« Soyez dans la joie et l’allégresse » : l’exhortation apostolique du pape François

La joie et l'allégresse. Exhortation apostolique

C’est par cet appel de Jésus Christ qui clôt les béatitudes que le pape François ouvre sa récente exhortation apostolique Gaudete et Exsultate, la Joie et l’Allégresse.

Ce court texte consacré à la sainteté contient de précieuses ressources pour la catéchèse dont voici quelques pistes.

Le premier chapitre, l’appel à la sainteté apporte des éléments pour aborder la vie spirituelle en catéchèse et catéchuménat. La sainteté est présentée comme un chemin à suivre, une dynamique de conversion, la dynamique d’un peuple.

Les grands saints sont là pour nous encourager, nous accompagner, pas forcément pour être copiés. Le pape met la sainteté à la portée de chacun en parlant de la sainteté ordinaire « des saints de la porte d’à côté ». Comme à son habitude, il nous interpelle personnellement et nous montre que nous sommes déjà sur ce chemin dans les actes les plus ordinaires de chaque jour lorsqu’ils sont accomplis « de façon extraordinaire », c’est-à-dire comblés d’amour. Ainsi, le catéchiste peut être sanctifié par son activité pastorale s’il s’engage totalement, vivant la contemplation dans l’action et recherchant les moments de silence pour mieux servir.

Les deux ennemis subtils de la sainteté abordés au chapitre 2, constituent des critères de relecture de notre activité catéchétique et catéchuménale. Le pape dénonce sévèrement ici deux « falsifications de la sainteté » : le néo-gnosticisme et le néo-pélagianisme. Elles expriment un « immanentisme anthropocentrique déguisé en vérité catholique » et réapparaissent cycliquement dans nos églises. Elles correspondent aux vieilles tentations inhérentes à l’âme humaine : le salut par la seule connaissance, par sa propre volonté et ses mérites. Foi désincarnée et solitaire, prétention d’apprivoiser tous les mystères résultent du désir du contrôle total de soi, des autres et de Dieu. Sa grâce devient alors irrecevable.

En catéchète, le pape s’appuie toujours sur l’Ecriture et la Tradition et dès le chapitre 3, il se met à la lumière du maître avec deux passages de l’évangile essentiels à toute formation chrétienne : les béatitudes qui « sont comme la carte d’identité du chrétien ». Ensuite, le chapitre 25 de saint Matthieu est qualifié de « grand critère » sur lequel nous serons jugés : celui de la miséricorde envers les pauvres et les souffrants qui révèlent le cœur du Christ.

Au chapitre 4, le pape François donne quelques caractéristiques de la sainteté dans le monde actuel qui vivifient l’appel à la sainteté des catéchistes, accompagnateurs, catéchumènes, … Etre solidement axé sur Dieu permet l’endurance, la patience et la douceur face à l’anxiété et la violence, la joie et le sens de l‘humour pour résister à la négativité et à la tristesse, l’audace et la ferveur pour servir la mission et affronter l’individualisme et l’accoutumance.

C’est dans la communauté paroissiale, familiale que grandit la sainteté, en particulier par mille détails de la vie quotidienne affirme le pape en rappelant l’attention de Jésus aux petits détails de la vie quotidienne qui parsèment l’évangile, comme autant de « petits détails de l’amour ».

Dans le dernier chapitre combat, vigilance et discernement rappellent que le combat n’est pas à mener seulement contre le monde ou nos propres fragilités mais aussi qu’il est une « lutte permanente contre le diable qui est le prince du mal. » Veillons donc et appuyons-nous sur les armes puissantes que le Seigneur nous donne : la prière, la Parole de Dieu, les sacrements, la charité, la vie communautaire, les engagements missionnaires, … autant de dimensions de la vie chrétienne que l’Eglise charge la catéchèse de développer chez les catéchisés.

Les catéchistes et accompagnateurs liront avec profit les dernières pages sur le discernement. « Comment savoir si une chose vient de l’Esprit Saint ou si elle a son origine dans l’esprit du monde ou dans l’esprit du diable ? » Cette question du discernement est au cœur de l’accompagnement des personnes et de leur croissance spirituelle.

Voilà donc encore une exhortation du pape François qui pourra nourrir nos formations, réflexions, relectures et renouveler notre vision de la sainteté, chemin de joie et d’allégresse.

La sainteté, « un beau programme de vie »

5 minutes pour comprendre l’appel à la sainteté du pape François

Nous sommes tous appelés à devenir des saints, ose nous exhorter le pape François dans son exhortation apostolique « Gaudete et exsultate ». Le père François Potez, prêtre du diocèse de Paris, revient sur les points forts de l'exhortation apostolique du pape.

Approfondir votre lecture