2021, une année spéciale pour l’Eglise dédiée à saint Joseph

Georges Becker (né en 1845). "Esquisse pour l'église Saint-Louis-d'Antin : Saint Joseph protecteur de l'enfance de Jésus". Huile sur toile. 1874-1874. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.

Georges Becker (né en 1845). « Esquisse pour l’église Saint-Louis-d’Antin : Saint Joseph protecteur de l’enfance de Jésus ». Huile sur toile. 1874-1874. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais.

A l’aube d’une nouvelle année liturgique, le pape François a décrété dans une lettre apostolique publiée le 8 décembre 2020 en la fête de l’Immaculée Conception, une année dédiée à saint Joseph pour l’Eglise catholique. Epoux de Marie, père adoptif de Jésus et patron des travailleurs, saint Joseph sera particulièrement invoqué par les communautés de fidèles du monde entier en cette année 2021.

Joseph, une « figure extraordinaire » pour les croyants

Dans sa dernière lettre apostolique, Patris corde – Avec un cœur de père, du 8 décembre 2020, à l’occasion du 150ème anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme patron de l’Église universelle, le pape François partage avec nous ses réflexions sur cette « figure extraordinaire ». Une année spéciale lui est dédiée jusqu’au 8 décembre 2021.

Le pape François nous rappelle que les évangélistes nous parlent très peu de Joseph mais qu’ils en disent suffisamment pour nous faire comprendre, à travers l’action quotidienne et discrète de Joseph, son « rôle central dans l’histoire du salut ».

Il nous présente Joseph comme un père qu’il évoque en sept points. Joseph est un père aimé par le peuple chrétien parce qu’il a donné sa vie pour qu’en Jésus, s’accomplisse la volonté de Dieu. Père dans la tendresse, il nous fait voir, comme il l’a montrée à Jésus, la tendresse de Dieu qui nous rejoint dans nos faiblesses, nos fragilités et agit à travers et malgré elles. Père dans l’obéissance, il est un modèle de discernement et de soumission à la volonté divine. Joseph est aussi un père dans l’accueil ; son exemple nous invite à accueillir notre propre histoire ce qui nous donne la force de l’assumer, il nous invite aussi à l’accueil des autres. Joseph est un père au courage créatif devant les difficultés ; avec lui nous apprenons comment aimer Jésus et sa mère, comment aimer l’Église et les pauvres. Joseph, qui a été un père travailleur, nous rappelle l’importance du travail de chacun pour lui-même, pour la famille, pour l’avènement du Royaume. Enfin, Joseph est un père dans l’ombre, (et « pour Jésus l’ombre sur la terre du Père céleste ») ; le pape François décrit ainsi un amour paternel qui respecte infiniment la liberté de l’enfant qui lui est confié, « signe qui renvoie à une paternité plus haute ».

Par cette lettre apostolique, le pape François veut nous donner saint Joseph, comme « soutien et guide dans les moments de difficultés ». Il nous invite à « imiter ses vertus et son élan ». Joseph peut bien sûr inspirer tous les pères de famille car il est le père par excellence. Il est aussi celui qui veille au quotidien de façon discrète et anonyme comme tous ceux qu’on ne voit pas mais qui agissent pour le bien de tous depuis le début de la pandémie. Mais Joseph peut inspirer aussi tous ceux et celles qui ont un rôle d’éducation et donc les catéchistes dans l’accompagnement de ceux qui leur sont confiés par l’Église.

Il peut être d’abord pour les catéchistes un modèle de vie spirituelle. L’être catéchiste, dont nous parle le nouveau Directoire pour la catéchèse au n° 136, s’ancre dans l’attitude d’écoute de la Parole et de disponibilité totale au souffle de l’Esprit qui est celle de Joseph dans les récits de l’enfance que nous rapportent les évangélistes Matthieu et Luc.

L’exemple de Joseph nous éclaire aussi sur ce qu’est la juste relation éducative. Le pape consacre deux pages à cette question. Il décrit cette relation comme « chaste » : « ne pas retenir [l’enfant], ne pas l’emprisonner, ne pas le posséder, mais le rendre capable de choix, de liberté, de départs ». Il insiste sur le fait que cette attitude « exprime le contraire de la possession ». La vocation de père, dans la vie comme dans la foi, est don de soi. Ces pages de Patris corde trouvent aussi un écho au n° 136 du DpC qui nous dit que l’être catéchiste est aussi un savoir être avec. Le n° 142 du DpC appelle les catéchistes à vivre leur rôle dans le « respect absolu de la conscience et de la personne d’autrui… ».

