Origines et sens de la fête de la Pentecôte

Illustration pour la PentecôteLa fête de la Pentecôte célèbre la manifestation de l’Esprit Saint, troisième personne de la Trinité, sa venue sur les apôtres, le cinquantième jour après Pâques. Comme le montre l’expérience des apôtres, dans le texte des Actes des Apôtres, l’Esprit est en particulier source de force intérieure et d’intelligence de la foi.apôtres, le cinquantième jour après Pâques. Comme le montre l’expérience des apôtres, dans le texte des Actes des Apôtres, l’Esprit est en particulier source de force intérieure et d’intelligence de la foi.

Extraits du site cybercure.fr

Quel est le sens de la fête juive de la Pentecôte (Shavuot) ?

Il existait dans l’ancien Israël une fête de la moisson (des blés) qui se célébrait sept semaines après la coupe des premiers épis d’orge (Lév 23, 15-21). C’était essentiellement une fête agricole et populaire où l’on venait remercier Dieu pour les récoltes, la « fête des prémisses ». On faisait l’offrande des prémisses.

Cette fête agricole a été mise en relation par la tradition juive, aux abords de l’ère chrétienne, avec l’évènement de l’histoire du peuple d’Israël le plus important : le don de la Torah. Lafête de la moisson perdit de son caractère agricole pour devenir de plus en plus le complément de la fête de Pâque. Cinquante jour après la Pâque juive qui célèbre la libération de l’esclavage de peuple hébreu en Égypte, la fête de Pentecôte célèbre le don de la loi au peuple Hébreu sur le Sinaï et la conclusion de l’alliance entre Dieu et son peuple.

Son nom juif est « Shavuot » (Chavouoth) c.a.d. « Fête des Semaines » parce qu’elle se situe 7 semaines après Pâques, donc après 49 jours, ce qui fait le 50ème jour après Pâques. Le mot « Pentecôte » vient du grec Pentecostê qui veut dire cinquantième.

Quelle est l’origine et l’histoire de la fête chrétienne de la Pentecôte ?

Les premiers chrétiens ne célébraient pas la fête de la Pentecôte. Ils célébraient Pâques « grand dimanche » pendant 50 jours. Au début du 3ème siècle, quand on parle de Pentecôte dans l’Église, c’est pour désigner la durée de ces 50 jours et non la fête du 50ème jour.

Ces 50 jours formaient un unique jour de fête.

C’est au 4ème siècle qu’on se mit à célébrer le 50e jour… mais on y célébrait l’Ascension. Et ce n’est que vers la fin du 4ème siècle que la liturgie a célébrée la Pentecôte comme une fête distincte de l’Ascension.

Le mot Pentecôte vient du grec [pentèkostè] qui signifie cinquantième (jour après Pâques).

Que s’est-il passé le jour de la Pentecôte ?

Le Livre des Actes des apôtres (2,1-13) rapporte l’évènement qui s’est passé au Cénacle à Jérusalem, en l’an 30 ou 33 de notre ère, le jour de la fête juive de la Pentecôte, 50 jours après la résurrection du Christ. « Quand le jour de la Pentecôte fut arrivé, ils (les apôtres) se trouvèrent tous ensemble. Tout à coup survint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent. La maison où ils se tenaient en fut toute remplie ; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues ».

Le récit des Actes des apôtres sur le jour de la Pentecôte

« Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d’un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient. Ils virent apparaître des langues qu’on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent alors remplis de l’Esprit Saint et commencèrent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. Or il y avait, demeurant à Jérusalem, des hommes dévots de toutes les nations qui sont sous le ciel. Au bruit qui se produisit, la multitude se rassembla et fut confondue : chacun les entendait parler en son propre idiome. Ils étaient stupéfaits, et, tout étonnés, ils disaient :  » Ces hommes qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende dans son propre idiome maternel ? Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de Mésopotamie, de Judée et de Cappadoce, du Pont et d’Asie, de Phrygie et de Pamphylie, d’Égypte et de cette partie de la Libye qui est proche de Cyrène, Romains en résidence, tant Juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons publier dans notre langue les merveilles de Dieu ! « 

Traduction de la Bible de Jérusalem

Quelle est la signification du récit de la Pentecôte ?

Le récit fait état « d’un grand bruit » venu du ciel, d’un « violent coup de vent » et de « langues de feu » et qui se posent sur chacun des apôtres. Un bruit, comme celui d’un violent coup de vent et le feu symbolisent la présence de Dieu ; ils sont une manifestation de la puissance divine, C’est le renouvellement de la théophanie du Sinaï dont la Pentecôte juive est la commémoration.

.Si le feu symbolise la présence divine, les langues de feu qui se divisent au-dessus des têtes des apôtres indiquent la descente sur eux de l’ Esprit de Dieu. Elles symbolisent le don fait à chacun d’eux pour le rendre apte à annoncer, avec une langue de feu, l’Évangile à tous les hommes.

Le récit fait ensuite mention du don des langues que reçoivent les apôtres et les disciples pour leur permettre d’annoncer la Bonne Nouvelle de l’Évangile à tous les hommes, à toutes les nations. On peut y voir une réponse à l’épisode de la Tour de Babel : les peuples divisés se retrouvent ainsi unis lorsque l’Esprit Saint se manifeste.

La Pentecôte est donc la venue de l’Esprit Saint pour l’annonce universelle de la Bonne nouvelle.

L'Esprit Saint

  • Confirmation d'adultes de novembre 2018, diocèse de Paris.

    Parcours de catéchèse mystagogique sur la Confirmation

    Les catéchèses mystagogiques permettent aux néophytes baptisés dans la nuit de Pâques, comme aux autres fidèles, d’entrer toujours davantage dans le mystère pascal en revisitant un sacrement. En ce Temps pascal, temps liturgique qui conduit à la Pentecôte, voici une proposition autour du sacrement de la Confirmation et des sept dons de l’Esprit Saint.

