. 53).

Missions de ceux qui aident à devenir chrétiens

Denis Gagnon, dans Lumen Vitae 2008/21 : On a accès à Dieu par Jésus-Christ et accès au Christ par l’intermédiaire de l’Eglise. Et on accède à l’Eglise par quelques membres de cette Eglise. Une part de la mission du parrain est là. Des personnes nous initient à la vie chrétienne. Le parrain, selon le RICA assume diverses fonctions.

Renée Houde dans Des mentors pour la relève2 repère plusieurs fonctions du mentorat. Sont-elles superposables avec les missions du parrain ?

Accueillir :

Introduire dans le groupe, l’Eglise. Comme un pont, il accompagne vers les premiers contacts.

Guider :

Faire découvrir les comportements, éclairer le sens, éviter les maladresses. Il s’agit de présenter l’esprit dont vivent les chrétiens, à ceux qui veulent en faire l’expérience (pré-catéchuménat RICA 68).

Enseigner :

Vise à développer la maturité de la foi et permette de préciser son idéal du croyant.

Entraîner :

Il s’agit ici de favoriser le passage de la foi aux actes de la vie (cf. RICA 103 qui cite Ad G14).

Se porter garant :

Le parrain est consulté en fonction des étapes et de l’avancée du catéchumène (Cf. RICA 45). Hippolyte de Rome, Tradition apostolique, 16 : « Ceux qui se présentent pour la première fois, afin d’entendre la parole, seront amenés tout d’abord devant les docteurs, avant que le peuple n’arrive, et on leur demandera la raison pour laquelle ils viennent à la foi. Ceux qui les ont amenés témoigneront à leur sujet pour qu’on sache s’ils sont capables d’entendre la parole. »

Favoriser l’avancement :

Faciliter les rencontres avec d’autres chrétiens, les rencontres d’Eglise qui peuvent être un enrichissement pour le filleul et l’intégrer d’avantage dans la communauté.

Être un modèle :

Le filleul a besoin de s’identifier à une personne chrétienne, visualiser ce qu’il souhaite devenir (cf. RICA 46)… puis il aura besoin aussi de s’en différencier pour vivre pleinement sa propre relation au Christ.

Proposer des défis :

L’évangile est un appel à aller de lavant, à se dépasser… le Parrain peut montrer comment vivre dans sa vie en chrétien (cf. RICA 46).

Conseiller / encourager / rassurer :

En cours de route, des questions naissent, des réactions se font jour, des refus ou des dépits… Il convient alors que le parrain conseille, soit un appui, aide à évaluer le chemin parcouru… (cf. RICA 46). Il faut également aider le catéchumène à avancer vers des décisions personnelles dans la foi et favoriser la confiance en Dieu.

La démarche catéchuménale suppose chez les accompagnateurs (parrains, catéchistes, prêtres…) trois dimensions : une attention à la personne, une attention à sa vie, une attention à son devenir chrétien. Ceci nécessite le respect des personnes et de leur histoire, de leur cheminement, de leur conversion progressive.

Une bonne part de la mission du parrain se vit dans la prière : pour reconnaître l’action de l’Esprit de Dieu dans la vie et la conversion du filleul et le laisser agir en toute liberté.

1. Lumen Vitae 2008/2, p. 174 sv

2. Des mentors pour la relève, Montréal, Méridien, 1995, p. 102 sv

Les statistiques du catéchuménat

Pour vous aider

620x349 vignettes

Accompagner les adolescents

catéchumenat-adolescents

Catéchumènes migrants, une richesse pour l’Église

couv_Courrier137

« Voilà que je me tiens à la porte et je frappe » (Ap, 3, 20)

Rencontrer Jésus-Christ, un parcours catéchuménal

Matins d’Évangile est un outil pour accompagner les adultes vers le baptême. Pour enrichir cette proposition d’initiation aux sacrements, le CFRT-Le Jour du Seigneur propose des vidéos dans presque chaque module. Voici une contribution pédagogique à découvrir ci-dessous !

banniere_jesus_2

Venir au Christ depuis l'Islam

Les fiches Venir au Christ constituent un parcours catéchuménal  pour les personnes de culture musulmane édité dans Matins d’Évangile. Pour enrichir cette proposition, le CFRT-Le Jour du Seigneur propose un catalogue de vidéos.

bandeau-venir-au-christ

Approfondir votre lecture

  • Claire Bernier

    Le catéchuménat, un défi pour l’évangélisation

    Les organisateurs ont d’emblée posé le catéchuménat comme défi pour l’évangélisation. Cela peut paraître surprenant … Le catéchuménat n’est-il pas notre joie ? N’est-il pas ce lieu heureux et gratifiant pour l’Eglise qui enfante et accueille des nouveaux venus à la foi catholique, enthousiastes et fiers d’entrer bientôt dans la famille des chrétiens ?

  • We province rennes 1

    Un week-end provincial pour redécouvrir les rites du catéchuménat

    Anne-Marie Stéphan, responsable diocésaine de Quimper pour le catéchuménat, nous raconte le week-end organisé par sa province pour la rentrée 2017. Une occasion d’approfondir le RICA !

  • Joël Molinario, docteur en théologie, maître de Conférence au Theologicum de l’Institut catholique de Paris, directeur adjoint de l’Institut Supérieur de Pastorale Catéchétique

    Le rite et la Parole dans l’Initiation chrétienne

    En conclusion des Assises francophones du catéchuménat de mars 2016 à Paris, le Professeur Joël Molinario a pointé le rôle du Rituel de l’Initiation chrétienne des adultes (RICA) et le lien avec la pratique du rite aujourd’hui.