Mettons-nous cette année, sans hésiter, à l’école de saint Joseph !

Une prière à saint Joseph pour guider cette année

Pour accompagner ce temps de ferveur par l’intercession de saint Joseph, le Saint-Père a partagé une prière adressée à saint Joseph :

Salut, [saint Joseph], gardien du Rédempteur,
époux de la Vierge Marie.
À toi Dieu a confié son Fils ;
en toi Marie a remis sa confiance ;
avec toi le Christ est devenu homme.
O bienheureux Joseph,
montre-toi aussi un père pour nous,
et conduis-nous sur le chemin de la vie.
Obtiens-nous grâce, miséricorde et courage,
et défends-nous de tout mal. Amen.

Saint Joseph, fêté par l’Eglise

Au cours de l’année liturgique, l’Eglise catholique fête à deux reprises saint Joseph, le 19 mars en la Solennité de saint Joseph époux de la Vierge Marie, mais aussi le 1er mai sous l’appellation de saint Joseph travailleur (ou artisan).

A ce sujet, vous pouvez lire :

Saint Joseph dans la liturgie

Avent, 19 mars, 1er mai, prière eucharistique ... quelle place l’Église donne-t-elle à saint Joseph dans la liturgie ? Entretien avec le père Bruno Mary, directeur du Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle.

« Dans tes rêves ! » : l’appel de Dieu dans les songes de saint Joseph

Si aucune parole du père adoptif de Jésus n’est rapportée dans les évangiles, Saint Matthieu mentionne quatre rêves par lesquels l’ange du Seigneur s’adresse à Joseph.

Le pape François, dans son message pour la 58ème journée mondiale de prière pour les vocations, Saint Joseph: le songe de la vocation, approfondit les appels divins auxquels Joseph s’est rendu disponible « parce que son cœur était orienté vers Dieu, il était déjà disposé à son égard. Sa vigilante “oreille intérieure” n’avait besoin que d’un petit signe pour reconnaître la voix. Cela vaut également pour les appels qui nous sont adressés : Dieu n’aime pas se révéler de manière spectaculaire, en forçant notre liberté. Il nous transmet ses projets avec douceur; il ne nous foudroie pas avec des visions éclatantes, mais il s’adresse avec délicatesse à notre intériorité, en se faisant intime à nous et en nous parlant à travers nos pensées et nos sentiments. Et ainsi, comme il le fit avec saint Joseph, il nous propose des objectifs élevés et surprenants. »

Saint Joseph en catéchèse

Approfondir votre lecture

  • Catéchèse par la Parole : des modules de catéchèse et ressources qui s’appuient sur la Bible

    A la rentrée, découvrez une nouvelle version du site Par la Parole qui regorge de propositions pour favoriser la rencontre avec le Christ en catéchèse. L’Evangile est au cœur de chacune de ces itinéraires catéchétiques bâtis par des catéchistes et pensées pour des contextes pastoraux variés. Rendez-vous à l’adresse www. catechese-par-la-parole.catholique.fr

  • François d’Assise, Joseph, Nativité de la Vierge Marie : des p’tites vidéos sur les saints et fêtes liturgiques

    Les p’tites vidéos de la Web TV du diocèse de Moulins nous invitent à mieux connaître les saints et découvrir quelques dates importantes du calendrier liturgique. Les premiers épisodes sont consacrés à des figures de saints comme saint François d’Assise, saint Joseph et de grandes fêtes liturgiques comme la fête de la Nativité de la Vierge Marie, la fête du Sacré-Cœur de Jésus. Découvrez les nouveaux épisodes sur deux grands saints que nous fêtons au mois d’août : saint Louis et saint Jean-Marie Vianney, mais aussi sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et la fête de la Croix Glorieuse en septembre.

  • Opération Carême : Une Aventure à vivre pas à pas

    Le Service diocésain de catéchèse du diocèse de Rennes propose de vivre ce temps de Carême, qui commence le 2 mars, au rythme du synode lancé par le Pape. Le but est de préparer et de réaliser un projet ENSEMBLE suivant les 3 mots donnés par le pape : COMMUNION, PARTICIPATION et MISSION.