  • Le dialogue pour surmonter la crise

    Le dialogue pour surmonter la crise : Le pari réformateur du pape François

    Dans Le dialogue pour surmonter la crise : Le pari réformateur du pape François, Agnès Desmazières montre comme le dialogue et, en particulier le dialogue ecclésial, est au cœur des préoccupations du pape François. Comment favoriser une meilleure écoute ? Comment construire une Eglise plus accueillante et plus fraternelle ? Le pape nous en rappelle l’enjeu crucial : il en va de l’avenir de l’Eglise.

  • mon imagier des saints

    Saints et symboles

    Quand on s’essaye à parler des Saints, ce sont souvent les faits marquants de leur vie et les objets symboliques qu’on leur associe qui nous viennent à l’esprit.

  • prieres-illustrees-par-eric-puybaret

    Prières illustrées par Éric Puybaret

    Les grandes prières de l’Église et des saints, illustrées par Éric Puybaret en grandes et superbes planches.

  • Un homme contemple le lever du soleil.

    Spiritualité des catéchistes : puiser dans les forces du Ressuscité et de l’Esprit saint

    Cette partie du chapitre 5 de La joie de l’évangile engage à reconnaître l’action mystérieuse du Ressuscité et de son Esprit. Des paragraphes à méditer pour relire une année de catéchèse mais aussi en ce Temps pascal pour puiser dans la force du Ressuscité (n°275 à 280).

  • Mosaïque représentant la Pentecôte.

    Spiritualité des catéchistes : évangéliser avec l’Esprit Saint

    Le dernier chapitre de « La joie de l’évangile » s’appelle « Évangélisateurs avec esprit ». L’approfondir peut renouveler nos réflexions sur la spiritualité des catéchistes et la manière dont nous les formons. Voici le premier épisode d’une série d’articles écrits pour vous accompagner dans la lecture de l’exhortation La joie de l’évangile.

  • Jacob luttant avec l'Ange

    Le combat spirituel, chemin de conversion

    Cet article est paru en mars et juin 2011 dans le Bulletin de Liaison du Catéchuménat. Le père Philippe Maxer nous parle du combat spirituel qui anime toute conversion. La vie chrétienne est un véritable combat et sans doute avons-nous besoin de nous le redire.

  • Signe de croix

    « Mieux connaître notre Dieu trinitaire, Père, Fils et Esprit » avec le DVD Signe de Croix

    Avec le « Signe de croix » : « Mieux connaître notre Dieu trinitaire, Père, Fils et Esprit. » Témoignage de Véronique Lemerle et de l’équipe responsable de la catéchèse dans le diocèse de Pontoise : lors d’une rencontre entre coordinateurs de la catéchèse, l’équipe a proposé de vivre un temps d’animation, tel que suggéré dans le DVD 3 Images et Parole, sur le « Signe de Croix ».

  • Couverture Credo 1&2

    Jésus Christ, conçu du Saint-Esprit, né de la Vierge Marie

    La collection Credo:
    Sous la responsabilité de M.-L. Rochette et de J.-L. Souletie, en collaboration avec l’ISPC, cette nouvelle collection très abordable veut participer à sa manière à la nouvelle évangélisation. Le propos est de transmettre la foi de l’Eglise reçue des apôtres en ne la dissociant pas du témoignage des communautés chrétiennes qui en vivent.

  • Illustration pour la Pentecôte

    Origines et sens de la fête de la Pentecôte

    La fête de la Pentecôte célèbre la manifestation de l’Esprit Saint, troisième personne de la Trinité, sa venue sur les apôtres, le cinquantième jour après Pâques.
    Comme le montre l’expérience des apôtres, dans le texte des Actes des Apôtres, l’Esprit est en particulier source de force intérieure et d’intelligence de la foi.

  • Couv_Initiales_192

    Esprit-Saint, es-tu là ? Initiales n°192

    Commander Sommaire du numéro d’avril 2005 d’Initiales (192). Portes d’entrée : Un discernement nécessaire : la pluralité des démarches spirituelles Esprit du Bien, esprits du Mal O mon horoscope – De la peur à la liberté ! Témoins : Maurice Bellot, un océan de miséricorde Portrait : Christophe Levalois, le Saint Esprit dans l’orthodoxie Traversées […]

Approfondir votre lecture

  • Confirmation d'adultes de novembre 2018, diocèse de Paris.

    Parcours de catéchèse mystagogique sur la Confirmation

    Les catéchèses mystagogiques permettent aux néophytes baptisés dans la nuit de Pâques, comme aux autres fidèles, d’entrer toujours davantage dans le mystère pascal en revisitant un sacrement. En ce Temps pascal, temps liturgique qui conduit à la Pentecôte, voici une proposition autour du sacrement de la Confirmation et des sept dons de l’Esprit Saint.

  • Lyon_ livret_careme_2019

    Carême, Pâques, Pentecôte : un itinéraire de conversion autour de la Parole

    Nos diocèses sont nombreux à proposer des initiatives intéressantes pour aider à cheminer vers Pâques durant les quarante jours de Carême. Le diocèse de Lyon a édité un livret pour les dimanches du Carême et du Temps pascal 2019, année C, destiné à l’ensemble des fidèles du diocèse mais dont tous peuvent profiter grâce à Internet. Un itinéraire bâti autour de la Parole de Dieu : écouter, laisser résonner, prier, regarder.

  • mon imagier des saints

    Saints et symboles

    Quand on s’essaye à parler des Saints, ce sont souvent les faits marquants de leur vie et les objets symboliques qu’on leur associe qui nous viennent à l’esprit.