Scribes

Dans la religion juive ils étaient des spécialistes des Écritures qui transmettaient et défendaient la Tradition orale. De tendance pharisienne, pour la plupart, ils ont favorisé l’approfondissement de la religion mais sont tombés dans un légalisme étroit.
Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z
  • Vivre de l’alliance avec Dieu

    Dans les textes de l’Ancien Testament, Dieu ne cesse de parler à des hommes, des femmes, des enfants, des rois, des prophètes, etc. Et parmi toutes les paroles et les échanges que nous partagent les récits bibliques, dix paroles ont été gravées sur la pierre. Deux « tables de pierre » données, puis brisées, puis réécrites…

  • « Comment reconnaître la beauté de toute personne ? »

    La question des lecteurs : « Comment parler de la beauté de toute personne ? » C’est la question de Clémence, 15 ans, qui vient de rencontrer une personne porteuse de handicap lourd.

  • Dieu créateur de toute beauté

    Que dit la Bible ? De la création à la rédemption, l’Écriture donne à voir la beauté de Dieu qui se révèle. […] Le bon et le beau sont proches. Le bon fonctionnement de certaines réalités correspond à une perfection visible. Le bon est beau. C’est le cas de la création.

  • Dans notre recherche de la vérité, déjouer le serpent !

    La pandémie mondiale que nous subissons bouscule nos repères et nous plonge dans une incertitude permanente. Chacun cherche, par des moyens de communication devenus virtuels, une parole ou une information sur laquelle s’appuyer.

  • La prière avec les Saintes Écritures, selon le pape François

    Depuis le mois de mai 2020, le pape François consacre ses catéchèses du mercredi à la prière. Le 27 janvier 2021, lors de l’Audience générale, le Saint-Père s’est attardé sur la prière que nous pouvons faire à partir d’un passage de la Bible. « Les paroles de l’Ecriture Sainte, a-t-il rappelé, n’ont pas été écrites pour rester emprisonnées sur du papyrus, sur du parchemin ou sur du papier, mais pour être accueillies par une personne qui prie, en les faisant germer dans son cœur. »